posté le 11-11-2013 à 10:44:49

Fatick: des guides touristiques formés aux techniqies d’interprétation du patrimoine

Vente saly

SENEGAL-TOURISME

 

Fatick, 10 nov (APS)- Plus de 90 guides touristiques de la région de Fatick ont bénéficié de sessions de formation sur l’interprétation du patrimoine dans la perspective de les outiller pour contribuer efficacement à la valorisation et à la promotion des immenses atouts de la région.

Les sessions de formation se sont déroulées respectivement à Toubacouta du 4 au 6 novembre et à Palmarin du 8 au 10 novembre.

A l’initiative du Conseil régional de Fatick et de ses partenaires, la session organisée à Toubacouta  » a déjà permis de former, plus de 50 guides touristiques (dans cette zone) durant trois jours », a indiqué Coumba Ndoffène Bouna Diouf, président de l’institution régionale.

 »Après Toubacouta, nous voila à présent, dans la zone de Palmarin, où une quarantaine de guides ont bénéficié aussi de la session de formation sur l’interprétation du patrimoine’’, a ajouté M. Diouf lors de la deuxième session (Palmarin 8-10 nov).

Organisée à l’intention des guides touristiques de la région, cette formation leur permet d’être bien outillés en matière de connaissance de leur patrimoine, a-t-il expliqué.

Ils doivent être  »à même de transmettre correctement leurs savoirs et savoir-faire à l’occasion des animations faites sur le territoire’’, a dit Coumba Ndoffène Bouna Diouf.

Pour le président du Conseil régional, animer une balade dans un milieu donné ‘’nécessite des compétences’’.  »Au-delà, des connaissances à transmettre sur le site, le guide touristique doit savoir être, savoir faire découvrir, sensibiliser, susciter de l’intérêt ou créer un lien entre le visiteur et le site visité’’, a-t-il expliqué.

M. Diouf a souligné qu’à terme, ‘’cette formation permettra à l’ensemble des guides de la région, de maitriser les fondamentaux d’une animation d’une balade dans un territoire’’.

Il a invité les guides à saisir cette opportunité  »pour renforcer leurs savoirs et savoir–faire nécessaires à l’émergence du secteur du tourisme dans cette belle région ».

AB/OID

Liens
Site

Tags: #tourisme
 


 
 
posté le 11-11-2013 à 10:43:15

Omar Gueye En Afrique Du Sud Pour Renforcer La Cooperation

Vente saly

Par Le Soleil | Leral.net |  Dimanche 10 novembre, 2013 10:26
Le ministre du Tourisme et des Transports aériens, Oumar Guèye, effectue, à partir d’aujourd’hui et jusqu’au mercredi prochain, une visite officielle à Johannesburg (Afrique du Sud), suite au séjour du président sud-africain, Jacob Zuma, au Sénégal, en début octobre dernier, annonce un communiqué.
A l’occasion de cette visite officielle, les deux pays avaient identifié 12 secteurs sur lesquels ils désirent axer leur coopération bilatérale. Et parmi ces secteurs, figurent le tourisme et les transports terrestres, qui relèvent du ministère de M. Guèye.
Le ministre sénégalais, à la tête d’une importante délégation, aura des séances de travail avec ses homologues gérant ces secteurs, « matérialisant ainsi la volonté affichée d’opérateurs sud-africains qui ne cherchent qu’à investir dans notre pays ».
Les deux parties vont aussi examiner les conclusions de la grande commission mixte (circuits touristiques, modèle sud-africain de l’écotourisme) et évoquer la proposition du président Zuma de jumeler les villes de Gorée et Robben Island, qui abrite la prison où était détenu Nelson Mandela.
« Il convient de signaler que la deuxième commission mixte Sénégal-Afrique du Sud a noté l’inexistence d’un accord cadre sur la coopération en tourisme entre les deux pays. Pour remédier à cette situation, la partie sénégalaise a pris l’engagement d’élaborer un projet de texte qui sera transmis à la partie sud-africaine.
Le projet de texte couvrira des aspects comme l’écotourisme, le tourisme éducatif, le partage d’informations (statistiques), la gestion hôtelière, la gestion du tourisme, l’élaboration de politiques touristiques et programmes d’échanges sur les exportations au titre du tourisme », lit-on dans le communiqué.En discutant des questions de transports aériens, les ministres sénégalais et sud-africains évoqueront la volonté des autorités du pays de Zuma de faire de leurs sociétés (nationales ou privées) des partenaires de choix pour les aéroports du Sénégal, mais surtout pour la compagnie nationale, Sénégal airlines, ajoute le communiqué.
Lors de la visite de Jacob Zuma au Sénégal, le président Macky Sall avait déclaré qu’« il y a un grand potentiel inexploité que nous devons renforcer. Ni la distance, ni la langue ne peuvent constituer un obstacle ».
Il déplorait également le niveau très bas des échanges, 35 milliards de FCfa, entre les deux pays. « C’est insignifiant », avait affirmé M. Sall. Jacob Zuma, dans la même veine, soutenait : « nous nous sommes concentrés sur les questions de coopération. Nous voulons que les deux pays construisent une coopération économique ».Le Soleil.sn
Liens
Site

Tags: #tourisme
 


 
 
posté le 11-11-2013 à 10:41:35

SENEGAL-ASSAINISSEMENT 2013-11-10 16:38:47 GMT Kaolack, 10 nov (APS) – La conseillère municipale et présidente du mouvement ‘’K

Vente saly

SENEGAL-SOCIETE

 

 2013-11-10 16:59:04 GMT

Bambilor (Rufisque), 10 nov (APS)- Le député et président du Mouvement Tekki, Mamadou Lamine, a invité, dimanche les autorités à restituer les terres du titre foncier 1975/R aux habitants de 7 villages de la communauté rurale de Bambilor, dont les exploitations sont actuellement menacées par des promoteurs immobiliers.

