posté le 27-09-2013 à 11:40:54

Après l’eau, le grand danger qui guette Dakar : la pénurie de pain ( Mbourou )

Vente saly

par Xibaaru le 27 Sep 2013 • 07:49

PAS D’EAU, PAS DE PAIN

La quasi-totalité des boulangeries de Dakar ont épuisé leurs réserves d’eau.
Les boulangers n’ont plus d’eau. Après avoir coupé le robinet dans plusieurs domaines et secteurs d’activité ( foyers, bureaux, hôpitaux, églises, mosquées, morgues Entreprises de bâtiments, laveurs de voitures, vendeurs de bétail, jardiniers, restaurants, gargotes, pressings  etc…), la SDE risque de créer les émeutes du pain.
Alors là, ça risque d’être la goutte d’eau de trop. Une pénurie de “Mbourou ” ne fera qu’augmenter la vague de colère qui envahit déjà la capitale sénégalaise.
Si leurs réserves s’épuisent, les boulangers n’auront plus d’eau pour mouiller leur farine avant de faire cuire le pain dans leurs fours.
Comme si le calvaire et la souffrance vécus par les populations ne suffisaient pas, priver les dakarois de pain, c’est les affamer.
Le règlement immédiat du problème de l’eau est une urgence ; les populations râlent nuit et jour car elles en souffrent énormément.
Qui veut aider le peuple doit prendre ses responsabilités en lui disant la vérité.
” La grandeur d’un homme est de reconnaître ses erreurs ” mais aussi de les rectifier rapidement.
Faites vite, le peuple a chaud, étouffe et meurt de soif.
Se réveiller sans se doucher est une chose mais se réveiller et ne pas avoir du pain à se mettre sous la dent en est une autre.
Wade a été brûlé par l’électricité, Macky est en train d’être noyé par l’eau et le peuple tente de se sauver d’une famine.
SDE ” lette gnou mba gua firignou ”
Penda Sow/Dakar.xibaaru.com

Liens
Site

 


 
 
posté le 27-09-2013 à 11:38:25

Contre les pénuries d’eau à Dakar, les Sénégalais lancent #EauSecours et #EauSolution

Vente saly

PAS D’EAU: LA SOLUTION

Alors que les pénuries d’eau continuent à Dakar, les Sénégalais se mobilisent, comme souvent, sur les réseaux sociaux.

Sur Twitter, ils ont notamment lancé deux hashtags, #EauSecours et #EauSolution.

Une carte Google a notamment pour but de recenser les points d’eau encore accessibles dans la capitale.
Jamais à court d’imagination sur les réseaux sociaux, les Sénégalais ont une nouvelle fois frappé sur Twitter. Ils ont lancé, mardi 24 septembre, le hashtag #EauSecours.

 

Objectif : protester contre le manque d’implication du gouvernement et de la ville de Dakar dans la résolution des pénuries d’eau qui touchent la capitale sénégalaise.
Résultat : le hashtag a été utilisé plus de 600 fois, en moins de trois jours, notamment par Cheikh Fall, fondateur de sunu2012.sn, pour informer les habitants du sit-in organisé mercredi à la place de l’Indépendance.

 

Malgré l’indignation, mardi 24 septembre, de la Première ministre, Aminata Touré, face à la situation, les twittos sénégalais ont poursuivi leur mobilisation, jeudi 26 septembre, en lançant le hashtag #EauSolution, qui a déjà été utilisé une quarantaine de fois en une heure, et qui ne va sans doute pas manquer de prendre de l’ampleur.

 

Son objectif est plus pratique. Il permet en effet de signaler les points d’eau encore disponibles dans les quartiers de la capitale.

 

Certains ont même lancé une carte sur Google, pour laquelle ils invitent les internautes à participer et à situer les points d’eau actifs.

 

De la débrouille caractéristique de la twittosphère qui rappelle les protestations contre les délestages en Côte d’Ivoire, qui envahissaient également les réseaux sociaux.

 

Le continent africain n’a peut-être pas toujours accès au confort le plus basique. Mais il est sans aucun doute entré de plein pied dans l’ère 2.0. Avec, en prime, une bonne dose d’humour.

