posté le 31-10-2013 à 17:42:51

Distribution d’eau : Un camion Dragon se renverse sur l’échangeur de la Patte d’Oie

Vente saly

Par SenewebNews | Seneweb.com | Jeudi 31 octobre, 2013 14:04

Alors qu’il s’acheminait vers Patte d’Oie pour approvisionner les populations en eau, en cette période de pénurie d’eau, un camion Dragon (camion-citerne de la police), s’est renversé sur l’échangeur de cette banlieue dakaroise. Le véhicule, qui s’était rendu tristement célèbre lors de la campagne présidentielle de 2012, a percuté un Pick-up L 200 avant de s’affaler sur la chaussée. Le camion Dragon se trouvait au milieu d’une file de trois camions-citernes. Pour l’heure, on ignore s’il y a eu des victimes. Nous y reviendrons.

Liens
Site

 


 
 
posté le 31-10-2013 à 17:41:31

Madame Bâ – Voyage le long des rives du Sénégal- Erik Orsenna

 

Vente saly

J’ai beaucoup aimé la langue d’Orsenna, empreinte de poésie même lorsqu’il évoque des situations plutôt scabreuses.

 

J’aime aussi l’humour qui apparaît derrière la dénonciation de certains faits inspirés de la réalité.

Par contre, il faut bien avouer que le roman connaît quelques longueurs : Marguerite fait de nombreuses digressions, certaines étant même quelque peu redondantes.

 

L’intrigue trépigne un peu et passe régulièrement au second plan, l’accent étant mis davantage sur l’histoire du Mali et de sa population.

 

Néanmoins, si vous souhaitez découvrir un petit morceau de Mali aux côtés d’une grande dame pleine de sagesse, je vous invite à lire ce roman !

 

Il m’a officiellement réconciliée avec Orsenna, qui m’était tombé des mains, il y a plusieurs années avec Longtemps.

 

Résumé du livre :

 

Pour retrouver son petit-fils préféré qui a disparu en France, avalé par l’ogre du football, Madame Bâ Marguerite, née en 1947 au Mali, sur les bords du fleuve Sénégal, présente une demande de visa. Une à une, elle répond scrupuleusement à toutes les questions posées par le formulaire officiel 13-0021.

 

Et elle raconte alors l’enfance émerveillée au bord du fleuve, l’amour que lui portait son père, l’apprentissage au contact des oiseaux…, sa passion somptueuse et douloureuse pour son trop beau mari peul, ses huit enfants et cette étrange « maladie de la boussole » qui les frappe…
Sans fard ni complaisance, c’est l’Afrique d’aujourd’hui qui apparaît au fil des pages, l’Afrique et ses violences, ses rêves cassés, ses mafias, mais aussi ses richesses éternelles de solidarité et ce formidable tissage entre les êtres.
Quinze ans après L’Exposition coloniale, Erik Orsenna explore à nouveau les relations de la France avec son ancien empire. Mais cette fois, c’est le Sud qui nous regarde.

 

 

Prix: 7,60 € TTC

- See more at: http://dakar-echo.com/culture/item/3691-madame-b%C3%A2-voyage-le-long-des-rives-du-s%C3%A9n%C3%A9gal-erik-orsenna.html#sthash.CZiUreMd.dpuf

Écrit par  Jean Louis Verdier jeudi, 31 octobre 2013 14:05

Liens
Site

 


 
 
posté le 31-10-2013 à 17:40:03

Le terrain de Wade à Saly sème le trouble à la SAPCO

Vente saly

par Xibaaru le 31 Oct 2013 • 14:44

L’ex chef de l’Etat du Sénégal de 2000 à 2012, Abdoulaye Wade a acquis en 2003 un bail de 28 813 m2 dans la station balnéaire de Saly Portudal, au prix modique de 87 FCfa le mètre carré. Alors qu’il était fixé à 435 FCfa. Et ceci est l’œuvre de son neveu Ndiouga Sakho qui était alors le DG de la Société d’aménagement et de promotion des côtes et zones touristiques (Sapco) qui va aujourd’hui vers un dépôt de bilan. Notre cher ex DG ne s’est pas arrêté là puiqu’il a aussi gâté l’Institut de foot Diambars et le Golf club de Saly.

