posté le 05-11-2013 à 10:52:17

Le mannequin sénégalais Nogui Dieng arrêté à Paris pour vol

 

Vente saly

Revoilà Nogui Dieng avec ses frasques. La Sénégalaise, bon teint, qui avait osé poser nue pour un magasine européen s’est encore rendue tristement célèbre dans la capitale française où elle vit depuis un bon moment.

 

En effet, selon nos confrères de la Tribune, Nogui a été interpellée par la police parisienne pour vol. Elle avait un mode opératoire sulfureux, qui consistait à arnaquer un certain nombre de ses fréquentations qu’elle dépouillait de leurs cartes bancaires afin de procéder à des retraits et autres achats pour soutenir son train de vie.

 

Malheureusement pour Mlle Dieng, les limiers français, mis au parfum de son deal, n’ont pas tardé à ouvrir une enquête. Prise la main dans le sac, Nogui Dieng a été alpaguée et placée en garde-à-vue au Commissariat de Paris 10e, selon une source.

 

Renseignements pris par DakarEcho, Nogui Dieng est bel et bien au dépôt du Palais de Justice de Paris pour vol en réunion et a été placé en cellule en attendant que les autorités sénégalaises (le Consulat du Sénégal à Paris) ccopérent pour délivrer un sauf conduit puisqu’elle est de nationalité sénégalaise.

 

Elle devrait rester au maximum 45 jours en détention sauf les autorités sénégalaises délivrent le sauf conduit et la reconnaissent comme leur ressortissante. Dès lors les choses risquenet de s’accélérer pour son expulsion vers le Sénégal.

 

Ce sera la deuxième fois qu’elle se fait attraper par la police française et britannique. Elle risque de ne plus revoir Paris pour un certain temps.
Ayo FAYE avec Leuk Sénégal

- See more at: http://dakar-echo.com/people/item/3725-le-mannequin-s%C3%A9n%C3%A9galais-nogui-dieng-arr%C3%AAt%C3%A9-%C3%A0-paris-pour-vol.html#sthash.95dxJDQU.dpuf

Écrit par  Moussa Ndiaye Publié dans People lundi, 04 novembre 2013 11:47 -

Liens
Site

 


 
 
posté le 05-11-2013 à 10:50:32

Feel Juice va s’implanter à Dakar

 

Vente saly

Coup d’envoi du développement international pour la franchise de restauration rapide Feel Juice.

 

Forte de son succès hexagonal avec 17 implantations et son expérience outre-mer (en Guyane en 2010 et en Guadeloupe au printemps dernier)  se lance aujourd’hui sur un développement international.

 

Feel Juice vient en effet de confirmer l’implantation prochaine d’un point de vente à Dakar, au Sénégal, avec des prévisions de déploiement sur l’ensemble l’Afrique de l’Ouest.

 

Le réseau de franchise étudierait également d’autres opportunités d’expansion en Europe et au Moyen-Orient.

- See more at: http://dakar-echo.com/economie/item/3726-feel-juice-va-s%E2%80%99implanter-%C3%A0-dakar.html#sthash.DXiPfLwK.dpuf

Écrit par  Jean Louis Verdier lundi, 04 novembre 2013 16:10

Liens
Site

 


 
 
posté le 05-11-2013 à 10:47:38

La Tamkharit sera célébrée dans la nuit du 13 au 14 novembre

Vente saly

Par APS | APS |  Lundi 04 novembre, 2013 21:27

La communauté musulmane du Sénégal célèbrera la fête de Tamkharit dans la nuit du 13 au 14 novembre, a annoncé lundi la Commission nationale de concertation sur le croissant lunaire (CONACOC, officielle).

Cette fête est célébrée chaque année au Sénégal, un mois après celle de la Tabaski.

Liens
Site

Tags: #religion
 


 
 
posté le 04-11-2013 à 11:01:15

Tourisme : les guides touristiques esquissent des pistes pour une sortie de crise

Vente saly

Par Aps | APS |  Dimanche 03 novembre, 2013 21:00

L’Association nationale des guides touristiques du Sénégal (ANGTS) a invité, dimanche, les autorités sénégalaises, notamment celles en charge du secteur du tourisme, a mettre en place une politique touristique à même de sortir ce secteur de la crise dans laquelle il se trouve depuis quelques années.Cette association forte d’environ 500 membres était en conférence de presse, à la salle des délibérations de la mairie de Mbour (ouest), pour attirer l’attention des autorités sénégalaise sur la situation du tourisme en général et des guides en particulier.

