posté le 02-12-2013 à 10:40:46

200 milliards de la Chine pour mettre les aéroports à niveau

 

Vente saly

Le gouvernement du Sénégal a négocié avec la coopération chinoise un projet d’un montant de 200 milliards de francs CFA en vue mettre à niveau plusieurs aéroports du pays, dont Kaolack, Saint-Louis, Cap-Skiring, Ziguinchor et Tambacounda, a indiqué à l’APS Jean Baptiste Diop, chef du département exploitation de l’Agence des aéroports du Sénégal (ADS).

 

 

Ce projet doit aider à la rénovation de certaines installations, en attendant la mise en œuvre de l’Aéroport international Blaise Diagne de Diass (AIBD), ajouté M. Diop.

 

‘’Le touriste qui débarque au Sénégal passe d’abord par l’aéroport avant de rejoindre les infrastructures hôtelières. Donc, il est important qu’au niveau de ces aéroports-là, les infrastructures de base soient fonctionnelles. Et c’est à cela que nous nous attelons tous les jours pour assurer à nos visiteurs, les touristes, les conditions d’un accueil de qualité, notamment au niveau de l’Aéroport Léopold Sedar Senghor de Dakar-Yoff’’, a dit M. Diop.

 

‘’En attendant la finition des travaux de l’AIBD, l’Aéroport de Dakar assure une certaine transition. Et nous avons comme objectif de consolider notre place de leader en Afrique de l’Ouest dans le domaine aéroportuaire.

 

Nous avons un objectif de diversification des infrastructures aéroportuaires au Sénégal’’, a-t-il souligné.

 

Selon lui, des investissements majeurs ne peuvent être réalisés à Dakar, en raison du projet de l’AIBD.

 

Toutefois, il a annoncé que des projets sont en cours de réalisation : agrandissement et aménagement de la salle de débarquement de l’aéroport de Dakar, notamment.

 

Selon lui, ‘’depuis l’installation du visa biométrique, les touristes passent un peu plus de temps dans les salles d’attente avant de sortir vaquer à leurs occupations’’. ‘’Donc, notre objectif aujourd’hui, à travers la réalisation de ce projet-là, c’est d’offrir à ces touristes de meilleures conditions d’attente au niveau de ces salles-là’’, a expliqué Jean Baptiste Diop.

 

‘’La crise au niveau mondial a affecté tous les secteurs d’activités, notamment celui des aéroports du Sénégal où il y a moins de voyageurs maintenant, et ce, depuis 2011. Mais depuis cette année, la tendance est en train de revenir à la normale.

 

Ce qui nous a poussés à revoir tous les projets au niveau des aéroports’’, a fait remarquer le chef du département exploitation de l’Agence des aéroports du Sénégal.

 

ADE/ASG

- See more at: http://dakar-echo.com/societe/item/4050-mise-%C3%A0-niveau-des-a%C3%A9roports-200-milliards-n%C3%A9goci%C3%A9s-avec-la-chine.html#sthash.aR4Ny1uE.dpuf

Écrit par  Jean Louis Verdier samedi, 30 novembre 2013 13:11

Liens
Site

 


 
 
posté le 30-11-2013 à 13:09:41

Macky Sall promet un milliard de francs pour embellir Saly

 

Vente saly

2013-11-29 20:58:57 GMT

Saly-Portudal (Mbour), 29 nov (APS) – Le président de la République Macky Sall s’est engagé, vendredi, à dégager une enveloppe d’un milliard de francs, afin d’embellir la commune de Saly, depuis la route nationale jusqu’à la station balnéaire.

Le chef de l’Etat répond ainsi à une doléance du maire de Saly, Ousmane Guèye qui a sollicité l’appui de l’Etat pour la réalisation d’ouvrages, notamment dans les domaines de l’assainissement, de la santé.

M. Guèye a rappelé, au cours de la cérémonie officielle de lancement de la saison touristique, que Saly a été érigé commune en 2008, grâce à son tourisme, estimant que ‘’si le tourisme meurt, Saly mourra’’.

‘’Je demande au ministre de l’Economie et des Finances ici présent d’inscrire en urgence ce milliard de francs CFA nécessaires pour l’embellissement de l’entrée de la station de Saly-Portudal’’, a dit Macky Sall.

 »Du succès de ce projet dépendra l’avenir de la station et l’attractivité de la Petite Côte’’, a indiqué le président de la République.

Il a tenu à affirmer qu’au-delà de ce programme, il a l’ambition de  »changer fondamentalement’’ la physionomie et l’envergure du tourisme dans cette partie du Sénégal.