 

Avec JA

Écrit par  Jean Louis Verdier Publié dans Technologie jeudi, 26 septembre 2013 16:44

Liens
Site

 


 
 
posté le 27-09-2013 à 11:37:06

L’arroseur arrosé: escroquerie internet décortiquée

Vente saly

Posted by Tristan Leiter on Tuesday, 12 February 2013
Arnaque Web
Le monde des arnaques sur internet (« scam » dans le jargon informatique) évolue rapidement. On voit bien sûr toujours feu monsieur Mamatou, habitant un pays de l’Afrique centrale et souhaitant par son testament vous léguer une partie de son héritage. Il suffit alors en théorie, de s’acquitter d’un acompte destiné à payer les frais bancaires pour recevoir quelques millions sur son compte en banque. Mis à part quelques politiques vaudois, les gens réalisent rapidement qu’il s’agit d’une escroquerie. Mais d’autres arnaques sont bien plus traîtres. 

Le nouveau type d’arnaque que l’on trouve aujourd’hui sur internet, plus sophistiqué et plus ciblé, est beaucoup plus difficile à déceler. Avec relativement peu de moyens et beaucoup d’astuce des escrocs peuvent aisément extorquer des fonds à des internautes peu vigilants. C’est un peu par hasard que nous sommes tombés sur l’un de ces scams, à partir d’une annonce proposant un appareil photo sur un site suisse de petites annonces. Décortiquer techniquement son fonctionnement de manière pointue nous a permis de faire des découvertes intéressantes et de mettre à jour un système éprouvé, actif dans toute l’Europe.

 

Le point de départ est une annonce pour un appareil photo sur un célèbre site de petites annonces suisses. L’offre, même très bon marché, semblait réelle. Plusieurs emails sont échangés avec le vendeur, une certaine Rebecca, sans qu’il soit question d’argent. Les échanges portent principalement sur des questions techniques. Rebecca nous explique qu’elle habite maintenant à Londres mais a vécu précédemment à Bâle. De ce fait, la garantie a été établie en Suisse et c’est là qu’elle cherche à vendre l’appareil.

Rebecca nous propose ensuite de nous envoyer à ses frais le colis par l‘intermédiaire d’une société de transport type DHL. Nous aurons 3 jours pour examiner le matériel et dans le cas où celui-ci ne nous satisferait pas, nous aurons la possibilité de le lui renvoyer.

2.JPG

 

Dans le mail suivant, la méthode change quelque peu, puisqu’il faut maintenant payer la totalité du prix de vente, l’argent restant bloqué sur le compte du transporteur. Si nous décidons de garder le colis après les 3 jours, le transporteur reversera la somme à Rebecca.

3.JPG

 Rebecca nous envoie également une copie de son passeport pour valider son identité.

4.JPG

Après avoir donné notre adresse à Rebecca, nous recevons rapidement de sa part un email nous indiquant qu’elle a déposé le paquet chez le transporteur et que celui-ci devrait nous contacter.

5.JPG

 

Nous recevons le même jour un mail de europe-transit.com nous informant qu’un colis est en attente chez eux. Le payement est à effectuer sur leur compte à la Barclays Bank. Dans le mail on trouve également un tracking number permettant de suivre le paquet.

6.JPG

 7.JPG

En se rendant sur le site du transporteur, on trouve bel et bien une page qui permet de suivre notre colis.

8.JPG
9.JPG

10

Tout semble en ordre, il ne reste plus qu’à faire le paiement….

 

Commençons par faire quelques recherches sur Rebecca Dagg. Les premiers résultats sont très révélateurs puisqu’ils parlent tous de scam. Rebecca n’en est donc pas à son coup d’essai ! On trouve aussi d’autres passeports à son nom avec une photo différente. A choisir, nous aurions plutôt utilisé celle-là que la première.

 11.JPG

Bien que le mode opératoire semble correct, puisque le transporteur est garant de la transaction, nous décidons de faire quelques vérifications. Pourquoi ne pas rencontrer directement Rebecca à Londres la semaine prochaine ?

12.JPG

 13.JPG

On aura essayé…

 

Passons au site du transporteur europe-transit.com. En analysant le code source de la page principale, on trouve un commentaire assez intéressant.

