posté le 04-10-2013 à 17:40:40

Paris, capitale de l’Afrique du Sud et du Sénégal

Vente saly

Écrit par  Jean Louis Verdier vendredi, 04 octobre 2013 14:40

Deux manifestations culturelles font venir jusqu’à Paris musiques d’Afrique du Sud et du Sénégal. Deux voyages à ne pas rater pour explorer des terrains musicaux finalement peu connus.

Le Festival d’Automne à Paris met à l’honneur, dans le cadre de la Saison sud-africaine en France, et pour sa 42e édition, la nation arc-en-ciel.Outre les arts plastiques, la danse et le théâtre, la musique est évidemment de mise. En 1977, le festival avait programmé le pianiste et compositeur sud-africain Abdullah Ibrahim (Dollar Band) aux Bouffes du Nord qui déclarait alors : « L’Afrique reste sans doute le seul lieu où les musiciens peuvent encore – par leur musique- tenir leur rôle dans la société. Et c’est d’Afrique que viendra la musique de l’avenir ». Une phrase qui résonne aujourd’hui comme une prophétie, quand on voit la créativité musicale dont le continent sait faire preuve et dont l’Occident continue de s’inspirer.

Pour cette édition, il ne faudra pas rater le Fazeka Youth Choir et les Cape Traditional Singers, tout deux venus du Cap. Si le premier, un magnifique chœur de jeunes, emmené par Phume Tsewu, professeur d’anglais, emprunte un répertoire plutôt familier de chants sacrés et profanes, ancien ou contemporain, les seconds officient dans un registre beaucoup moins classique. Fondés par Anwar Gambeno, les Cape Traditional Singers révèlent à travers leurs chants toute la palette culturelle du Cap.

 

Ville cosmopolite par excellence, avec son port et sa station de ravitaillement, le Cap fut, dès le 17e siècle, le carrefour de bien des populations (natifs, colons européens, esclaves indonésiens, malgaches ou africains…) De ce brassage, est née une créolité détonante, que les Cape Traditional Singers mettent à l’honneur en reprenant des chansons de carnaval et celles des Chœurs Malais, aux multiples facettes.

Accompagné de guitares, banjos et tambours, habillés avec extravagance ou élégance suprême selon les registres, ce choeur masculin puise dans le répertoire des « moppies », pièces vocales courtes, enlevées, satiriques et théâtrales, comme dans celui des «nederlandsliedjies», chansons plus posées et mélodieuses, aux tonalités orientales, et qui mettent en avant un chanteur soliste.

Imprégné d’influences américaines ou hollandaises, de traditions locales ou importées, ce métissage musical insoupçonné né de la culture de la rue, qui a résisté au racisme et à l’apartheid, est à découvrir.

 

Tandem Paris-Dakar, heureux pas de deux
Après Buenos-Aires en 2011 et Berlin en 2012, Paris a amorcé depuis septembre un nouveau pas de deux culturel avec cette fois-ci Dakar.

 

Pour cette 3e édition du Tandem, danse, photographie, mode, gastronomie, cinéma nous ouvrent les portes du dynamisme culturel sénégalais jusqu’en décembre.

 

Côté musique, la riche programmation vaut le détour car elle sait à la fois célébrer tradition et contemporain, réunir stars et talents moins connus.

 

Ainsi il faudra aller écouter le Bob Dylan africain, Ismaël Lo, qui, armé de sa guitare et de son harmonica, déploie encore et toujours sa sublime voix. Se délecter des notes cristallines des koras d’Ali Boulo Santo & Manding-Ko Trio et d’Ablaye Cissoko, deux magnifiques griots qui savent avec brio transporter la tradition au cœur de sonorités modernes.

 

Se déhancher au gré de la salsa endiablée de Pape Fall. Apprécier la fougue des redoutables rappeurs de la Daara J Family. Enfin comprendre avec Paroles de Sabar, tout le sens du sabar, à la fois danse, rythme et fête, qui définit une partie de l’ADN culturel sénégalais.
Traditions Vocales du Cap (Cape Traditional Singers et Fezeka Youth Choir) les 5 et 6 à Paris, Théâtre de la Ville dans le cadre du Festival d’Automne (et aussi le 4 octobre à Pontoise, le 8 à Orléans)

Vente saly

Liens
Site

 


 
 
posté le 04-10-2013 à 11:46:20

Insolite à l’Aéroport LSS : un peulh voulait embarquer avec un mouton et tout l’accompagnement pour la Tabaski

Vente saly

INSOLITE
C’est connu entre les peulhs et leur bétail, c’est une longue histoire. Ils sont inséparables surtout à la veille de la fête de la Tabaski. En atteste la scène bien insolite qui s’est produite à l’Aéroport Léopold Sédar Senghor. Un peulh en partance pour la Mecque voulait tout simplement embarquer son mouton, un sac de pomme de terre et d’oignons.

Comme l’a mentionné le journal « l’as », ce sont les sérères qui vont jaser après l’insolite qui s’est passé hier à l’Aéroport Léopold Sédar Senghor.

En effet un pèlerin peul en partance pour la Mecque  y a débarqué  avec son mouton de Tabaski, un sac de pommes de terre et d’oignons.

