posté le 19-09-2013 à 11:52:17

Le Sénégal inaugure son programme de lutte contre la pauvreté

Le programme de transfert de revenus aux ménages sénégalais les plus pauvres a officiellement démarré le 16 septembre. Doté d’un budget de 10 milliards de F CFA, il vise à sortir 250 000 personnes de la pauvreté d’ici à 2017.C’est parti ! Les premiers bénéficiaires des bourses de sécurité familiale ont perçu leur première allocation lundi 16 septembre dans la communauté rurale de Thilmakha, dans la région de Thiès (à 70 km à l’ouest de Dakar).

 

Une cérémonie symbolique présidée par Amadou Mansour Faye, délégué général à la protection sociale et à la solidarité nationale (DGPSN) en présence des autorités administratives de la région a été organisée. Vingt ménages percevront la somme de 25 000 F CFA tous les trimestres (soit 100 000 F CFA à l’année) et ce pendant cinq ans.

 

Inspiré du modèle brésilien de la « Bolsa familia » (bourse familiale), ce programme de transfert de revenus aux ménages sénégalais frappés d’extrême-pauvreté constitue l’un des volets essentiels de la politique sociale du gouvernement de Macky Sall pour combattre la précarité et les inégalités sociales.

 

Outre le critère « extrême pauvreté », pour être éligibles les ménages doivent avoir un ou plusieurs enfants scolarisables et âgés de 6 à 12 ans. Le programme présente un volet de protection sociale intégrée, le programme de couverture maladie universelle (CMU), dont le lancement officiel est prévu pour le vingt septembre prochain.

 

Objectif de 250.000 familles
Toutefois, la pérennité des bourses est assortie à trois conditionnalités : l’inscription, le suivi et le maintien des enfants à l’école, la vaccination régulière des enfants de 0 à 5 ans et leur enregistrement à l’état-civil.

 

Le non-respect de ces conditions peut entraîner la suspension des transferts. Deux phases sont prévues dans la mise en œuvre du programme. Une première (à partir de cette année) concernera 50 000 familles tandis qu’une seconde phase de généralisation, à partir de 2014, visera un objectif de 250 000 familles d’ici à 2017. L’essentiel des ménages ciblés vivent dans les régions de l’intérieur du Sénégal.

 

Selon des chiffres fournis par la Délégation générale à la protection sociale et à la solidarité nationale (DGPSN) qui gère ce programme, pour la phase-pilote, ce sont, par exemple, 1 640 ménages qui sont bénéficiaires dans la région de Saint-Louis (Nord).

- See more at: http://dakar-echo.com/societe/item/3133-le-s%C3%A9n%C3%A9gal-inaugure-son-programme-de-lutte-contre-la-pauvret%C3%A9.html#sthash.96G1FuSA.dpuf

Écrit par  Jean Louis Verdier mercredi, 18 septembre 2013 18:04

Liens
Site

 


 
 
posté le 19-09-2013 à 11:51:17

Berlusconi pourrait se présenter aux élections… en Estonie

Vente saly

L’ancien premier ministre italien envisagerait de se présenter aux élections européennes en Estonie pour échapper à son inéligibilité sur son territoire.

 Silvio Berlusconi ne peut plus se présenter aux élections en Italie. Qu’à cela ne tienne, il va s’engager en politique dans un autre pays! L’ancien premier ministre envisagerait de se présenter aux élections européennes en Estonie, révèle Il Messaggero.

 

L’homme politique a été condamné le 1er août à quatre ans pour fraude fiscale, commués à un an. Une peine qui le fait tomber sous le coup de la loi italienne «Severino», interdisant aux citoyens condamnés à plus de deux ans de prison de participer à des élections politiques en Italie.

 

Sur la liste d’un businessman?

Ses proches soutiennent son idée folle. D’ailleurs, aucune loi européenne n’empêche une personne d’être élue député européen dans un autre Etat que le sien. Le journaliste Giulietto Chiesa a ainsi été candidat en Lettonie en 2009 au sein d’une liste représentant la minorité russe du pays.

 

Pourquoi l’Estonie? Son ami proche, l’homme d’affaires Ernesto Preatoni, y a établi un véritable empire, relate le site spécialisé sur les affaires européennes EurActiv. Les blogueurs italiens imaginent déjà une liste établie par ce businessman avec comme tête d’affiche Silvio Berlusconi.