14.JPG

Le site a été copié à l’aide d‘un software qui, dans l’action, a ajouté sa signature. On y trouve aussi la source, c’est-à-dire le site qui a été copié. L’original ne diffère que peu d’europe-transit.com. Seul le formulaire de contact a été remplacé par le suivi des paquets. MSP fait aussi dans le transport logistique en Europe, le choix n’est donc pas anodin puisqu’il permet d’induire en erreur les personne connaissant le service original.

15.JPG
16.JPG

 

En analysant le site de manière minutieuse, nous tombons sur plusieurs pages cachées ainsi que sur une interface d’administration protégée par mot de passe. La première page permet aux arnaqueurs de créer des entrées pour de nouveaux clients/victimes. Par la suite un mail est envoyé à la victime pour l’informer qu’un colis est en attente. La victime pourra ensuite vérifier par elle-même que le transporteur existe et qu’un colis est bien enregistré à son nom.

17

Nous trouvons également le répertoire où toutes les informations des faux colis sont stockées. Plutôt que d’utiliser une base de données, un fichier au format xml est généré pour chaque nouvelle victime.

18.JPG

 

Dans chacun de ces fichiers se trouvent les informations saisies dans le formulaire trouvé plus haut : nom, prénom, adresse, matériel commandé, etc.

19.JPG

 20.JPG

 

En cherchant sur le web, nous avons trouvé en peu de temps cinq autres sites du même genre que europe-transit.com. Ils hébergent, eux aussi, un faux système de gestion de colis :

  • http://newrosslogistics.com/track.html
  • http://hauex.com/
  • http://www.teratransporte.com/es/
  • http://speedinter.co.uk
  • http://straight-freight.com/es

 21.JPG
22.JPG

 

Nous avons extrait les statistiques suivantes à partir de tous les fichiers présents sur les différents sites. Le plus ancien date du 8 novembre 2012, ce qui indique que ce scam est fonctionnel depuis cette date – ou que les anciens fichiers sont régulièrement effacés. Au total nous avons trouvé des fichiers contenant les informations valides d’environ 800 victimes. Plus de 50% des victimes sont en Allemagne, 21% en France et 16% en Suisse.

 23.JPG

 

La dernière étape consiste à essayer d’identifier la personne derrière le scam : Rebecca. Pour cela, nous avons utilisé une faille XSS présente sur le formulaire utilisé pour créer de nouveaux colis. Une fois en place, nous avons renvoyé un mail à Rebecca pour l’inciter à visiter la page en question.

24.JPG

Le script injecté a été exécuté lorsque Rebecca est allée sur la page en question. Il a permis de récupérer son adresse IP ainsi que ses cookies définis pour europe-transit.com. Ceux-ci auraient pu être utilisés pour accéder à la partie authentifiée du site. « Auraient », car malheureusement ces cookies avait été configurés avec le flag « httpOnly » qui restreint leur utilisation et ne permet pas à des scripts d’y accéder. A noter que ce flag, dont l’importance est souvent sous-évaluée, est rarement présent dans les différents audits que nous effectuons.

Nous avons pu néanmoins récupérer l’adresse IP de Rebecca qui, après géo-localisation, se trouve bien en Angleterre.

25.JPG

Après investigation, l’adresse IP est celle d’une machine d’entreprise qui a sûrement été compromise par les scameurs.

 

Notre enquête s’est arrêtée là. Elle montre les rouages d’un type d’arnaque en augmentation, qui peut piéger non seulement l’acheteur direct des « produits » proposés, mais aussi les entreprises dont l’infrastructure informatique insuffisamment protégée pourrait être exploitée par des auteurs d’escroqueries.

 

 

 

Le monde des arnaques sur internet (« scam » dans le jargon informatique) évolue rapidement. On voit bien sûr toujours feu monsieur Mamatou, habitant un pays de l’Afrique centrale et souhaitant par son testament vous léguer une partie de son héritage. Il suffit alors en théorie, de s’acquitter d’un acompte destiné à payer les frais bancaires pour recevoir quelques millions sur son compte en banque. Mis à part quelques politiques vaudois, les gens réalisent rapidement qu’il s’agit d’une escroquerie. Mais d’autres arnaques sont bien plus traîtres.