Pour sa part, le président de l’organisation patronale du tourisme, Mamadou Racine Sy, a déclaré que la corporation touristique, dans toutes ses composantes, apprécie à sa juste mesure l’initiative du président Sall.

ADE/AD

Liens
Site

 


 
 
posté le 30-11-2013 à 13:07:52

Baisse des activités touristiques à Saly : le chef de l’Etat pointe du doigt l’érosion côtière

Vente saly

2013-11-29 20:30:53 GMT

Saly-Portudal (Mbour), 29 nov (APS) – Le phénomène de l’érosion côtière a accéléré la baisse de la compétitivité de la station balnéaire de Saly-Portudal (Mbour, ouest) qui, fait, avec Nianing et la Somone, la réputation mondiale de la Petite Côte, a déclaré, vendredi, le président de la République Macky Sall qui procédait au lancement officiel de la saison touristique 2013-2014.

‘’Que devient une station balnéaire, quand elle perd une partie de ses plages ?’’, s’est interrogé le chef de l’Etat ajoutant:  »Face à cette problématique globale, je signale que le Sénégal a reçu récemment du Fonds d’adaptation au changement climatique (…) une enveloppe d’un montant de 8,6 millions dollars US’’, a-t-il révélé.

De l’avis du président Sall, cette enveloppe est destinée au financement du projet d’adaptation à l’érosion côtière dans les zones vulnérables. Le projet en cours d’exécution devra permettre la mise en place d’ouvrages de protection côtière pour sécuriser les établissements humains et les infrastructures économiques contre l’avancée de la mer.

La construction d’une digue anti-sel à Joal-Fadiouth pour récupérer les terres rizicoles ainsi que la réhabilitation des quais de pêche et aires de transformations de produits halieutiques à Saly-Portudal et à Joal, font partie de cet important projet d’adaptation à l’érosion côtière, a signalé M. Sall.

Il a rappelé la révision du code de l’environnement et l’élaboration d’un projet de loi sur le littoral, dont les textes sont déjà dans le circuit d’adoption.

Toutefois, ‘’l’avancée de la mer dans le continent n’a pas empêché les acteurs du tourisme de continuer à fournir des efforts pour l’amélioration de leur outil de production, mais également d’autres investisseurs de porter leur choix sur la Petite Côte’’, s’est réjoui Macky Sall.

‘’Face à ces contraintes évoquées, le gouvernement du Sénégal, soucieux de la consolidation de la place stratégique du tourisme dans l’économie nationale, a engagé des mesures énergiques pour hisser le tourisme au rang de deuxième secteur prioritaire après l’agriculture’’, a fait valoir le président de la République.

Macky Sall a dit avoir demandé au gouvernement, de concert avec les acteurs privés et les collectivités locales, de finaliser le plan stratégique de développement touristique, en vue d’’’une mise en œuvre immédiate et effective’’.

S’agissant de l’érosion côtière à Saly-Portudal, il a demandé au ministre de l’Environnement et du Développement durable, en relation avec son collègue du Tourisme et des Transports aériens, de veiller à la finalisation, ‘’dans les meilleurs délais’’, de la réalisation des brises-lames au niveau de la plage de Saly.

‘’Plus de financements additionnels seront mobilisés pour l’extension du projet aux sites menacés de toute la station de Saly’’, a promis Macky Sall, répondant ainsi à une doléance des acteurs et autres professionnels du secteur touristique.

ADE/OID/AD

Liens
Site

Tags: #tourisme
 


 
 
posté le 30-11-2013 à 13:06:35

Modernisation des daaras: des maitres coraniques bientôt fonctionnaires de l’Etat

 

Vente saly

Le chef de l’Etat, Macky Sall a procédé, hier jeudi 28 novembre à Dakar, au lancement du Projet d’Appui à la Modernisation des Daara (PAMOD).Financé par la Banque Islamique de Développement (BID), ce projet d’une durée de 05ans pour un coût global de 10milliards de francs Cfa, prévoit la construction de 64 Daaras modernes (publics et communautaires); à travers le pays pour mettre un terme à la mendicité et d’accélérer la scolarisation universelle.

 

C’est parti ! Le Sénégal s’est officiellement lancé sur la voie de la modernisation des daara . Un projet qui devra permettre au Sénégal de mettre un terme à la mendicité et d’accélérer la scolarisation pour Tous.

 

Le chef de l’Etat, Macky Sall qui a procédé au lancement de ce projet d’Appui à la Modernisation des Daaras annonce qu’il est prévu dans ce cadre de cette phase test la construction de près de 64 Daarras modernes (publics et communautaires, à travers le pays. Et selon lui, il était temps de remettre les choses à l’ordre pour savoir qu’il n’est pas seul instruit celui qui va à l’école française.

