posté le 21-11-2013 à 14:54:07

L’ »instabilité » des familles, cause de la souffrance des enfants, selon un élu local

Vente saly

Par Aps | APS |  Jeudi 21 novembre, 2013 01:18

Mbour, 20 nov (APS) – Le maire de Mbour (Ouest), El Hadji Fallou Sylla, estime que certaines familles sont dans « une instabilité » qui les empêche d’assurer une « prise en charge correcte » des enfants.

 

« Il y a aussi l’instabilité dans certaines familles et les difficultés que connait l’école sénégalaise, durant ces dernières années », a dit M. Sylla au lancement officiel des activités marquant le 24e anniversaire de la Convention internationale des Nations unies sur les droits de l’enfant (CDE).

 

Parlant encore des « difficultés » de l’enfance, le maire a signalé que « les enfants handicapés sont les plus exposés ».

 

« La mendicité apparaît comme leur unique moyen de survie. D’autres jeunes subissent aussi de mauvais traitements de la part de leurs parents, de membres très proches de la famille… » a-t-il dit, en présence de la ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfance, Anta Sarr.

 

M. Sylla a annoncé la construction d’un futur centre de formation des jeunes « en situation difficile », à Mbour, avec des moyens fournis par des ressortissants de la ville basés en Allemagne.

 

« Ce 24e anniversaire de la CDE constitue un temps fort de réflexion sur les dispositions prises pour le respect des droits de l’enfant. C’est aussi l’occasion de faire un diagnostic objectif des difficultés et contraintes [de l'enfance], pour leur trouver des solutions durables, voire définitives », a dit Mme Sarr.

 

« Nous appelons les autorités, les élus locaux et les chefs religieux et coutumiers à faire en sorte que nos droits soient respectés, comme le veut la CDE, afin que le Sénégal soit un pays où il fait bon vivre pour les enfants », a dit Léonie Batikane Freira, parlant au nom des enfants, en présence de Mme Sarr.

Liens
Site

Tags: #santé
 


 
 
posté le 21-11-2013 à 14:52:22

Magal : l’ Etat s’engage à lever les contraintes sur l’électricité, l’eau et la santé

Vente saly

Par Aps | APS |  Mercredi 20 novembre, 2013 23:00

L’Etat du Sénégal s’est engagé à faire mieux que par le passé pour que l’édition 2013 bis du Magal de Touba soit « une exception » sur le plan de l’organisation, a assuré mercredi le ministre de l’Intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo, annonçant la mobilisation des services concernés pour lever les « points d’achoppement » sur l’énergie, l’eau et la santé.

 

‘’Pour l’essentiel, les 90 points soulignés par le Comité d’organisation ont eu des solutions, mais nous avons eu quelques points d’achoppement au niveau des secteurs de l’énergie, de l’eau et un peu dans le domaine sanitaire’’, a-t-il déclaré.

 

M. Diallo s’exprimait au sortir d’une réunion d’évaluation sur les préparatifs du Magal de Touba. Ce pèlerinage est prévu dans la dernière décade du mois de décembre prochain.

 

Cette rencontre tenue dans les locaux du ministère de l’Intérieur a réuni plusieurs chefs de services, les autorités administratives de la région de Diourbel et des membres du Comité d’organisation du Magal dont son président Serigne Bassirou Abdoul Khadre Mbacké, entre autres participants.

 

‘’Je vais remonter les informations au niveau des autorités supérieures pour que tous ces points qui n’ont pas encore trouvé de solutions puissent être pris en compte. Nous allons voir si tout cela nécessite l’arbitrage du Premier ministre’’, a dit Abdoulaye Daouda Diallo.

 

Auparavant le gouverneur de la région de Diourbel, Mamadou Moustapha Ndao, a fait un compte rendu élargi du Comité régional de développement préparatoire et exposé les besoins exprimés sur 98 points auxquels plusieurs chefs de services ont donné des assurances.

 

Sur le plan sécuritaire, la Directrice générale de la police nationale, Anna Sémou Diouf, a indiqué que des opérations de sécurisations sont prévues dans la ville de Touba et ses environs sept jours avant le Magal et cinq jours après l’évènement religieux.

 

La gendarmerie et le Groupement national des sapeurs pompiers ont promis de maintenir le dispositif de l’année dernière tout en procédant à une correction de certaines défaillances constatées lors de l’édition passée.