 

Le nouveau type d’arnaque que l’on trouve aujourd’hui sur internet, plus sophistiqué et plus ciblé, est beaucoup plus difficile à déceler. Avec relativement peu de moyens et beaucoup d’astuce des escrocs peuvent aisément extorquer des fonds à des internautes peu vigilants. C’est un peu par hasard que nous sommes tombés sur l’un de ces scams, à partir d’une annonce proposant un appareil photo sur un site suisse de petites annonces. Décortiquer techniquement son fonctionnement de manière pointue nous a permis de faire des découvertes intéressantes et de mettre à jour un système éprouvé, actif dans toute l’Europe.

 

Le point de départ est une annonce pour un appareil photo sur un célèbre site de petites annonces suisses. L’offre, même très bon marché, semblait réelle. Plusieurs emails sont échangés avec le vendeur, une certaine Rebecca, sans qu’il soit question d’argent. Les échanges portent principalement sur des questions techniques. Rebecca nous explique qu’elle habite maintenant à Londres mais a vécu précédemment à Bâle. De ce fait, la garantie a été établie en Suisse et c’est là qu’elle cherche à vendre l’appareil.

Liens
Site

 


 
 
posté le 26-09-2013 à 17:31:43

(Urgent). Pénurie d’eau : les jeunes menacent de bloquer l’Aéroport de Dakar

Vente saly

par Xibaaru le 26 Sep 2013 • 14:00

DERNIERE MINUTE

La pénurie d’eau réveille des stratégies de guérilla chez les dakarois. Une de nos sources bien introduite à Yoff a rapporté que les jeunes de Yoff ont menacé de bloquer la route qui mène à l’Aéroport de Dakar. Ils ont été rejoints dans leur combat par les jeunes des Mamelles qui ont eux aussi promis de faire la même chose du côté des Almadies pour bloquer définitivement tout accès à l’Aéroport international Léopold Sédar Senghor de Dakar. Ils donnent un ultimatum aux autorités jusqu’à ce soir pour avoir de l’eau sinon ils mettront leur menace à exécution.

Sidy Niang/Dakar.xibaaru.com

Liens
Site

 


 
 
posté le 26-09-2013 à 17:29:30

Cameroun : Il s’achète 4 villas avec le commerce des organes humains

Vente saly

par Xibaaru le 26 Sep 2013 • 14:00

TRAFIC ORGANES

Un petit fonctionnaire de la morgue de l’Hôpital Central de Nkongsamba , ville du Cameroun située à 145 kilomètres de Douala s’est subitement enrichie en achetant quatre villas dans le pays grâce au commerce lucratif des organes humains.

Cet employé de la morgue du quartier 5 de la localité agricole de Nkongsamba représente un infime maillon de la chaîne du lucratif trafic d’organe humain au Cameroun, selon le quotidien le Soir, avec ses quatre villas achetées au quartier Melong et au quartier Maetur à Yaoundé malgré son salaire de misère ne sont pas une surprise.

Le 14 septembre dernier par exemple une nouvelle faisait le tour de la petite localité, un homme d’affaires originaire de l’Ouest du pays a été surpris en train d’acheter de l’eau de cadavres pour certaines pratiques qui lui ont été recommandées par son sorcier en plus du sexe d’un jeune enfant de 13 ans moyennant la somme de 2 000.000 de FCFA à notre employé de la morgue en question.

Selon les confidences des autres employés de la morgue, le croque-mort est connu pour exercer le commerce d’organes humains notamment le sexe des hommes, les seins, de dents à partir de 800.000frs CFA l’unité ainsi que de crânes humains moyennant 400.000 frs CFA.

Sa clientèle est essentiellement constituée d’expatriés, d’hommes d’affaires camerounais, ou d’hommes politiques hauts placés, cependant l’homme n’aurait aucunement été inquiété par les forces de police.

Contrairement au réseau qui a été démantelé le week-end dernier à Mbalmayo, réseau spécialisé dans l’enlèvement, le trafic et la vente des enfants et qui se faisaient avec l’aide de quelques commerçants et des conducteurs de moto taxi.

Liens
Site

 


 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article
 
 
Conseils pratiques expatriation- Agence immobiliere - Locations de Villas - Tourisme - Hôtellerie - Vacances - Excursions