posté le 03-12-2013 à 14:30:51

Blanchiment d’argent : 668 déclarations suspectes au Sénégal

Vente saly

par Xibaaru le 2 Dec 2013 • 20:00

Six cents soixante-huit (668) déclarations suspectes de blanchiment de capitaux ont été enregistrées au Sénégal depuis 2005, date de création de la Cellule nationale de traitement des informations financières (CENTIF), a révélé à Dakar, Waly Ndour, président de ladite structure.
“Le Sénégal s’est doté en 2004 et 2009 de deux lois contre le blanchiment d’argent. Ainsi, depuis la mise en place de la CENTIF, 668 déclarations suspectes ont été enregistrées, 111 rapports transmis au Procureur de la République”, a notamment dit Waly Ndour.

Il prenait part à l’ouverture d’un atelier régional sur les poursuites judiciaires des crimes économiques et financiers et le recouvrement des avoirs organisé par le Groupe intergouvernemental d’action contre le blanchiment d’argent (GIABA) dont il est le correspondant national au Sénégal.

“Sur ces rapports transmis au procureur, 22 décisions ont été rendues dont 12 condamnations à des peines d’emprisonnement de 2 à 5 ans. Les sanctions pécuniaires s’élèvent à plus de 10 milliards de F CFA, compte non tenu de la saisie des biens meubles et immeubles”, a poursuivi Waly Ndour.

Selon lui, le nombre de rapports transmis au Parquet rapporté à celui des déclarations suspectes reçues par la CENTIF est de plus de 16% alors que la moyenne internationale tourne autour de 3%.

“Les statistiques montrent donc l’efficacité du dispositif mis en place par le Sénégal en matière de lutte contre le blanchiment d’argent et de financement du terrorisme”, a souligné le président de la CENTIF.

Il a cependant souligné que tous les avoirs mis en cause ne sont pas totalement recouvrés malgré la transmission des rapports et les saisies ordonnées, mettant ainsi en cause les failles de la loi dans ce domaine.

“Il y a une absence d’une législation adéquate relative aux modalités de recouvrement des avoirs gelés, confisqués ou saisis et leur mode de gestion. L’autre lacune est la non implication de l’agent judiciaire de l’Etat dans les procédures pour le recouvrement des avoirs publics”, a-t-il ajouté.

“La finalité du recouvrement des avoirs issus du crime est de protéger les économies nationales et les systèmes financiers de nos Etats contre le fléau de la criminalité économique et financière à travers l’adoption de mesures appropriées harmonisées et concertées. Malheureusement, les efforts de recouvrement d’avoirs n’ont pas encore atteint un niveau appréciable en Afrique occidentale. Dans le même ordre d’idées, le nombre de condamnations pour blanchiment de capitaux dans la région reste négligeable”, a déploré Dr Abdulahi Shehu, Dg du GIABA.

Selon lui, le recouvrement des avoirs dépend d’une coopération internationale diligente impliquant l’échange d’informations sensibles et exige aussi des praticiens de se familiariser avec les instruments et procédures juridiques en vigueur tant au niveau national qu’international.

Les participants à l’atelier qui se poursuivra jusqu’à vendredi examineront, entre autres, les causes potentielles du faible niveau de condamnation pour blanchiment de capitaux et proposeront des solutions pratiques et réalistes.

Ils exploreront également des options pour s’attaquer au problème de la fuite de capitaux, d’amélioration de la transparence et d’imputabilité et de promotion.

Liens
Site

 


 
 
posté le 03-12-2013 à 14:22:41

François Fillon et Gérard Longuet en pèlerinage à Dakar

Vente saly

Par SenewebNews | Seneweb.com |  Lundi 02 décembre, 2013 10:52

La politique française aime s’inviter au Sénégal. Deux grands messieurs de la Droite française ont été aperçus ces derniers jours à Dakar. Il s’agit de François Fillon, l’ancien (et l’unique) Premier ministre de Nicolas Sarkozy, flanqué de Gérard Longuet, ancien ministre de la Défense sous la présidence Chirac et des personnalités influentes auprès du Medef (Mouvement des Entreprises de France).