 

Dans le domaine de l’électrification, la SENELEC compte renforcer son dispositif à Touba avec l’installation de sept nouveaux postes électriques pour améliorer la qualité des services. « Un nombre insuffisant », selon le coordonnateur du Comité d’organisation du Magal, Serigne Ousmane Mbacké.

 

‘’L’électricité constitue l’un des soucis majeurs pour Touba, même en dehors du Magal. Actuellement, les besoins exprimés correspondraient à l’installation d’une trentaine de postes de courants et la SENELEC nous en propose sept seulement’’, a dit M. Mbacké qui parlait au nom de Serigne Bassirou Abdoul Khadre.

 

En ce qui concerne les besoins en eau, les assurances des responsables n’ont pas fait dissiper les préoccupations des membres du Comité d’organisation.

 

‘’Nous allons mettre en état 18 des 23 forages de Touba, mettre à disposition 120 camions citernes et placer 30 bâches à eau’’, ont annoncé les différents chefs de services dans le domaine de l’Hydraulique, au moment où le comité d’organisation réclame ‘’100 bâches à eau’’.

 

‘’Nous allons nous occuper de tout cela, même si cela nécessite l’arbitrage des autorités pour des instructions soient données dans ce sens’’, a dit le ministre de l’Intérieur.

 

‘’Ce que nous avons reçu comme directives est de tout faire pour que le Magal de cette année soit une exception en termes d’organisation et en terme de réussite’’, a-t-il signalé.

 

Selon le ministre, les services étatiques ne sont pas loin ‘’d’atteindre un niveau de satisfaction de 100% de nos préparatifs. Il reste encore des points sur lesquels il est possible de trouver des solutions.

 

‘’Cela va nécessiter des réaménagements et des efforts supplémentaires’’, a-t-il souligné.

 

Les transports routiers et ferroviaires, la circulation, l’entretien des routes, l’assainissement, l’approvisionnement en camions de vidange, l’installation de toilettes mobile, l’application des mesures d’hygiène, figurent parmi la centaine de points inscrits dans les doléances du comité d’organisation du Grand Magal.

Liens
Site

 


 
 
posté le 21-11-2013 à 14:50:46

Dakar est assise sur une bombe, Un Joola-Bis menace au port

Vente saly

Par Senewebnews | Seneweb.com |  Mercredi 20 novembre, 2013 14:48

Au môle 8, des pipes non sécurisées se trouvent tout près des rails. D’autres pipes dégradées sont visibles au niveau du môle 9, alors que des tôles sont délabrées au niveau des bacs de récupération des déversements situés au Quai de Rive.

 

Vers la Jetée Nord, des pipes non-protégées cohabitent avec le stockage anarchique de houille détectée vers la zone des remblais.

Les consommateurs l’ignorent sans doute, mais il est arrivé que des déchargements d’oignon soient stockés durant plusieurs années dans les zones polluées. C’est le cas de la façade principale du Parc de Grimaldi où il a été constaté une pollution marine.

 

Au regard de ce qui précède, un technicien de la plate-forme confesse sur un ton inquiet : « Pourquoi pensez-vous que le Port de Dakar soit derrière ceux du Niger ou d’Abidjan ? Les infrastructures et la sécurité font défaut, et à tout moment, ça peut exploser. Le président de la République en a été informé et n’en revenait pas lorsque le document lui a été présenté».

Une situation qui fait froid dans le dos.

 

(Source : Libération)

 

Alerte, Dakar, bombe, Joola-Bis, Pollution, catastrophe, menace, port, PAD

Liens
Site

 


 
 
posté le 21-11-2013 à 14:49:10

Les Bines-Bines (les perles)… séduction à l’africaine ?

 

Vente saly

par Xibaaru le 20 Nov 2013 • 09:01

 

Les perles ont bien plus qu’un simple rôle ornementale en Afrique… elles sont symbole de richesse, de pouvoir, mais aussi de sensualité. Portée à la taille par les femmes, on les retrouve dans tous les pays d’Afrique.Appelés Baya, afflèma, bine bine ou dial diali selon les pays et les cultures; ces colliers de perles ont tous la même fonction: la séduction. Ces colliers portés aux hanches sont une réelle éloge à la coquetterie et à la créativité de la femme africaine. Ils soulignent le corps de la femme et met en avant ses belles courbes.