Il a insisté pour voyager avec tous ses bagages. Il a été difficile de lui faire comprendre  qu’il ne pouvait voyager avec son bélier. Il a fallu faire appel à quelqu’un qui parle bien sa langue pour l’en dissuader.

Chadine Salane Diouf (Stagiaire)

 

Jeudi 3 Octobre 2013 – 12:06
Liens
Site

 


 
 
posté le 04-10-2013 à 11:45:01

300 africains sont morts en voulant aller en Europe

Vente saly

par Xibaaru le 4 Oct 2013 • 07:30

EMIGRATION

PALERME, Italie (Reuters) – Le naufrage jeudi en Méditerranée d’une embarcation transportant des migrants originaires de la Corne de l’Afrique aurait fait plus de 300 morts ou portés disparus au large de l’île italienne de Lampedusa, selon un nouveau bilan.

Il s’agit de l’une des catastrophes les plus meurtrières impliquant des immigrants tentant de gagner l’Europe par des moyens de fortune. Jusqu’ici 151 personnes ont pu être sauvées par des bateaux de pêcheurs et par les garde-côtes.

L’embarcation, qui a fait naufrage à un kilomètre et demi des côtes, mesurait environ 20 mètres de long et transportait près de 500 personnes, principalement des Erythréens et des Somaliens.

Les moteurs du bateau, parti de Misrata en Libye, se seraient brusquement arrêtés et une voie d’eau se serait ouverte dans la coque, a indiqué le ministre italien de l’Intérieur, Angelino Alfano, devant la presse.

Les personnes à bord ont alors enflammé un morceau de tissu pour attirer l’attention des secours à terre mais les flammes auraient atteint le réservoir de carburant provoquant un incendie. Un mouvement de panique s’est alors déclaré, provoquant le chavirement de l’embarcation.

“Lorsque l’incendie s’est déclaré, ils ont eu peur que le bateau coule et les passagers se sont tous précipités du même côté provoquant le chavirement”, a ajouté le ministre.

En début de soirée, les corps de 104 personnes, y compris trois enfants et deux femmes enceintes, avaient été repêchés mais les plongeurs ont indiqué avoir repéré de nombreux autres corps dans l’épave engloutie par 40 mètres de fond.

“Ils sont certainement tous morts”, a déclaré un pêcheur dont le bateau a récupéré 18 survivants au cours de la matinée. “Plus personne ne doit être vivant maintenant. Ceux que nous avons récupérés étaient épuisés”, a-t-il raconté.

Un précédent bilan évoquait au moins 94 victimes mortes noyées et 250 autres portées disparues dans le naufrage, survenu à un kilomètre au large de Lampedusa.

“C’est affreux, c’est comme un cimetière, on ramène toujours de nouveaux corps”, a dit à la presse la maire de Lampedusa, Giusy Nicolini.

AFFLUX DE RÉFUGIÉS SYRIENS

Le pape François, qui s’était rendu en juillet à Lampedusa, pour son premier voyage pontifical hors de Rome, a fait part de sa “profonde douleur” concernant les “nombreuses victimes de cette dernière tragédie maritime”.

Jugeant que la mort d’immigrants représentait une “tragédie sans fin”, la ministre des Affaires étrangères, Emma Bonino, a souligné que “l’opération de sauvetage a débuté aussitôt mais elle devient plus difficile à mesure que le temps fraîchit. Ils (les migrants) ne savent pas nager, ils ne savent pas où aller”.

Le Haut-Commissaire des Nations unies pour les réfugiés, Antonio Guterres, a salué “l’action rapide des garde-côtes italiens pour sauver des vies”. Il s’est dit dans le même temps “consterné par l’amplification du phénomène des boat people qui fuient les conflits ou les persécutions et périssent en mer.”

L’alerte a été donnée à 07h20 locales (05h20 GMT) par un bateau de pêche, dont l’équipage s’est porté au secours des naufragés avant l’arrivée des navires des garde-côtes.

Ce naufrage survient quatre jours après celui d’une autre embarcation qui a coûté la vie à 13 clandestins au large de la Sicile orientale.

Le ministre des Transports a souligné l’urgence de lutter contre les organisateurs de ce trafic d’êtres humains à bord d’embarcations le plus souvent surchargées et dangereuses.

“C’est une mission à laquelle il va falloir que nous nous attelions, de même que la communauté internationale et l’Union européenne”, dit-il dans un communiqué.

Tous les ans, des milliers de clandestins attirés par ce qu’ils pensent être une vie meilleure en Europe débarquent sur les côtes italiennes, pour la plupart à Lampedusa, après un voyage éprouvant dans des embarcations souvent de fortune.

Ce trafic connaît cette année un fort regain d’activité avec l’arrivée de milliers de réfugiés fuyant la guerre civile en Syrie et qui transitent par l’Egypte.

Antonio Candela, directeur des opérations de secours aux services de santé publique de Palerme, a indiqué que 463 réfugiés en provenance de Syrie avaient été sauvés la nuit précédente.