Dernière modification le merc

- See more at: http://dakar-echo.com/politique/item/3130-berlusconi-pourrait-se-pr%C3%A9senter-aux-%C3%A9lections-en-estonie.html#sthash.902fBSwe.dpuf

Écrit par  Jean Louis Verdier mercredi, 18 septembre 2013 16:00

Liens
Site

 


 
 
posté le 19-09-2013 à 11:50:11

Kisal Senegaal France dénonce les innovations du Consul du Sénégal en France

Vente saly

par Xibaaru le 19 Sep 2013 • 08:07

C’est le désamour total entre les ex frères de l’APR devenus aujourd’hui les pires ennemis. Mamadou Dème, ancien membre de l’APR, aujourd’hui partisan de Kisal Senegaal, tire à boulets rouges sur le Consul du Sénégal (photo) et ses dernières innovations. Il va jusqu’à accuser le Consul de n’avoir pas tenu compte des différentes composantes de ses compatriotes vivant dans sa juridiction. Mais aussi les accusations de Dème touchent aussi l’attribution de certains marchés…tout est contenu dans le communiqué ci-dessous transmis à la rédaction de xibaaru par le parti Kisal Senegaal…

COMMUNIQUE DE LA FEDERATION DE KISAL SENEGAAL France

 

Le consul général du Sénégal à Paris, a décidé qu’à partir du 1er septembre 2013, les sénégalais de France vivant dans sa circonscription administrative, devront pour avoir leur passeport, demander un rendez-vous par internet

Des sénégalais dont une très vieille dame, ignorant cette décision se sont vus refusés les dépôts  de leurs demandes de passeports pour la simple raison qu’ils n’avaient pas pris rendez-vous par internet, alors qu’ils n’étaient pas au courant qu’il fallait dorénavant procéder ainsi

Car le consul général Monsieur AMADOU DIALLO, a volontairement omis d’informer les réseaux organisés de la communauté sénégalaise de sa circonscription de cette décision et s’est tout simplement contenté d’un affichage intérieur au consulat, comme si tous les sénégalais savaient lire et écrire et connaissaient l’utilité du tableau d’affichage

L’argument louable de modernisation du service public consulaire, est que les sénégalais quel que soit leur âge et leurs conditions sociales doivent s’adapter. C’est à se poser la question de savoir à quoi  servent dans ce contexte, les agents d’accueil, et les multiples nouvelles recrues  de l’APR au consulat, et dont certains n’ont à ,ce jour aucune affectation de mission et qui pour le moment montent et descendent les escaliers du consulat avec un salaire à la fin du mois

KISAL SENEGAAL FRANCE, dénonce cette procédure et juge choquante cette décision unilatérale qui ne prend pas en compte la sociologie des sénégalais en France. Elle est choquante parce qu’elle crée des discriminations entre les sénégalais, à moins que le consul général veuille choisir et sélectionner  les sénégalais qu’il ambitionne de servir.

Cette mesure est d’autant plus choquante et révoltante qu’elle n’est pas neutre. En effet, selon des informations dont nous disposons, cette mesure présentée comme une modernisation du service public consulaire, n’est rien d’autre qu’une opération bassement mercantile et morbide ment  financière. Car, en réalité, elle est une initiative privée d’agents de l’État actuellement en exercice, dont deux sont en fonction au consulat et un troisième anciennement au consulat mais rappelé au niveau du ministère des affaires étrangères à DAKAR, et informaticien de son état, qui, en  voulant s’inspirer du modèle  de l’informatisation du visa biométrique, ont créé leur petite affaire, afin de se sucrer sur le dos des sénégalais de France

Le site dédié au prises de rendez-vous ( www.consulsen-paris.fr)et le numéro du téléphone vert (0826 306 660) sont gérés depuis DAKAR par le fonctionnaire informaticien rappelé au ministère des affaires étrangères à partir d’une petite société créée à cet effet ,et qui a gagné le marché des prises de rendez-vous par internet pour obtenir un droit de dépôt de passeport au consulat général du Sénégal à Paris

Nous ne refusons pas la modernisation des services publics consulaires, mais nous rejetons toute forme de discrimination entre les sénégalais et toute tentative de privatisation des services publics consulaires

 

Le consul général ne doit pas oublier, que même si les sénégalais doivent évoluer, beaucoup d’entre eux n’ont pas eu la chance qu’il a eu d’accéder à l’école et aux sciences et techniques.

 

KISAL SENEGAAL FRANCE

Liens
Site

 


 
 
posté le 19-09-2013 à 11:48:53

Agences immobilières : Des réseaux d’arnaqueurs en complicité avec des huissiers malhonnêtes qui volent l’argent des locataires ?

Vente saly

par Xibaaru le 18 Sep 2013 • 16:50

xibaaru.com – « Ils sont rusés,  méchants, mauvais, mécréants et très habiles à soutirer injustement de l’argent de façon malhonnête et ce, avec la complicité d’huissiers véreux qui sont indignes de leur profession ». Ils, « ce sont les agents immobiliers de Dakar, qui dictent leur loi et font souffrir les locataires en leur faisant payer des loyers et autres assignations de façon malhonnête ; et aucune autorité ne bouge le petit doigt pour mettre fin à leur escroquerie », a lancé cet étudiant venu d’un pays voisin qui préfère garder l’anonymat et à qui une agence n’a pas daigné remettre sa caution après son départ. « Ils m’ont fait faire des vas-et-viens et finalement je me suis découragé et j’ai laissé tomber. Et  je sais qu’ils le font exprès parce que nous sommes des étrangers », déplore-t-il.

