posté le 05-10-2013 à 11:23:34

Un second pèlerin sénégalais décède à Médine

Vente saly

par Xibaaru le 4 Oct 2013 • 15:59

NECROLOGIE

Le pèlerin Khalifa Cissé (63 ans) est décédé à Médine vendredi à 6 heures du matin, a annoncé le Commissariat général au pèlerinage aux lieux saints, El Hadji Amadou Tidiane Dia.

Né à Tivaoune, Khalifa Cissé a succombé de mort naturelle, a précisé la même source.

Le défunt, convoyé par un voyagiste privé, planète-tours voyage, est décédé après la prière du matin à Médine, selon le commissaire général.

Le pèlerin Fabirama Sarr (72 ans) est décédé à La Mecque mercredi à 6 heures du matin.

Arrivé au quatrième vol et convoyé par la commission nationale, ce pèlerin sénégalais est décédé après la prière du matin, pendant le Tawaf (circumambulation) autour de la Kaaba.

Né en 1941 à Bassoul, dans la région Fatick, le défunt habitait le quartier Gouye Salane à Thiaroye-Gare. Il a succombé de mort naturelle.

Liens
Site

 


 
 
posté le 05-10-2013 à 11:22:10

Coopération Sino-Sénégalaise : Faire du Sénégal un pays émergent

Vente saly

par Xibaaru le 4 Oct 2013 • 13:04

L’ambassadeur de Chine au Sénégal, Xia Huang, a déclaré que la Chine cherchera les moyens de partager son expérience de développement avec le Sénégal, afin de l’aider à devenir une économie émergente.

L’ambassadeur s’exprimait mercredi à Dakar, au cours de la célébration de la Journée nationale de la Chine. “Si la Chine et d’autres pays asiatiques qui étaient dans la même situation que l’Afrique dans le passé sont devenus des économies émergentes, pourquoi pas nos amis africains d’atteindre également le même statut » s’est-il demandé.

«Si nous avons atteint ce statut, nous devons aussi partager notre expérience afin que nous puissions faire du Sénégal un pays émergent», a-t-il dit.
Il a dit que les relations sino-sénégalaises sont encore en croissance forte et a noté que la coopération était “resté fructueuse, tangible et a continué à donner des résultats concrets pour le chinois et le peuple sénégalais.”

Il a rappelé que la Chine avait contribué à la réalisation d’un certain nombre d’activités sportives, culturelles et d’infrastructures de santé au Sénégal et avait continué à envoyer des équipes médicales et des médicaments antipaludéens  dans le pays.

La Chine, a dit l’ambassadeur, a poursuivi non seulement à offrir des bourses aux étudiants sénégalais réguliers, mais a également facilité les visites de plusieurs autorités sénégalaises vers la Chine.

Xia a noté que malgré le fait que la Chine soit la deuxième économie en importance dans le monde, il est encore confronté à un grand déséquilibre, comme plus de 100 millions de sa population vit encore en dessous du seuil de pauvreté.

Il a cependant déclaré que les autorités chinoises avaient décidé que d’ici l’an 2021, ils seront non seulement doubler le PIB du pays, mais aussi faire de la Chine un pays prospère, puissant, hautement démocratique et un Etat moderne.

«Nous sommes certains que nous allons atteindre cet objectif en utilisant le socialisme qui répond à la réalité chinoise», a conclu Xia Huang.

Liens
Site

 


 
 
posté le 05-10-2013 à 11:20:58

27 milliards de transactions pour Orange Money au Sénégal, en 2013

Vente saly

Écrit par  Jean Louis Verdier 04 octobre 2013 19:35
 Lancé en mai 2010, le service de transfert d’argent Orange Money revendique plus de 5 millions en volume de transactions et 27 milliards en valeur en 2013.

 Le service de transfert d’argent, de paiement de factures et de biens de consommation, Orange Money tire un bilan à mi-parcours plutôt élogieux.

Selon ses promoteurs, le mobile bank compte à travers le Sénégal 1 million 250 000 ’’clients inscrits’’ et 2 000 ’’partenaires distributeurs’’. Il a produit en 2013 ‘’5,5 millions de volume de transactions’’ et ‘’27 milliards de valeur de transactions’’, a annoncé la Sonatel, hier, lors du lancement de la première édition du forum Orange Money.

Cette rencontre réunit du 2 au 3 octobre à Dakar des experts, des entreprises, des Pme et Pmi évoluant dans le commerce électronique, des institutions financières, en vue ‘’d’échanger sur les enjeux du mobile payement dans le développement de leurs activités’’.

