posté le 07-11-2013 à 15:05:54

Le palais dans la tourmente : Wade arrive en jet privé avec des milliards !

Vente saly

par Xibaaru le 7 Nov 2013 • 08:35

Quant à l’arrivé de Me Wade sur la terre sénégalaise, c’est mystère et boule de gomme. Cependant d’après nos sources, Gorgui prépare ses dernières valises.
Me Wade rumine une colère noire qui semble signifier que la vengeance est un plat qui se mange froid et attend juste le moment propice pour atterrir sur le tarmac de l’aéroport LSS à bord d’un jet privé mis à sa disposition par un prince arabe. C’est une exclusivité de xibaaru.com…
Voici la déclaration de l’homme qui veille sur l’ancien chef d’état “Me Wade mougui gneuw dal si kaw Macky “. Ces propos de l’homme qui veille sur le vieux jour et nuit empêcherait le palais de fermer l’œil.
L’ancien président Abdoulaye Wade serait dans un état second dès qu’il a su que son fils Karim restait encore six mois derrière les barreaux de la prison de Rebeuss. Le placement à nouveau sous mandat de dépôt de Karim Wade a mis son père hors de lui. Selon toujours notre source logée dans les chaussettes de Gorgui, Me Wade a juré de se faire entendre prochainement. Viviane prépare le terrain depuis son arrivée à Dakar et renseigne son époux minute après minute.
Malgré la forte pression de certains chefs d’Etat qui veulent éviter des troubles au Sénégal, le vieux ne veut plus rien entendre si ce n’est la libération de son fils.
Me Abdoulaye Wade compte lancer la grande offensive dès sa descente d’avion. Il a peut être compris plus que jamais qu’il fallait déclarer la guerre pour sortir son fils de l’enfer. A coup sûr les semaines à venir nous réservent des surprises dignes d’un film Western.
Très remonté, Wade aurait balancé: ” Macky m’a poignardé, trahi et s’acharne maintenant sur mon fils, je me ferais entendre une fois à Dakar “. Une chose est sûre, l’ancien chef d’État est dans tous ses états à tel point que son médecin traitant se serait inquiété le week-end dernier.
Actuellement, l’ex président a amassé un trésor de guerre pouvant l’aider à mener à bien son combat pour la libération de son fils. Abdoulaye Wade a rencontré ses amis arabes très généreux qui ont dégainé sans compter pour le soutenir.
Wade qui avait tissé lors de ses deux mandats d’énormes réseaux est loin de le regretter tellement il s’est refait une bonne santé financière.
Maintenant que l’ancien super-ministre est complètement entré en rébellion contre les magistrats de la CREI, le combat risque d’être spectaculaire.
Preuve que l’heure est grave, Karim Wade montre des signes de nervosité et d’énervement, lui qui jusque-là  se montrait en homme calme, résistant et courageux face à l’épreuve de la privation de sa liberté.
L’homme Karim, traité de tous les noms d’oiseaux hier, jouit d’un capital de sympathie galopant.
Qui a volé, qui n’a pas volé : motus et bouche cousue

Sidy Niang/Dakar.xibaaru.com

Liens
Site

 


 
 
posté le 07-11-2013 à 15:04:38

29e Session de la Conférence des Ministres de la Francophonie : diner à l’honneur de la délégation sénégalaise

Vente saly

par Xibaaru le 7 Nov 2013 • 08:36

En prélude à l’ouverture de la 29e session de la Conférence des Ministres de la Francophonie, la délégation sénégalaise conduite par le Ministre des Affaires Etrangères et des Sénégalais de l’Extérieur Monsieur Mankeur Ndiaye, a été invitée à dîner par le Ministre français de la Francophonie.

Yamina Benguigui  a dit toute sa joie de voir  le Sénégal organiser le prochain Sommet de la Francophonie. Pour elle, « ce Sommet sera très émouvant avec le retour du Président Abdou Diouf  à Dakar ».  Le Ministre des Français de l’Extérieur et de la Francophonie précise qu’ « ce Sommet sera très moderne parce qu’ouvert  sur les femmes, la jeunesse, la sécurité… qui sont des thématiques qui préoccupent l’Afrique ». Pour ce qui de la réception organisée en l’honneur de la délégation sénégalaise, elle s’est dit, « très heureuse de revoir son ami et collègue le Ministre Mankeur Ndiaye ». Pour ce qui est de la tenue de la prochaine Conférence de la Francophonie à Dakar, elle  reste optimiste et précise que  « ce Sommet se prépare particulièrement bien et je crois qu’il n’y a pas d’angoisse à se faire ».

