posté le 16-10-2013 à 12:20:35

Afrique du Sud: Les lesbiennes victimes de «viols correctifs»

Vente saly

par Xibaaru le 15 Oct 2013 • 12:00

Lors d’un déplacement en Afrique du Sud, Valérie Trierweiler, accompagnée de Christiane Taubira, a rencontré lundi des militants homosexuels et un couple de lesbiennes. L’occasion d’attirer l’attention sur les crimes perpétrés contre les homosexuelles sud-africaines, victimes de viols «correctifs»…

En Afrique du Sud, les couples homosexuels ont le droit d’adopter depuis 2002, et de se marier depuis 2006. Sur le papier, la nation «arc-en-ciel» peut se targuer d’avoir l’une des constitutions les plus progressistes en matière de protection des minorités, sans équivalent sur le continent africain, où l’homosexualité est pénalisée dans 38 pays. La réalité est pourtant tout autre. Depuis quelques années, les crimes ciblant les homosexuels se multiplient, selon les associations LGBT. Les lesbiennes, particulièrement visées, sont victimes de viols dits «correctifs», censés modifier leur orientation sexuelle.

En marge du déplacement de François Hollande en Afrique du Sud ce lundi, Valérie Trierweiler a rencontré à huis clos des militants homosexuels et un couple de lesbiennes. Elle était accompagnée de la ministre de la Justice Christiane Taubira, qui a bataillé pour faire passer le Mariage pour Tous en France. A Pretoria, les militants homosexuels des townships sud-africains ont expliqué en substance à la compagne du président que leur vie quotidienne était bien éloignée des grands principes de la constitution.
En 2011, le meurtre sauvage d’une jeune lesbienne, Noxolo Nogwaza, dans le township de Kwa Thema, près de Johannesburg, avait de nouveau attiré l’attention internationale sur ces crimes ciblés. «La mort de Nogwaza  est la dernière d’une longue série de crimes sadiques contre les lesbiennes, les homosexuels et les personnes transgenres en Afrique du Sud, déplore à l’époque Human Rigts Watch, pour qui ces attaques sont «préméditées, planifiées et souvent commises dans l’impunité».

Le phénomène est toutefois difficile à quantifier faute de statistiques officielles. Rares sont les victimes à porter plainte, de peur d’être stigmatisées. Quand certaines s’y risquent, elles se heurtent la plupart du temps à l’incrédulité, les sarcasmes voire l’agressivité des policiers. Selon un rapport de l’ORAM, la principale organisation de défense des personnes réfugiées LGBT, sur au moins 31 meurtres de lesbiennes répertoriés dans le pays depuis 1998, seuls deux cas ont abouti à des condamnations. Pire, selon ce rapport, les policiers perpétuent parfois eux-mêmes ces crimes.

«Les lesbiennes sont particulièrement visées dans les quartiers pauvres, précise Monica Tabengwa, responsable du programme LGBT à Human Rights Watch. Surtout si elles sont d’apparence masculine». Selon elle, le phénomène s’explique par le climat de violence qui sévit en Afrique du Sud, détentrice du record mondial du nombre de viols (500.000 par an), le contexte socio-économique délabré dans les zones où sont commis ces crimes, et la prédominance d’une société patriarcale, dans laquelle les femmes sont invitées à rester sagement à la maison.

A cela s’ajoute une homophobie persistante et communément partagée, à en croire le rapport de l’ORAM: 80% des Sud-Africains considèrent que le sexe entre deux hommes ou deux femmes est «toujours mal» et qu’être homosexuel «n’est pas africain». Résultat, des hommes ayant violé des lesbiennes peuvent être considérés comme des héros par leurs pairs. «Ils sont perçus de façon positive puisqu’ils essayent ainsi de “corriger” ces femmes pour les remettre “dans le droit chemin”», poursuit Monica Tabengwa.

Le «Crime de haine» bientôt inscrit dans la loi

Longtemps accusé de passivité face à ces crimes, le gouvernement a fini par mettre en place en 2011 un groupe de travail, la National Task Team (NTT), chargée d’élaborer une stratégie pour lutter contre ces agressions. Premier résultat tangible: le «crime de haine» (hate crime) sera bientôt inscrit dans la loi, ce qui permettra de reconnaître officiellement comme illégales ces violences fondées sur la discrimination, et d’obtenir des données plus précises.