L’histoire des perles se confond à celle de l’humanité, les plus anciennes perles découvertes sont des dents d’animaux incisées et portées comme collier, et datent de 38 000 ans.  Divers objets servaient à confectionner des perles : coquillages, graines, os, ivoires, coraux etc… le matériau le plus répandu et qui offre une diversité de modèles est le verre.
bine bine 1Bien qu’il existait jadis des pays réputés pour leur perles tel que le Ghana, le Nigeria et la Mauritanie, leur production n’était que insignifiante. La plupart des perles en Afrique étaient donc importes d’Inde, de Chine et de l’Empire Romain. Les perles revêtent une importance culture bien spécifique en Afrique. Elles sont portées au cou, aux chevilles, aux oreilles, aux hanches. Certaines sont même utilisées lors de rituels religieux car on leur confère des pouvoirs mystiques. Et enfin, elles sont symbole de richesse et servent souvent de signe distinctif de rang sociale.

 Les colliers et la séduction

bine bine 2 Les colliers de taille ont plusieurs fonctions. Ils jouent un rôle de protection, puisqu’ils étaient utilisés à l’origine pour guérir les maux de reins. Mais le rôle  qui nous intéresse le plus ici, est celui d’accessoire de séduction.
A cet effet, il existe plusieurs types de colliers de taille. Au Sénégal par exemple, les DJAL DJAL sont les petits colliers portés en grand nombres sur les hanches. Le FERL est fait de grosses perles dont le frottement fait du bruit lorsque celle qui la porte se déplace. Le bruit est bien sûr pensé  et  souhaité puisqu’il éveille la curiosité et appelle à l’imagination des hommes qui se trouvent dans les alentours. Le PÊMÊ quant à lui, fait référence aux colliers phosphorescents, nous vous laissons imaginer ses potentialités … Et le MÔRÔMÔRÔ est parfumé, il sert dit-on à enivrer son homme.
Et de votre homme uniquement il doit être vu ! OUI mesdames, il ne s’agit pas de titiller le plaisir de n’importe qui, mais seulement de celui qui vous appartient. Dans ce sens, le collier est autant à vous qu’à lui… Il fera travailler son imagination, sa vue, son toucher et même son ouïe;  sacré Bin Bin ! Il en ajoute aux jeux de la séduction.
Même si le port des bine bine est une tradition ancestrale, il n’en reste pas moins que son utilisation et ses effets ont  su transcender l’épreuve du temps.
A vous de les “moderniser” à votre guise, ou même de les adapter à votre culture propre. Jouer avec les couleurs, les matériaux . Tout est permis dans le jeu de la séduction. Nous vous invitons à découvrir ou à redécouvrir ce secret de la séduction à l’africaine.
Liens
Site

 


 
 
posté le 20-11-2013 à 12:45:55

Six rameurs sénégalais au championnat d’Afrique de canoë et kayak (fédération)

Vente saly

2013-11-18 21:44:23 GMT

Dakar, 18 nov (APS) – Six athlètes sénégalais sont déplacés pour prendre part au championnat d’Afrique de canoë et kayak qui se tient en Tunisie du 21 au 24 novembre, a appris l’APS auprès du président de cette fédération, Ady Fall.

Les kayakistes Khatia Ba, Coumbé Seck, Lamarana Diallo, Birame Samba Ndao prendront part aux épreuves sur cette discipline dans les distances habituelles (200, 500 et 1000 m), a dit M. Fall qui rejoint la délégation sénégalaise ce lundi.

En plus du Kayak, le Sénégal s’est engagé aux différentes épreuves du canoë où il ne présentera qu’un seul athlète, Edmond Sanka. Le sixième membre de la délégation sénégalaise participera aux épreuves du para-canoë, une spécialité réservée aux athlètes handicapés.

Ces championnats sont d’ »une grande importance puisque devant permettre de tester le niveau des athlètes sénégalais », trois ans avant les prochains Jeux olympiques, a estimé le responsable fédéral.

ABK/SAB

Liens
Site

Tags: #sport
 


 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article
 
 
Conseils pratiques expatriation- Agence immobiliere - Locations de Villas - Tourisme - Hôtellerie - Vacances - Excursions