Liens
Site

 


 
 
posté le 04-10-2013 à 11:43:35

Complot de meurtre contre Karim

Vente saly

La vie de Karim Wade en danger

par Xibaaru le 4 Oct 2013 • 07:32

De sources sûres, nous sommes en mesure d’affirmer que le Palais concocte un plan qui vise à liquider physiquement le détenu politique Karim Wade, Ancien ministre et fils de Abdoulaye Wade, l’Ancien Président sénégalais.

Détenu depuis avril 2013, Karim Wade devient de plus en plus un prisonnier encombrant. En voulant éliminer politiquement Karim Wade, Macky Sall a commis l’erreur de le mettre en prison.
Et ceci malgré :
-   l’arrêt de la Cour de Justice de la CEDEAO du 22 février 2013 a condamné l’Etat du Sénégal pour le non-respect de la liberté de circulation d’un citoyen et l’interdiction de sortie du territoire national décidée à l’encontre de Karim Wade, qui sont autant de violations de droits de l’homme ;
-  l’incompétence avérée de la CREI qui ne peut pas juger une personne bénéficiant d’une immunité ou d’un privilège de juridiction, comme Karim Wade qui était ministre d’Etat, donc relevant de l’article 101 de la Constitution qui prescrit que les ministres, pour des faits accomplis durant l’exercice de leurs fonctions, sont jugés par la HAUTE COUR de l’Assemblée nationale et non par une quelconque autre juridiction
-  l’annulation de la Cour suprême du Sénégal du décret de nomination du substitut du Procureur spécial de la CREI.
- Une recherche effrénée et infructueuse de supposés milliards cachés à l’étranger;

 

- Une opinion totalement outrée par cet acharnement flagrant.

 

Karim Wade reste et demeure arbitrairement en prison. Sa cote de populaire ne cesse de grimper et affole les tenants du pouvoir.
Le maintenir en prison au-delà du 16 octobre 2013, date d’expiration de la mise en demeure, créerait un énorme sentiment de frustration chez les populations et l’éventualité d’un soulèvement populaire n’est pas à exclure, ce qui déstabiliserait davantage le régime.
Le libérer à la date du 16 octobre ferait perdre au régime la face car n’ayant rien trouver contre Karim Wade pour le juger ce qui mettrait à nu la thèse de la chasse aux sorcières que cache mal cette trouvaille de traque de biens mal acquis.

 

Des Sénégalais de plus en plus nombreux pensent que, face à ce  dilemme presque insoluble, des jusqu’aux boutistes de l’entourage de Macky Sall l’auraient convaincu que la liquidation physique du prisonnier Karim Wade par tous les moyens reste la seule solution à moins de réussir à l’éloigner de force du territoire national, en le mettant nuitamment, par exemple dans un avion qui le déposerait en France où il est sûr d’être accueilli. Il ne faut pas se cacher que cette solution est pleine de risques.
Nous prenons le peuple sénégalais et la communauté internationale à témoin. S’il arrive quelque chose à Karim, la responsabilité du Président Macky Sall, celle de l’ancienne ministre de la Justice devenue Premier Ministre, Madame Aminata Touré et celle de Me Sidiki Kaba, ministre de la Justice, Garde des Sceaux responsable des prisons qui sont sous sa tutelle, sera gravement engagée et ils en répondront devant le peuple. Karim Wade est en excellente santé, ne souffre  d’aucune maladie ou infirmité ainsi que l’attestent ses nombreux visiteurs.

 

Amadou Lamine SECK

Consultant

Liens
Site

 


 
 
posté le 04-10-2013 à 11:42:22

Sénégal: Trop de fuites ! Cinq fédérations interdites de voyages dans l’espace Schengen

Vente saly

SPORTS
Par Africatopsports.com | Africatopsports.com |  Jeudi 03 octobre, 2013 22:29
Le ministère des sports et de la vie associative a mis sa menace à exécution. Après les nombreux cas de défections notées lors de certaines compétitions sportives surtout de la part d’athlètes de certaines fédérations, ces dernières ne voyageront plus en Europe pendant un an.

Il s’agit du Karaté, du Judo, de la Lutte, du Canoe Kayak et de l’handisport. Selon le Directeur de la haute compétition ( DHC) Souleymane Boune Daouda Diop « cela concerne directement et seulement l’espace Schengen et ce sera pour  une durée d’un an à partir de la notification » .
Une notification qui est tombée ce mercredi et adressée aux différentes fédérations concernées. Lesquelles structures sportives ne semblent pas toutes accepter «  la sanction du ministre des sports qui visent simplement à rappeler aux autres que toute défection ou tentative du genre sera payée comptant« .
A rappeler que le Sénégal par le passé a connu des défections d’athlètes ou de sportifs, comme le champion du monde de Karaté Abdoulaye Diop qui vit actuellement entre la France et l’Espagne.
Mais que cela s’est accentué ces dernières années avec des cas plus nombreux. Comme ce fut lors des jeux de la Francophonie ou des cas de judokas ou de karatékas ont été cités.
Liens
Site

 


 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article
 
 
Conseils pratiques expatriation- Agence immobiliere - Locations de Villas - Tourisme - Hôtellerie - Vacances - Excursions