Mais ce qui a surtout motivé le déplacement de ces personnalités de l’Ump, c’est que leur rival pour la présidence de l’Ump et du leadership de l’opposition, Jean-François Copé, maire de Meaux, était dans nos murs il n’y a pas longtemps.

François Fillon, qui prépare la prochaine présidentielle, a eu un agenda chargé dans notre capitale. En dehors de l’audience que lui a accordée le Président Macky Sall, il a taillé bavette avec Youssou N’dour lors d’un dîner dans un restaurant huppé de Dakar.

(Source : Enquête)

Liens
Site

 


 
 
posté le 02-12-2013 à 11:34:58

150 millions volés chez un douanier: ‘’des fonctionnaires qui gardent de l’argent…sont des prédateurs’’ selon…

Vente saly

par Xibaaru le 1 Dec 2013 • 13:00

Invité de l’émission « Remue-méninges » de ce dimanche sur la Rfm, animée par Alassane Samba Diop, et répondant à la question portant sur la gestion des deniers publics qui posent des problèmes, Mbaye Thiam, historien, enseignant à l’Ebad et ancien de la Ld/Mpt, s’est prononcé entre autre sur l’argent d’un montant de 150 millions CFA volé chez un douanier qui a été sanctionné et sur plusieurs autres cas :

« Sur cette question, je dois dire que l’exemple du douanier cité n’est pas le premier. Il y a quelque mois derrière nous, la presse a évoqué pendant longtemps, le cas de ces deux responsables de l’ancien régime dont les enfants avaient subtilisés des centaines de millions d’argent dans la maison et qui ont pratiquement bazardé ça, jusqu’au moment pratiquement où on n’en parle plus.

Cette question de l’argent thésaurisé dans les maisons pose le problème de la corruption en réalité. Quand on trouve de l’argent  chez des commerçants, chez nos parents baol baol, qui travaillent, on peut comprendre. Ils n’ont pas encore le sens de la bancarisation, de la thésaurisation selon les modèles classiques de gestion de l’argent. Mais des fonctionnaires qui gardent de l’argent autre que ce qui sert de dépense quotidienne sont en réalité des prédateurs. Moi, je ne connais pas la personne incriminée, le dossier est en cours, le ministère de l’Economie et des finances a pris un certain nombre de dispositions, mais ma conviction intime est qu’on a là des pistes qui si elles sont explorées jusqu’au bout démontreront qu’il y a quelque part de la prévarication ; parce qu’un responsable à ce niveau, à la fois statut et fonctionnel, qui peut se permettre de garder et on dit, dans des sacs, 150 millions de Francs, ça laisse dubitatif. »

Balthazar xibbaru.com

Liens
site

 


 
 
posté le 02-12-2013 à 10:43:50

Pour accueillir Macky à Paris, l’APR casse la tirelire et brûle plus de 20.000 euros : la vraie rupture !

Vente saly

par Xibaaru le 1 Dec 2013 • 09:20

La rupture tant annoncée par Macky et ses partisans montre son vrai visage de jour en jour et cela en dépensant sans compter. Les partisans de l’APR à Paris en ont fait la piètre démonstration hier lors d’une réunion préparatoire du meeting du 07 décembre où ils comptent recevoir le patron du Yoonu Yokuté.

Hier samedi, le célèbre foyer Charonne (61 rue de Charonne 11ème arrondissement de Paris) connu de tous les sénégalais, accueillait les membres de la DES (Délégation des Sénégalais de l’extérieur), la plus haute instance de l’APR en France. Ils étaient tous là. Le député Samba Koïta, l’Ambassadeur itinérant, Almamy Bocoum (envoyé par Macky), Diouldé Ba (récemment viré de la présidence pour une histoire abracadabrantesque), Demba Sow et Abdourahmane Koïta (pour les cadres). Et enfin une cinquantaine d’apéristes venue assister à la Réunion dont l’objectif était de trouver une salle pouvant accueillir Macky Sall lors du meeting de mobilisation qu’il doit tenir à Paris le 07 décembre prochain.