 

Selon le directeur général de la Sonatel, Alioune Ndiaye, il s’agit de ‘’mesurer le chemin parcouru depuis le lancement d’Orange Money en mai 2010, (et) qui visait, par ailleurs, à participer à l’inclusion financière des populations non bancarisées’’.

 

L’autre objectif est de ‘’montrer le potentiel de développement qu’offre le service Orange Money’’, a ajouté le successeur de Cheikh Tidiane Mbaye.

 

‘’L’évolution du mobile payement dans le monde va inéluctablement modifier les habitudes des populations en termes de paiements et achats de biens et services, l’utilisation de services financiers et bancaires, la gestion et l’utilisation des salaires, l’épargne et les crédits’’, a soutenu en outre M. Ndiaye.

 

Sur le continent africain, Orange Money se dit présent dans 10 pays et revendique près de 10 millions de clients.

 

D’après le directeur de la stratégie de Orange, Omar Guèye Ndiaye, le service Orange Money représente ‘’un fort potentiel’’ d’inclusion bancaire au Sénégal où plus de 90% de la population n’ont pas accès aux services bancaires.

 

Parmi les clients Orange Money, a-t-il précisé, 400 000 sont actifs. A en croire le directeur de la stratégie, pour un compte Orange Money, le client peut déposer jusqu’à une somme de 400 000 F Cfa et faire toutes ses transactions, notamment le paiement de factures.

 

Et très prochainement, le compte peut aller jusqu’à 1 million 500 000 F Cfa, a-t-il annoncé.

Dernière modification le vendredi, 04 octobre

- See more at: http://dakar-echo.com/economie/item/3372-orange-money-pointe-%C3%A0-27-milliards-de-transactions-au-s%C3%A9n%C3%A9gal,-en-2013.html#sthash.58oFwpod.dpuf

Liens
Site

 


 
 
posté le 05-10-2013 à 11:19:34

Le Thiof en danger

Vente saly

Écrit par  Jean Louis Verdier , 04 octobre 2013 16:45
ECOLOGIE

Ce poisson qui demeure l’un des plus prisés par les Sénégalais souffre des méfaits de la surpêche, et pourrait être classé parmi les espèces en voie de disparition selon l’ONG Green Peace.
Si des dispositions ne sont pas prises, le Thiof risque tout bonnement de disparaître des marchés de poisons du Sénégal.
Pour éviter pareille situation l’ONG Green Peace prend les devants en prônant pour une sensibilisation sur les systèmes de pèches adéquats, auprès des pécheurs.

- See more at: http://dakar-echo.com/videos/item/3370-le-thio-risque-d-%C3%AAtre-introuvable.html#sthash.eaK6DkJr.dpuf

Liens
Site

 


 
 
posté le 04-10-2013 à 17:42:22

Drogue, affaire Lamantin Beach à Saly Portudal

Vente saly

Écrit par  Jean Louis Verdier vendredi, 04 octobre 2013 14:57

L’affaire de la drogue de l’hôtel Lamantin Beach de Saly Portudal avait défrayé la chronique en son temps.Et pour cause, elle avait réuni tous les ingrédients d’un feuilleton people avec un fils de milliardaire accusé de trafic de drogue, un promoteur de lutte montant des combats avec des cachets de centaines de millions de francs accusé de chantage et extorsion de fonds, et des douaniers soupçonnés d’être les complices du promoteur.

Le tout dans un décor de rêve, celui du luxueux hôtel Lamantin Beach dans la station balnéaire de la Petite Côte. Naturellement, la presse avait fait ses choux gras de ce feuilleton.

Au départ : un colis renfermant de la drogue, une perquisition et des arrestations tous azimuts. Ainsi, le Pdg du Lamantin Beach, Bertrand Touly, avait été arrêté ainsi que le célèbre promoteur de lutte Cheikh Luc Nicolaï pour les délits et autres crimes d’association de malfaiteurs, détention de drogue, trafic international de drogue, extorsion de fonds etc.

 

Etrangement, les douaniers qui les poursuivaient à savoir les nommés Mamadou Lamine Mbaye, Abdou Khadir Kébé et Pape Massiré Guèye Thiam et leur « guide » Mamadou Lamine Mbaye avaient également été arrêtés et placés sous mandat de dépôt pour complicité d’association de malfaiteurs et d’extorsion de fond.

 

A l’arrivée, les charges criminelles pesant sur le Pdg du Lamantin Beach ont fondu et Bertrand Touly, qui n’a cessé de clamer son innocence, a bénéficié d’une liberté provisoire avant d’être blanchi définitivement par une ordonnance de non-lieu. Le douanier Pape Massiré Guèye Thiam a lui aussi eu une liberté provisoire avant d’obtenir un non-lieu.