La loi suffira-t-elle? D’après Monica Tabengwa, «l’arsenal législatif est déjà bon. Le problème, c’est son application». Le changement de la loi, prévu en 2014, sera sans doute plus rapide que celui des mentalités. Contactée par 20 Minutes, Ndumie Funda, présidente de l’association sud-africaine Luleki Sizwe, à l’origine de la mise en place du groupe de travail avec le gouvernement, reconnaît que «cela prendra du temps. Mais il a fallu des années pour se libérer de l’apartheid, rappelle-t-elle. Et on a fini par y arriver…»

Liens
Site

 


 
 
posté le 16-10-2013 à 12:19:17

Aïd el kebir 2013/Les règles du jour : Que faire avant et après la grande Prière ?

Vente saly

par Xibaaru le 16 Oct 2013 • 08:04

Cette année la fête de l’Aïd el kebir aura lieu le mercredi 16 octobre 2013. Et ce, dans la quasi-totalité du pays. Xibaaru s’est plongé dans les références coraniques et de la Sunnah pour vous donner les règles strictes à suivre avant et après la prière.

Les règles du jour de l’Aïd :

Le jeûne : Il est illicite de jeûner le jour de l’Aïd selon le hadith d’Abou Sa`îd Al-Khudrî — qu’Allâh l’agrée — dans lequel il rapporte que le Prophète — paix et bénédictions sur lui — a interdit de jeûner le jour du Fitr et le jour de l’al-Adhâ. (Rapporté par Muslim, 827)

Assister à la prière de l’Aïd : Certains savants sont d’avis que la prière de l’Aïd est Wajib (obligatoire) — ceci est l’opinion des savants hanafites et de Cheikh al-Islam Ibn Taymiyah. D’autres savants disent qu’elle est fard Kifâyah Ceci est l’opinion des savants hanbalites. Un troisième groupe de savants est d’avis que la prière de l’Aid est une sunnah mu’akkadah . Ceci est l’opinion des Malékites et des Chafé’ites.

Accomplir des prières surérogatoires : Il n’y a pas de prières surérogatoires à accomplire avant ni après la prière de l’Aid. Ibn `Abbâs — qu’Allâh l’agrée — a rapporté que le Prophète — paix et bénédictions sur lui — avait l’habitude de sortir le jour de l’Aïd et de faire deux rak`ahs sans les faire précéder ni suivre d’aucune autre prière. Ceci s’applique lorsque la prière est effectuée à l’extérieur. Cependant, si la prière de l’Aïd est effectuée dans une mosquée, il faut accomplir les deux rak`âhs de salutation de la mosquée.

Les femmes qui assistent à la prière de l’Aïd : Selon la Sunnah du Prophète — paix et bénédictions sur lui — tout le monde doit assister à la prière de l’Aïd et se comporter avec droiture et piété. La femme indisposée ne doit pas négliger le rappel d’Allâh ni éviter les lieux où l’on se rassemble pour rechercher la science et évoquer Allâh — à l’exception des mosquées. Les femmes, bien entendu, ne doivent pas sortir sans leur hijab.

Les bienséances de l’Aïd :

Le Ghusl (le bain rituel) : Une des bonnes manières lors du jour de l’Aïd est de prendre le bain rituel avant de se rendre à la prière. On rapporte que Sa`îd Ibn Jubayr a dit : « Trois choses sont sunnah le jour de l’Aïd : marcher (vers le lieu de prière), prendre le bain rituel et manger quelque chose avant de sortir (s’il s’agit de l’Aid al-Fitr). »

Manger avant de sortir : Il est recommandé de ne pas manger avant la fin de la prière lorsqu’il s’agit de manger la viande du sacrifice.

Le takbîr le jour de l’Aid : C’est une des plus grandes sunnah de ce jour. Ad-Dâraqutnî et d’autres ont rapporté que lorsque ’Umar — qu’Allâh l’agrée — sortait le jour de l’Aïd al-Fitr ou de l’Aïd al-Adhâ, il s’efforçait de faire le takbir tout le long du chemin vers le lieu de prière et il continuait jusqu’à l’arrivée de l’Imam.

Se féliciter mutuellement : Les musulmans pourront échanger des vœux, peu importe la forme. Ils peuvent, par exemple, dire « Taqabbal Allâhu minnâ wa minkum  » (qu’Allâh agrée nos bonnes actions et les vôtres)”. Jubayr Ibn Nufayr a dit : « Au temps du Prophète — paix et bénédictions sur lui — lorsque les musulmans se rencontraient le jour de l’Aïd, ils disaient ’Taqabbal Allâhu minnâ wa minka’ » (Rapporté par Ibn Hajar)

Porter ses plus beaux vêtements : Jâbir — qu’Allâh l’agrée — a dit : “Le Prophète — paix et bénédictions sur lui — avait une cape qu’il portait le jour de l’Aïd et le vendredi.” Al-Bayhaqî a rapporté qu’Ibn `Umar portait ses plus beaux vêtements le jour de l’Aïd, les hommes pouvaient alors montrer les plus beaux vêtements qu’ils possédaient lorsqu’ils sortaient pour la prière.