Monsieur Mankeur Ndiaye était accompagné de Jacques Habib Sy Délégué général à l’Organisation du 15e Sommet de la Francophonie, le Professeur Penda Mbow représentant du Chef de l’Etat à l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) et de El Hadj Kassé membre du Comité scientifique et de l’Ambassadeur du Sénégal en France Paul Badji. La Conférence s’ouvre ce jeudi 7 novembre à Paris.

                                                                               Correspondance particulière

                                                                                        Samba Mangane

Liens
Site

 


 
 
posté le 07-11-2013 à 15:03:10

Dakar : La Place de l’Indépendance envahie par les ordures

Vente saly

par Xibaaru le 6 Nov 2013 • 10:30

La célèbre Place de l’Indépendance renvoie depuis quelques moments l’image d’un lieu de décharge publique ou du moins d’un lieu abandonné. Amoncellements d’ordures de toutes sortes, jardins broussailleux, lieux mal éclairés et mal entretenus, drapeau national déchiré, tel est le décor qu’offre ce lieu historique considéré comme l’un des plus grands symboles de la  République.

 

Place à la fois historique et symbolique, naguère espace vert bien entretenu, la Place de l’Indépendance  a aujourd’hui  perdu  de son lustre au vu de l’état piteux dans lequel il se complait depuis quelques années. Délaissée et abandonnée, elle est devenue infréquentable  à cause de l’insalubrité et de l’insécurité qui y règnent. Une situation qui n’a rien à voir avec  cette belle image  de carte postale.

La Place est aujourd’hui à mille lieux de  ce jardin verdoyant et fleuri qui était non seulement le point de rencontre des nombreuses personnes qui fréquentaient les grandes artères de la ville avec ses lieux de loisirs, ses salles de cinéma qui faisaient le bonheur des nombreux promeneurs, touristes, photographes et qui fut le témoin de nombreux événements de l’histoire du Sénégal.

Baptisée  en  1863 Place Protêt  par le Gouverneur Pinet Laprade et inaugurée en  1929,  la Place de l’Indépendance avait accueilli en 1958  le général Charles De Gaulle à la veille de l’indépendance du Sénégal et abrité à plusieurs reprises la cérémonie de prises d’armes du 4 avril, fête de l’indépendance.

Aujourd’hui, cette place en plein cœur de Dakar, renvoie l’image d’une décharge publique tant elle est devenue  sale et complètement défigurée. Les tas d’ordures disséminés  dans les quatre coins, la pelouse desséchée,  les arbres mal taillés renseignent amplement sur  l’absence de jardinier et le manque d’entretien notoire.

Le drapeau national, symbole de l’indépendance, déchiré, flottant au  vent au dessus du Monument aux morts, est d’ailleurs assez révélateur de l’état de délabrement avancé de ces lieux. Sans compter le manque d’éclairage qui, une fois la nuit tombée, laisse le champ libre à des personnes mal famées, ou aux sans domiciles fixes.

Ceux qui empruntent les abords la place, les riverains, sont aujourd’hui nombreux à s’interroger sur l’inertie des autorités municipales face à cette situation qui dure depuis quelques années et qui à terme porte un sacré coup à l’image de la ville de Dakar.

D’un pas alerte Moussa Dieng, qui fait parti de ses nombreux citadins, n’hésite pas  à mettre cette situation sur le compte de l’incivisme qui doit être vu du côté des autorités.

«Il y a aussi un manque de civisme chez ceux qui dirigent. Parce qu’ils ne sont pas censés ignorer qu’il y a des lieux symboliques qu’il faut protéger et sauvegarder. La Place de l’indépendance et  certains lieux sont des vitrines de la capitale du Sénégal.   C’est pourquoi je ne peux pas comprendre qu’elle soit  abandonnée depuis tout ce temps là », se plaint ce quinquagénaire qui traverse quotidiennement les lieux pour se rendre à son lieu de travail.