 

Presque un an, jour pour jour, après son déclenchement, cette affaire est en passe de connaître son épilogue. Car le doyen des juges d’instruction du tribunal régional hors classe de Dakar — le tribunal de Thiès, territorialement compétent, qui avait débuté l’enquête et ordonné les arrestations avait ensuite été dessaisi par la Cour suprême —, Mahawa Sémou Diouf, donc, vient de renvoyer le promoteur de lutte Cheikh Luc Nicolai, le douanier Abdou Khadir Kébé, Djibrine Diop et Mamadou Lamine Mbaye devant le tribunal correctionnel.

 

Et ce pour qu’ils y répondent de trois délits : détention de drogue, complicité de détention de drogue et distribution de drogue. Le trafic ayant été disqualifié en simple détention, les prévenus échappent donc à la cour d’assises.

 

Rappel des faits – Le 27 septembre 2012, les douaniers Abdou Khadir Kébé et Pape Massiré Guéye Thiam, disant exploiter un renseignement anonyme, avaient fait une descente inopinée à l’hôtel Lamantin Beach à Saly dont le propriétaire n’est autre que Bertrand Touly.

 

Avec l’accord de ce dernier, ils procédèrent à une fouille à l’issue de laquelle ils avaient trouvé un paquet contenant de la drogue. Exactement à l’endroit indiqué par leur informateur. Plus tard, il est apparu que la drogue trouvée était de la cocaïne.

 

Après avoir conduit Touly à leur bureau, les gabelous ont été informés par leur indicateur qu’une quantité plus grande encore se trouvait dans le bureau du Pdg du Lamantin. Ils décident alors de le reconduire sur les lieux.

 

Bertrand Touly avait profité de leur manque de vigilance pour se fondre dans la nature. Repris quelques jours plus tard, il avait été déféré au tribunal de Thiès et emprisonné. Se disant victime d’un chantage visant à lui soutirer de l’argent, il avait déposé une plainte devant le procureur du Tribunal Régional de Thiès.

 

À l’appui de cette plainte, il soutenait avoir fait l’objet de plusieurs sollicitations de la part de Abdou Khadir Kébé, chef de bureau des douanes de Mbour qui lui réclamait une somme de 100 millions fcfa afin de classer l’affaire. D’après Touly, il aurait refusé de céder au chantage.

 

D’où la dissimulation de la drogue dans son bureau suivie de son arrestation. A la suite d’une enquête menée par la section de recherches de la gendarmerie de Thiès, les douaniers Pape Massiré Guèye Thiam et Abdou Khadir Kébé ainsi que Mamadou Lamine Mbaye et Djibrine Diop, ce dernier étant un employé du Lamantin Beach, ont été arrêtés.

 

Et une semaine après, c’était au tour de Cheikh Luc Nicolaï de tomber dans les filets de la gendarmerie alors qu’il revenait de Banjul . Confondu par les différents appels téléphoniques, Djibrine Diop reconnaissait avoir introduit de la drogue dans le bureau de Bertrand Touly avec la complicité de Luc Nicolaï qui lui aurait promis une récompense de 15 millions fcfa.

 

Une déclaration qui confortait les douaniers dans leur conviction d’avoir agi dans la légalité sur la base d’un renseignement dont ils auraient ignoré les dessous. Toujours est-il qu’ils avaient soutenu tout au long de l’enquête avoir mené une opération classique de constatation d’une infraction entrant dans le cadre de la lutte contre la drogue.

 

Quant au promoteur Luc Nicolaï, il ressort de l’enquête qu’il détenait de la drogue qui avait été remise à Djibrine Diop à charge pour ce dernier de la déposer dans le bureau de Bertrand Touly.

 

À l’arrivée, le doyen des juges d’instruction Mahawa Sémou Diouf a disqualifié les faits en délits de détention de drogue, complicité de détention de drogue et distribution de drogue. Touly et Pape Massiré Guèye Thiam ayant bénéficié d’un non-lieu, le juge a renvoyé le reste de la bande à savoir Cheikh Luc Nicolaï, Abdou Khadir Kébé, Djibrine Diop et Mamadou Lamine Mbaye devant le tribunal correctionnel. Ouf, ils l’échappent belle puisqu’ils ne comparaîtront pas devant une cour d’assises !

 

Pape NDIAYE

Liens
Site

 


 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article
 
 
Conseils pratiques expatriation- Agence immobiliere - Locations de Villas - Tourisme - Hôtellerie - Vacances - Excursions