Changer de chemin en revenant du lieu de prière : Jâbir Ibn `Abdillah — qu’Allâh l’agrée — a rapporté que le Prophète — paix et bénédictions sur lui — empruntait un chemin différent en revenant de la prière de l’Aïd. (Rapporté par Al-Bukhârî)”

Source : www.islamophile.org

Liens
Site

 


 
 
posté le 16-10-2013 à 12:17:27

Production record de coton au Sénégal : 35 000 tonnes contre 32 248 tonnes l’année dernière.

Vente saly

par Xibaaru le 16 Oct 2013 • 08:05

35 000 tonnes de coton cette année contre 32 248 tonnes l’année dernière, c’est la production record de coton qu’attendent la Société de développement des fibres textiles (Sodefitex) du Sénégal et les acteurs de la filière. Pour ce faire, la région de Tambacounda, principale zone de production cotonnière du pays, a renoué avec une excellente campagne qui a, notamment bénéficié d’une pluviométrie très favorable. « Les superficies ensemencées ont largement dépassé les 30 000 hectares dans les zones de production. Le nombre de cotonculteurs a augmenté et de nouvelles variétés culturales ont été introduites, alors que les rendements à l’hectare varient maintenant entre 1,5 et 1,7 tonne », a expliqué le directeur de la base d’appui aux méthodes et techniques pour l’agriculture et les autres activités rurales et l’environnement de la Sodefitex, Oulé Guèye.

Par ailleurs, la hausse du prix au producteur a eu un effet positif sur la production. Le kilogramme de coton est passé de 170 à 255 FCfa (0,35 à 0,53 dollar).

Aussi, pour booster la production cotonnière tout en s’évertuant à maîtriser la chaîne de valeur, la Sodefitex a également misé sur des initiatives communautaires. Dans cette optique, elle est en train de tester de nouvelles variétés en cours d’expérimentation, dénommées Stam 279 et Stam 129, dans les périmètres de Sinthiou Malem. La lutte contre le trafic d’intrants agricoles est l’un des créneau que la Sodefitex a investi dans la lutte contre le trafic d’intrants agricoles, non seulement en mettant en place des brigades, mais aussi en sensibilisant les producteurs qui utilisent souvent les produits pour la vente ou pour des cultures autres que le coton.

 

Balthazar xibaaru.com

Liens
Site

 


 
 
posté le 16-10-2013 à 12:15:25

Photos. Accident à Rufisque: Un bus tata est entré en collision avec un train

accident

ac

Accident Voiture

Par: Jonas Diop

Le : 14 octobre 2013, à 16:02

Un bus tata de la ligne 57 est entré en collision avec un train vers le passage au niveau de Colobane Gouye mouride. L’accident a eu lieu aujourd’hui à Rufisque. Un dernier bilan fait état de 20 blessés évacués à l’hôpital par les sapeurs pompiers.

accident rufis

 

Liens
Site

 


 
 
posté le 15-10-2013 à 16:28:54

Thiebou Dien ( Riz au poisson)

Vente saly

Ingrédients pour 4 personnes

1 kg de poisson frais

½ chou vert

100 g de tomate concentrée

200 g de manioc

200 g de carotte

200 g de navet

2 oignons

200 g d’aubergine

2 piments rouges

1 kg de riz

1/4 de litre d’huile

1 bouquet de persil

 

 

 

Découper le poisson en morceaux de 100 g. Piler au mortier un oignon, le persil et un piment. Piquer les pièces de poisson et introduire une petite quantité de farce.

 

Chauffer l’huile dans une marmite et bien dorer les morceaux de poisson. Y rajouter l’oignon émincé. Faire blondir doucement.

 

Ajouter la purée de tomate préalablement diluée dans un bol d’eau. Remuer et faire cuire à feu moyen pendant 15 mn. Dès que l’huile remonte, ajouter 1 litre d’eau avec 2 cuillères à soupe de sel et le piment.  A ébullition, ajouter le chou, les carottes et le manioc. Laisser mijoter 40 mn. Ajouter les navets et l’aubergine.  Laisser mijoter 20 mn.

 

Retirer le poisson et les légumes de la cocotte afin qu’il ne reste que le jus. Mettre le riz dedans, diminuer le feu, recouvrir et laisser cuire 10 mn.

Liens
Site

 


 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article
 
 
Conseils pratiques expatriation- Agence immobiliere - Locations de Villas - Tourisme - Hôtellerie - Vacances - Excursions