Le Débat

Les débats étaient houleux. A l’origine, une histoire de gros sous. Disons des milliers d’euros !!!

Au départ, le meeting du 07 décembre était prévu à Mantes-la-Jolie ou Macky compte plusieurs partisans et une très forte communauté de Hal pular acquise à sa cause. Et la particularité de ce choix était que la ville de Mantes-la-Jolie mettait  gratuitement la salle pouvant contenir  3000 personnes à la disposition de l’APR dont plusieurs membres sont des notables de la ville.

Mais certains membres de la DES voyaient plus grand et pensaient que Mantes-la-Jolie était en banlieue parisienne et cela ne reflétait la grandeur du parti qui est aujourd’hui un parti présidentiel. Ils voulaient une salle dans Paris intramuros, et pas n’importe laquelle. Ils voulaient le Palais des Congrès de la porte Maillot dans le 17ème arrondissement de Paris.

Le Prix

Mais le Palais des Congrès n’est pas gratuit. Et pour un après-midi, il faut débourser 20.000 euros pour une salle de 1500 places seulement. Et pour eux, c’est le prix à payer pour faire honneur au Président du parti, président de la République, président de Benno tass yakaar etc…

Certains étaient pour casquer 20.000 euros. Et d’autres voulaient magnifier la rupture en se contentant de la salle gratuite de Mantes-la-Jolie. La tentation était si forte que les partisans des folles dépenses réussissent à imposer le choix du luxe, du bling bling et du voyez-moi.

Finalement, ils paieront 20.000 euros pour 4 heures de temps. Le meeting débute à 14 heures pour se terminer à 18 heures. Et si le meeting venait à se prolonger, c’est la facture qui grimpe. Et quand on connaît les politiciens sénégalais, ils ne sont jamais à l’heure et finissent au-delà de l’heure. Alors on pourra facilement passer de 20 à 30.000 euros !

Vive la rupture ! Vive la DSE de l’APR ! Vive le président du présidium du parti suprême, Macky !

Doudou Andy NGOM.xibaaru.com

Liens
Site

 


 
 
posté le 02-12-2013 à 10:41:56

Le ministre du tourisme,Oumar Gueye, enrichi de 9 milliards CFA

Vente saly

par Xibaaru le 1 Dec 2013 • 09:53

Que se passe-t-il au Sénégal ? Un budget qui augmente de 9 milliards ? Comment est-ce possible ? Mais où ira tout cet argent ? Dans la poche des hôteliers ? Il n’a pas été annoncé un recrutement massif dans le secteur du tourisme mais le budget du ministère du Tourisme et des Transports aériens a connu une importante hausse pour la gestion 2014, passant de moins de 3 milliards pour l’exercice précédent à plus de 12 milliards de francs CFA, soit une hausse de 9 milliards et demi. Le budget 2014 de ce département géré par Oumar Guèye (photo), celui qui a trahi Idy pour rejoindre Macky,  est arrêté à la somme de 12 milliards 430 millions 024 mille 160 FCFA contre 2 milliards 859 millions 965 mille 760 FCFA. Cette nette augmentation est visible dans les dépenses de personnel, de fonctionnement, de transfert et celles en capital.

Mais Il faut que le ministre explique pourquoi cette hausse. Pas devant les députés qui ne représentent que leur famille à l’assemblée mais devant le peuple et à la télévision.

Penda Sow/Dakar.xibaaru.com

Liens
Site

Tags: #tourisme
 


 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article
 
 
Conseils pratiques expatriation- Agence immobiliere - Locations de Villas - Tourisme - Hôtellerie - Vacances - Excursions