L’Institut Diambars a acquis deux baux avec des prix au mètre carré, très loin du tarif normal. Le premier, sur surface bâtie est de 5 472 m2, payé à 354 FCfa le mètre carré. Le second sur surface non bâtie est de 144 528 m2, payé à 6 FCfa le mètre carré. Mais, c’est le Golf de Saly qui remporte la palme. Sur une surface de 553 000 m2, il a acquis, lui aussi, le bail à 6 FCfa le mètre carré.

Rattrapés par le temps, ces «mauvais payeurs trop protégés par on ne sait qui» doivent, rien qu’à eux trois, presque trois milliards de FCfa à la Sapco.
Xibaaru & L’Obs

Liens
Site

 


 
 
posté le 31-10-2013 à 17:38:53

L’aéroport de Dakar broie du noir: 6 h sans électricité !

Vente saly

Par Seneweb news | Seneweb.com |  Jeudi 31 octobre, 2013 10:58

Entre la nuit du mardi au mercredi, les usagers de l’aéroport Léopold Sedar Senghor ont assisté à un fait assez remarquable. En effet deux coupures de courant d’une durée de 6 h au total ont touché l’aéroport. 

La source informe que la première était à 18 h et la seconde tard vers les coups de minuit. Entre la chaleur causée par l’arrêt de la climatisation et le dysfonctionnement d’un certain nombre de guichets, la coupure a fait de nombreux dégâts. Cette dernière remet encore une fois sur la table la question de la fonctionnalité de notre cher aéroport.

Liens
Site

 


 
 
posté le 31-10-2013 à 14:04:10

Le visa génère près de 500 millions CFA en 4 mois dans 4 consulats du Sénégal en France

Vente saly

par Xibaaru le 31 Oct 2013 • 08:31 visas sénégal L’instauration du visa d’entrée au Sénégal a généré la somme de 458 millions de francs CFA, depuis son entrée en vigueur, le 1er juillet dernier, dans les consulats généraux du pays installés en France, a révélé Aïssata Dia, vice-consul du Sénégal à Bordeaux. ‘’Dans les quatre consulats généraux de la France, ce système a généré, depuis sa mise en place, le 1er juillet dernier, la somme de 458 millions de francs. Nous pensons que c’était important de mettre ce système en place, non pas pour des considérations de réciprocité, mais pour booster l’économie sénégalaise’’, a indiqué Mme Dia, dans une interview parue jeudi dans le quotidien gouvernemental Le Soleil. ‘’Toute personne qui franchit les portes du consulat général de Bordeaux est sûre et certaine d’avoir son visa dans la journée au lieu des 48 heures requises. Il y a une spécificité à Bordeaux. Pour accompagner les personnes qui ne maîtrisent pas encore le système, nous les aidons à faire le pré-enrôlement en ligne et nous leur expliquons la procédure à suivre. Il arrive même que nous ouvrons nos bureaux le samedi matin pour ceux qui doivent voyager en urgence’’, a expliqué le vice-consul. Au sujet du frein que ce visa constituerait pour les investisseurs, elle a dit que le consulat n’a pas ‘’des remontées d’informations par rapport à cette question venant de chefs d’entreprise ou de gens intéressés à investir au Sénégal’’. ‘’Je pense qu’il faudra réfléchir sur un système de visa à long terme. Aujourd’hui, nous délivrons des visas de trois mois, et cela va très vite parce qu’il peut y avoir des investisseurs qui souhaitent venir trois ou quatre fois dans l’année au Sénégal. Nous pouvons donc faciliter l’obtention du visa à ces investisseurs et hommes d’affaires. Pourquoi ne pas leur donner un visa long séjour de six mois ou un an renouvelable ?’’, a-t-elle suggéré. Le visa pour entrer au Sénégal est devenu obligatoire, depuis le 1er juillet 2013, pour tout pays en dehors de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), de la Mauritanie et du Maroc. Un minimum de 50 euros (32.000 francs CFA) est demandé à chaque personne qui introduit une demande de visa.
Liens
Site

Tags: #visa
 


 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article
 
 
Conseils pratiques expatriation- Agence immobiliere - Locations de Villas - Tourisme - Hôtellerie - Vacances - Excursions