Liens
Site

 


 
 
posté le 07-11-2013 à 15:01:46

Des difficultés signalées dans la mise en œuvre du nouveau Code des impôts au Sénégal

Vente saly

Par Apanews | Apanews |  Jeudi 07 novembre, 2013 01:29

Des difficultés techniques ont été signalées, mercredi à Dakar, par la Direction générale des impôts et domaines (DGID) dans la mise en œuvre du nouveau Code des impôts au Sénégal.Selon M. El Hadj Ibrahima Diop Directeur de la législation et du contentieux de la DGID, les difficultés identifiées ont trait à la taxe sur l’alcool, les cosmétiques et le timbre sur le permis de conduire.

 

« Certaines de ces difficultés ont été résolues grâce à la concertation avec les concernés », avance M. Diop devant le secteur privé sénégalais et le ministre de l’économie et des finances.

 

Il a par ailleurs fait connaître, concernant l’élaboration des textes d’application, que 13 décrets, arrêtés, circulaires ou note ont été successivement publiés. Parmi ceux-ci, il y a l’arrêté portant liste des produits soumis à l’acompte sur les importations ou celui portant évaluation des avantages en nature.

 

Quatre textes (arrêtés ou décrets) sont actuellement à la signature. Il s’agit du plafond des loyers déductibles de l’impôt sur les sociétés (IS) ou de l’impôt sur le revenu (IR), de la modalité de suspension de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA), de la définition des différentes catégories de cigarettes et du décret pour la détermination du plafond pour l’habitat social.

 

En perspectives, le directeur de la législation et du contentieux a fait savoir au secteur privé sénégalais qu’il sera présenté avant décembre 2013 un projet de loi modifiant ou corrigeant certains problèmes constatés dans le Code général des impôts.

 

De plus, un plan d’action sera élaboré pour certains aspects de la réforme à approfondir. Il s’agit notamment de la patente et du remboursement cash de TVA.

Liens
Site

 


 
 
posté le 06-11-2013 à 12:03:14

L’Etat mettra des enseignants à la disposition de Diambars, assure Macky Sall

Vente saly

2013-11-05 20:18:36 GMT

Saly Portudal (Mbour), 5 nov (APS) – Le chef de l’Etat, Macky Sall, a assuré, ce mercredi à Saly Portudal, que l’Etat mettra à la disposition de l’Institut Diambars des enseignants pour aider à la formation de ses pensionnaires.

 »L’’Etat apportera des solutions idoines et mettra à votre disposition des enseignants pour alléger vos charges de personnel’’, a déclaré Macky Sall, en répondant à une invite du président de Diambars, Saer Seck.

Le président de l’institut de formation a sollicité auprès du chef de l’Etat la mise à disposition de sa structure fondée il y a 10 ans, d’enseignants pour aider à la formation de ses pensionnaires.

Répondant à cette sollicitation, Macky Sall, qui a inauguré les locaux de l’institut de formation, s’est engagé à apporter une solution à cette requête.

Le chef de l’Etat a estimé que c’est un signe d’encouragement à cette initiative qui prend en charge gratuitement des enfants pour les transformer en acteurs de développement.

Cet institut doit être démultiplié à travers le pays selon le chef de l’Etat qui a appelé les dirigeants sportifs à placer l’intérêt des jeunes et du sport national au centre de leurs préoccupations.

Saluant l’initiative de Diambars, il a appelé les dirigeants sportifs à aussi penser au devenir des jeunes après leur carrière sportive.

‘’Après leur carrière sportive, ces jeunes grâce à leur formation, doivent être capables de trouver un emploi’’, a dit le président de la République, appelant les entreprises et les sociétés nationales à jouer leur partition pour aider à la consolidation du football professionnel au Sénégal.

Concernant la demande du président de Diambars qui a appelé à une cession gratuite des terrains où sont construits les locaux de la structure, le président de la République a promis d’étudier la question avec les services compétents pour y apporter les solutions les meilleures.

S’il s’est dit prêt à étudier la question, le chef de l’Etat a rappelé qu’il est un partisan du patriotisme fiscal.

SD/ASG

Liens
Site

Tags: #sport
 


 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article
 
 
Conseils pratiques expatriation- Agence immobiliere - Locations de Villas - Tourisme - Hôtellerie - Vacances - Excursions