Nombreux sont ceux qui se font rouler par des réseaux de soi-disant agences immobilières et qui en réalité, ne le sont pas et malheureusement avec la complicité d’huissiers et d’avocats « bandits qui sont pires que les trafiquants de drogue dans la police », lance ce locataire du quartier du point E de Dakar. Et d’ajouter, « chez moi, nous avons des maisons, et si nous louons ici, c’est parce que nous venons pour travailler ici, mais avec la mauvaise pratique de ces agences qui te prennent presque tout ton salaire, il te faut des années pour espérer avoir une maison à Dakar. Avec tout ce qu’on leur donne de notre salaire, ils savent bien que nous pouvons acheter une maison. Ce n’est pas normal ! »

Et pourtant des voix se sont levées pour dénoncer le problème de la cherté du loyer, en plus maintenant de «la pratique de ces agents immobiliers», explique madame Sarr. Et de poursuivre, « heureusement que la sanction divine est là et que ces gens vont mal finir leur vie. »  « Il vaut mieux travailler et gagner sérieusement son argent que de se feutrer dans des bureaux climatisés pour attendre que de vaillants travailleurs viennent te verser le fruit de leur labeur et pire encore, il y a des agents qui ne mettent jamais les pieds dans les maisons pour voir s’il n’y a pas des travaux à faire », tonne A. Sonko. « Ces agents et leur courtiers et même leur huissiers iront tous pourrir en enfer. Je me demande jusqu’à quand va-t’on les laisser continuer leurs salles besognes sur le dos des Sénégalais. Il faut que les populations se mobilisent, puisque maintenant nous ne pouvons plus compter sur une loi, ou sur nos députés encore moins sur la justice. Tout est corrompu dans ces agences et dans certains cabinets d’huissiers », tonne D. M qui jure de leur régler leur compte dès que la moindre occasion se présentera.

Par résignation et plus conciliant, F. G. préfère « les laisser dans ceux qu’ils sont et au jugement divin, parce que allalou jambour kèn dou ko lèk thi nèn. » « J’espère tout simplement que le gouvernement prendra à bras le corps ce problème de la cherté des loyers, des arnaqueurs tapis dans l’ombre d’agences immobilières, et des huissiers et autres avocats qui méritent l’enfer », lance ce locataire qui paye 65 000 F Cfa pour une chambre seulement à la Médina.

Avec  la crise économique qui n’épargne personne, la plus part des agences immobilières tirent inévitablement le diable par la queue et s’adonnent à des pratiques malsaines pour spolier les locataires. Ils ne méritent aucune considération. « Les mendiants, au moins, mendient honnêtement, mais ces agents immobiliers et leurs complices d’huissiers véreux sont pires que le diable », estime Oury Diallo qui appelle les populations à mettre fin à la pratique de ces « filous » car, « trop c’est trop ! En plus de la cherté des denrées  de première nécessité, de l’électricité, de l’eau qui manque depuis plus de cinq jours, les agences immobilières ne cessent pas de nous pomper le peu qui nous reste. »

La traque de l’argent  mal acquis, c’est aussi du coté des agences immobilières, n’est-ce pas, monsieur le procureur ?

Balthazar xibaaru.com

Liens
Site

 


 
 
posté le 19-09-2013 à 11:10:41

USA : Un SDF rend les 40.000 dollars trouvés et en récupère 60.000 en récompense

Vente saly

par Xibaaru le 18 Sep 2013 • 20:13

Glen James est SDF (photo a droite). Un jour, au hasard de ses pérégrinations, il tombe sur un sac oublié. A l’intérieur, un “trésor” inespéré: 2.400 dollars en liquide, 39.400 dollars en chèques (“Traveler’s cheque”) et un passeport. Suffisant pour changer de vie.

Là où une personne sans besoin aurait pu hésiter, Glen décide de restituer le tout au commissariat de South Bay Mall (Boston), relate la chaîne américaine CBS. Quelques jours plus tard, le propriétaire se manifeste et récupère ses biens. Mais l’histoire ne s’arrête pas là…

Ému par cette parabole urbaine, Ethan Whittington décide de lancer ce 16 septembre un appel aux dons sur la plate-forme d’autofinancement GoFundMe pour remercier un “bon samaritain, porteur d’espoir et d’humanité”. Le site, contrairement àKickstarter, permet de collecter les dons pour n’importe quelle initiative, artistique ou pas.

Ce matin, Ethan Whittington a annoncé avoir atteint puis dépassé son objectif. L’initiative a en effet été couronnée d’un franc succès: avec près de… 60.000 dollars récoltés, Glen James a désormais l’opportunité de relancer sa vie. Le rêve américain…

Liens
Site

 


 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article
 
 
Conseils pratiques expatriation- Agence immobiliere - Locations de Villas - Tourisme - Hôtellerie - Vacances - Excursions