‘’Dans la grande famille de l’industrie touristique, secteur transversal par excellence, le guide joue une partition fondamentale. Pour cause, il lui échoit le rôle très difficile de présenter notre pays, ses habitants, ses sites, ses produits, etc., sous leur meilleur jour. Le guide est au début (arrivée des touristes) et à la fin (départ des touristes) du processus du voyage de découverte’’, a souligné Mody Wélé, président de l’ANGTS. Forts de cela, les guides touristiques du Sénégal ont estimé devoir apporter leur contribution pour un tourisme profitable au Sénégal et aux Sénégalais. Et, d’après eux, la première chose à faire, c’est d’arriver à une meilleure gestion des ordures ménagères pour une meilleure image du Sénégal.

 ‘’A ce niveau, une évidence s’impose : aucune personne ne paie pour visiter une décharge à ciel ouvert. Par conséquent, le Sénégal gagnerait beaucoup à élaborer une politique de vulgarisation des centres de collecte discrets afin de soustraire les déchets de la vue’’, a indiqué M. Wélé, non sans proposer la prospection de nouveaux marchés émetteurs de touristes. Selon le président de l’ANGTS, à l’heure de la mondialisation, la destination Sénégal devrait être ‘’attractive’’ concernant des pays émetteurs comme la Chine, la Russie, le monde arabe, etc. ‘’Il ne faut pas oublier de consolider nos points forts que sont la France, la Belgique, l’Italie et l’Espagne, d’une part et, d’autre part, de revitaliser les marchés en perte de vitesse comme l’Allemagne, sans oublier aussi de mettre l’accent sur la clientèle locale.

 Ce sera un bon moyen pour lutter contre les affres de la saisonnalité’’, a toutefois suggéré Mody Wélé. Du fait de la concurrence mais aussi et surtout de l’érosion marine et côtière due à des phénomènes climatiques et anthropiques, ‘’il nous semble vital de proposer autre chose’’ que le balnéaire ‘’pour la diversification de notre offre touristique’’, a-t-il dit. Avec l’écotourisme, l’ANGTS propose de diviser le parc national de Niokolo koba en deux, ce qui permettra de mettre beaucoup plus d’animaux. ‘’Il faut également promouvoir le tourisme religieux, parce que le Sénégal dispose d’une tête de gondole presque naturelle : le dialogue islamo-chrétien que nous devons faire connaître à travers la mise en lumière sur le marché international. Des évènements religieux majeurs comme le grand Magal de Touba, le Maouloud, le pèlerinage marial de Poponguine, entre autres, feraient venir des visiteurs du monde entier’’, a dit le président de l’ANGTS.

Il a évoqué aussi l’importance du tourisme solidaire, un nouveau concept qui consiste à accueillir des personnes qui, en plus de l’envie de découverte, aspirent à apporter en même temps une aide multiforme aux populations locales vivant souvent en milieu rural ou semi-urbain. ‘’Par l’exploitation de notre immense patrimoine national, le tourisme culturel peut nous valoir des satisfactions. Bref, il nous faut une promotion efficiente de la destination Sénégal et les guides ont un rôle très important à y jouer, en plus des spécialistes institutionnels (les fonctionnaires), la participation des guides aux différents salons du tourisme pourrait être un gage de bonne présentation des produits et des opportunités globales vis-à-vis des professionnels étrangers’’, a insisté Wélé.

Liens
Site

Tags: #tourisme
 


 
 
posté le 04-11-2013 à 10:59:40

Expresso cherche à se séparer de sa filiale sénégalaise

 

Vente saly

Le groupe Sudatel, opérateur télécom propriétaire de la marque Expresso, cherche, selon la presse ghanéenne, à se délester de ses filiales africaines au nombre desquelles figure Expresso Sénégal.Ce qui expliquerait selon plusieurs observateurs au Sénégal, l’« agressivité » commerciale dont fait montre l’opérateur à travers des offres qui défient toute logique économique.