 

Ainsi donc ce projet qui vise à aider à la modernisation des daaras, notre système éducatif va innover dans ses pratiques. Le chef de l’Etat a même annoncé que bientôt des maitres coraniques seront recrutés et vont devenir des fonctionnaires de l’Etat comme les autres.

 

A l’occasion Macky Sall a également magnifié la coopération avec la Banque Islamique de développement qui finance beaucoup de projets de développement au Sénégal. C’est donc, un grand pas en avant que le Sénégal vient ainsi de faire dans la lutte contre la mendicité des enfants. Ils seront chargés d’enseigner dans ces Daaras, dont la mission est de promouvoir l’enseignement religieux (Coran) et la langue arabe et servir de cadre d’accueil pour des milliers de talibés.

 

Soucieux de préserver la feuille de route tracée pour ces futurs centres d’enseignement islamique et de promotion de langue arabe avec en plus le français, Macky Sall, n’a pas caché son désir d’inaugurer dans les plus brefs délais les 64 Daarras modernes prévus au cours de cette phase test en même temps. Il a annoncé un chapelet de mesures d’accompagnement de ce projet test. Il s’agit entre autres : le renforcement des moyens des Daaras en termes de ressources humaines, matérielles et financières en vue d’atteindre les objectifs pour une éducation de meilleure qualité.

 

Sous ce rapport, il a annoncé l’organisation à partir de 2014, de la section arabe de l’Ecole nationale d’administration (Ena) pour la formation des diplomates en langue arabe. Mais aussi, la réalisation prochaine d’un projet d’université arabo-islamique au Sénégal.

 

Outre ces mesures d’accompagnements de ce projet de modernisation des Daaras, le chef d’Etat a aussi annoncé le lancement par son gouvernement d’un plan visant non seulement à renforcer l’environnement législatif et réglementaire à travers un projet de loi, portant statut du Daara et les projets de décret d’application qui d’après lui serait déjà élaboré et introduits dans le circuit d’adoption.

 

Mais aussi la prise en charge de la question des infrastructures et des équipements par la construction, la réhabilitation et l’équipement des 64 Daaras modernes prévus. Ceci dit-il, afin de privilégier un cadre de vie répondant aux normes d’hygiène, de sécurité et de santé propices aux enseignements et apprentissage de qualité.
Le chef de l’Etat a également exhorté les collectivités locales à contribuer au financement du fonctionnement des Daaras en faisant en sorte que ces derniers puissent avoir leur part dans les fonds de dotation de la décentralisation au même titre que les écoles françaises.

 

Le chef de l’Etat a été précédé à la tribune par plusieurs intervenants dont le Président de la Fédération des parents d’élèves et d’étudiants ; le représentant du président de la BID ainsi que par le Coordonnateur du projet, qui ont tous magnifié la nouvelle option de l’Etat, de moderniser les daaras en faveur des enfants Sénégalais. Et tous, ils ont exprimé leurs espoirs de voir ce projet connaitre un très succès.

 

- See more at: http://dakar-echo.com/component/k2/item/4042-des-maitres-coraniques-bient%C3%B4t-fonctionnaires-de-l-etat.html#sthash.oiD2szID.dpuf

Écrit par  Jean Louis Verdier vendredi, 29 novembre 2013 11:33

Liens
Site

 


 
 
posté le 30-11-2013 à 13:04:47

Lancement saison touristique: le véhicule de la garde présidentielle en panne

Décidément les insolites ne manquent pas

Lancement saison touristique: le véhicule de la garde présidentielle en panne
lors du lancement de la saison touristique de ce vendredi matin à Saly. Après l’animatrice, Francesca Diafouné qui est tombé subitement dans les vapes sous l’effet de la fatigue combinée à la chaleur avant d’être réanimée vite fait par les secours, c’est l’escorte du président Sall qui est atteint par le syndrome.

 

Le véhicule de la garde présidentielle tombe en panne. La vingtaine de personnes qui étaient dans le mini car de couleur blanche, ont eu presque 25 minutes de retard après le départ du cortège présidentiel. La panne ne s’est décantée que suite à une réparation et le bras droit du garde du corps pour pousser le mini car.

Mais un photographe qui a immortalisé la scène a tout de suite été invité par un garde à effacer l’image. Seulement après leur départ, un autre photographe plus rapide et intelligent, montre à des personnes la photo de la scène.

Pressafrik

Liens
Site

 


 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article
 
 
Conseils pratiques expatriation- Agence immobiliere - Locations de Villas - Tourisme - Hôtellerie - Vacances - Excursions