’’C’est un engagement des autorités actuelles, quand elles étaient dans l’opposition’’, a t-il rappelé lors de l’assemblée générale des membres de la coopérative agricole Samma Sa momele.

’’C’est une affaire qui est extrêmement douloureuse et à la fois injuste. Nous tous qui sommes dans la majorité présidentielle aujourd’hui, nous connaissons parfaitement, la bombe foncière laissée ici par le régime précédent. Nous avions discuté de cela, nous avons fait des missions à Sangalkam, à Bambilor, pour recueillir les données, pour nous entretenir avec les populations’’, a dit Mamadou Lamine,

’’La conclusion que nous avions tirée est que les populations avaient été spoliées de leurs terres par le régime précédent et que par conséquent, si nous arrivons au pouvoir, nous allons prendre les mesures, pour rendre justice aux populations. Voilà notre engagement politique’’, a ajouté M. Diallo, estimant que ’’c’est maintenant à l’État de tenir ses engagements’’.

Pour lui il n’est pas ’’possible de détruire des zones de production et les transformer en des zones d’habitats sociaux. Cela n’a pas de sens économique, écologique et environnemental’’.

’’C’est contre les politiques d’emploi de ce pays, du développement économique de ce pays et de celle visant la diminution du coût de la vie à Dakar. Parce que d’ici partent les légumes, les fruits, la volaille pour alimenter Dakar’’, a t-il relevé.

’’Je crois que tout le monde peut le constater. C’est un poumon vert, sans parler de la richesse de la diversité. Au nom de quoi, notre pouvoir va détruire tout ça pour construire des habitas sociaux ?’’, s’est -il interrogé.

’’Aujourd’hui, nous avons construit un aéroport à Diass, il faut faire vivre ces zones là’’, a conseillé, Mamadou Lamine Diallo, soutenant que c’est ’’ça l’aménagement du territoire, le développement équilibré du territoire, le sens de la décentralisation’’ et qu’il faut le rappeler à l’État.

Des exploitants qui se présentent comme des victimes de cette opération ont invité l’État à mesurer les conséquences de l’installation des promoteurs immobiliers.

’’J’exploite un champ qui apparient à un marabout. Je cultive du manioc, de l’oseille et des pastèques. C’est avec la commercialisation de cette récolte que je vis. Il faut imaginer la conséquence de l’ éventuelle initiative de mettre un terme à ça sur notre quotidien’’, a notamment dit, Amath Ka.

’’Les éleveurs, les pécheurs et les agriculteurs ont toujours été ceux qui ont fait vivre le monde. Ils ont pour ce faire besoin d’espaces pour exercer leurs métiers. C’est la raison, nous sommes opposés à la décision de nous priver de ces terres’’, a ajouté, Mody Ba, un autre exploitants.

IG/OID

Liens
Site

 


 
 
posté le 11-11-2013 à 10:39:20

Kaolack: une conseillère municipale appelle à l’élimination de la saleté dans la ville

Vente saly

SENEGAL-ASSAINISSEMENT

 

 2013-11-10 16:38:47 GMT

Kaolack, 10 nov (APS) – La conseillère municipale et présidente du mouvement ‘’Kaolack 2014, j’adhère’’, Mbenda Ndiaye Cissé, a appelé dimanche à Kaolack (centre), à une communion pour éliminer toute salissure ou tout élément contribuant à l’insalubrité dans la ville.

Mme Cissé s’exprimait lors de la journée d’investissement humain organisée au boulevard du marché Ocass, quartier Ndorong, par les membres de son mouvement.

Initiée pour rendre propre une partie du marché Ocass et pour venir à bout de l’insalubrité qui gangrène tout le quartier de Ndorong, cette action citoyenne s’inscrit dans le cadre des activités prévues par le mouvement ‘’Kaolack 2014, j’adhère’’, a indiqué Mme Cissé.

Habillée en pantalon Jean et Tee-shirt, râteau à la main, la présidente du mouvement a expliqué s’être engagée dans cet investissement pour changer le visage du site transformé en dépotoir d’ordures après le déguerpissement des jeunes.

Par ailleurs, Mme Cissé a invité les habitants à œuvrer ensemble pour le bien-être des kaolackois et pour une meilleure gestion des collectivités locales.

La conseillère municipale qui a regretté le manque d’accompagnement de la municipalité dans cette opération ‘’Set Settal’’ a salué le courage et l’engagement des nombreux jeunes qui ont bravé une chaleur accablante pour combattre la saleté avec de modestes moyens.

DK/PON/OID

Liens
Site

 


 
 
posté le 08-11-2013 à 11:35:56

Urgent – un grave incendie s’est déclaré au marché central de Mbacké

Vente saly

Par Mamadou Moustapha MBAYE (Appel- Touba) | Seneweb.com |  Jeudi 07 novembre, 2013 23:16

Un feu d’une rare violence vient de déclarer à quelques mètres du grand marché de Mbacké. Il est parti des magasins du grand commerçant libanais, Naif Slaylaty. L’incendie a commencé il y a un peu plus d’heure.

De loin, on entend les détonations produites par l’explosion de bouteilles de gaz. L’électricité a été coupée au niveau de la commune. Les sapeurs, qui ont accusé du retard se démènent tant que bien mal. Les populations accourent avec des seaux d’eau.

Liens
Site

Tags: #incendie
 


 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article
 
 
Conseils pratiques expatriation- Agence immobiliere - Locations de Villas - Tourisme - Hôtellerie - Vacances - Excursions