 

Le dernier rapport trimestriel de l’Artp (Agence de régulation des télécommunications et des postes) sur le marché des télécommunications publié au début du mois dernier fait état d’une percée de Expresso qui, reste l’opérateur qui se développe le plus en termes de parc (478. 513 nouvelles lignes) devant ses concurrents Orange et Tigo.

 

Cependant, dans le jeu concurrentiel, la stratégie commerciale agressive de l’opérateur au Sénégal à travers des offres sans aucune logique économique, procéderait d’une sérieuse remise en question de son actif à l’international. En clair, Sudatel Telecom Group (STG) qui opère via la marque Expresso au Sénégal (Chinguitel en Mauritanie, Intercel en Guinée, Sudani au Soudan), serait dans une optique de vendre ses filiales hors Soudan en commençant par le Ghana.

 

C’est d’ailleurs la presse ghanéenne (source TeleGeography.com) qui donne l’information, citant au passage des sources proches du dossier et selon lesquelles un certain nombre d’entreprises auraient déjà manifesté de l’intérêt pour l’achat des actions d’Expresso au Ghana. Mieux, le 31 octobre dernier, le site TMT Finance nous apprend que « Les acheteurs se disputent Expresso Ghana ».

 

Ledit site TMT Finance d’ajouter que Sudatel a été en pourparlers pour vendre son actif ghanéen, acquis en 2008 grâce à l’achat de la société Kasapa Telecom et qui est évalué à jusqu’à 150 millions de dollars US (75 milliards de FCfa).

 

La compagnie aurait d’ailleurs embauché Analysys Mason et DLA Piper en qualité de conseillers à la vente. La compagnie de téléphone a également récemment lancé un processus de cession de son unité de Chinguitel en Mauritanie, selon la presse locale.

Sudatel semble ainsi vouloir se concentrer sur le renforcement de ses principaux actifs dans des pays tels que le Soudan, suite à une baisse des profits dans le portefeuille du groupe.
Un positionnement concurrentiel difficile sur le marché africain serait en tout cas l’élément déclencheur de ce lâcher.

Avant la presse Ghanéenne, c’est l’hebdomadaire panafricain Jeune Afrique qui, en mars dernier, avait évoqué la vente des opérations internationales de Sudatel notamment sur les marchés africains où la compétition s’intensifie et les Revenus des opérateurs par utilisateur (Arpu) baissent de manière continue. Notre confrère rappelait d’ailleurs les prévisions de la société d’analyse télécom Ovum qui établissaient que l’Arpu devrait passer de 122 dollars par an en 2012 à 105 dollars en 2017.

Il semblerait par ailleurs que Khartoum, actionnaire à 21% de Sudatel, ne serait plus en mesure de financer l’expansion internationale de l’opérateur depuis qu’il a perdu une grosse partie de ses revenus pétroliers, suite à l’indépendance du Soudan du Sud.
Avec des parts de marchés plus importantes en Mauritanie (32,8%), Chinguitel est au 2e rang sur trois opérateurs (Marutitel, Mattel). En Egypte, l’opérateur affiche des parts de marché de 27% tandis qu’au Sénégal, Expresso détient 20,7% de parts de marché contre 3,3% en Guinée et 0,6% seulement au Ghana où la compagnie soudanaise fait face à 6 opérateurs.

 

Rappelons qu’au Sénégal, le groupe Sudatel a dû casquer 200 millions de dollars (soit 90 milliards Fcfa) pour s’adjuger une licence.

 

Malick NDAW

- See more at: http://dakar-echo.com/component/k2/item/3712-les-raisons-de-sa-g%C3%A9n%C3%A9rosit%C3%A9.html#sthash.Czoaj5Iz.dpuf

Écrit par  Penda Diop samedi, 02 novembre 2013 14:57

Liens
Site

 


 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article
 
 
Conseils pratiques expatriation- Agence immobiliere - Locations de Villas - Tourisme - Hôtellerie - Vacances - Excursions