posté le 26-12-2013 à 13:28:14

Haiddar : ‘’4 navires dont deux russes seront arraisonnés pour pêche illégale’’

Vente saly

par Xibaaru le 25 Dec 2013 • 13:30

DAKAR, 25décembre 2013- Quatre bateaux, dont au moins deux russes, surpris lundi en train de “pêcher illégalement” dans le sud du Sénégal, vont être arraisonnés, a annoncé mardi le ministre sénégalais de la Pêche, Haïdar El Ali. “A la suite d’une opération de surveillance hier (lundi) par un avion français, qui assiste la direction de la protection et de la surveillance des pêches sénégalaises (DSPS), quatre navires de pêche industrielle ont été vus au large de la Casamance (sud du Sénégal) en pleine action de pêche”, a déclaré M. El Ali à une radio sénégalaise, Radio futurs médias (RFM, privée). “Deux de ces navires ont été identifiés. Ces deux navires dépendent bien de l’Agence fédérale de la pêche de Russie (une structure publique). Il y en a deux autres qui ont caché leur identité et qui n’ont pas pu être photographiés”, a ajouté le ministre et militant écologiste sénégalais. “Nous les avons localisés. Nous allons procéder à l’arraisonnement de ces bateaux et saisir l’ambassade de Russie (à Dakar) et cette agence fédérale”, a dit M. El Ali qui a dénoncé “la pêche illégale” à laquelle se livraient ces navires. M. El Ali lutte depuis plusieurs années avec l’Océanium, l’association qu’il a créée à Dakar, pour la préservation de l’environnement marin au Sénégal, un pays dont plusieurs espèces halieutiques sont surexploitées et menacées d’extinction à cause du pillage des eaux par des navires étrangers, selon des spécialistes. Le Groupement des armateurs et industriels de la pêche au Sénégal (Gaipes), la principale organisation patronale de pêcheurs industriels dans le pays, et les pêcheurs artisanaux ont, ces derniers années, souvent dénoncé les autorisations de pêche accordées par les autorités à des bateaux étrangers.

Liens
Site

 


 
 
posté le 26-12-2013 à 13:26:37

A Fatick, le poste de santé de Soum cherche une ambulance

Vente saly

par Xibaaru le 25 Dec 2013 • 12:34

L’infirmier-chef de poste de santé de la commune de Soum, dans le département de Foundiougne (Fatick), Samba Hamady Fall, a appelé, mardi, les bonnes volontés et les autorités du pays à tout mettre en œuvre pour doter l’unité de santé de la localité d’une ambulance pour la prise en charge des évacuations.

‘’Notre souhait, c’est d’avoir une ambulance pour faciliter les évacuations des malades et des femmes enceintes ’’, a-t-il dit.

‘’Actuellement, s’il y a un cas urgent à évacuer, il faut faire appel au district de Foundiougne pour disposer d’une ambulance qui va transporter le malade”, a-t-il expliqué

‘’En hivernage, a-t-il ajouté, si la piste n’est pas très praticable, on utilise les charrettes pour tout malade et pour les femmes en état de grossesse, jusqu’à Foundiougne, où se trouve l’ambulance. Toutefois, si l’état du malade sur place nécessite qu’on l’évacue à Kaolack, l’ambulance du district de Foundiougne assure le reste’’.

‘’Vous voyez que pour un cas urgent, les conditions d’évacuation sont pénibles et prennent du temps. Il nous faut une ambulance. L’idéal, c’est d’avoir une ambulance et non des charrettes pour évacuer les malades’’, a dit l’infirmier-chef de poste.

Construit en 1997, par les populations de Soum, le poste de santé se trouve dans un état de délabrement très avancé depuis quelques temps, a en outre fait part Samba Hamady Fall, qui a plaidé pour sa ‘’reconstruction et (sa) délocalisation’’ compte tenu du développement démographique de la localité.

”Les consultations tournent mensuellement entre 300 et 400 personnes. Le poste couvre une population d’environ 15.000 habitants de Soum et de villages environnants. Donc, c’est une grande cible et pour gérer cela, nous sommes souvent confrontés à des difficultés en médicaments, un déficit en personnel et en équipements, a-t-il indiqué.

Liens
Site

 


 
 
posté le 26-12-2013 à 13:24:42

Un incendie ravage 84 cases à Linguère

Vente saly

Par Aps | APS |  Mercredi 25 décembre, 2013 22:30

Un incendie a ravagé mercredi 84 cases et causé beaucoup de dégâts matériels dans 16 maisons du village de Médina Nguéyène, dans le département de Linguère (Nord), a annoncé Radio Sénégal.

L’incendie a fait « beaucoup de dégâts matériels », a dit le préfet de Linguère, Guedj Diouf, sur les ondes de la même radio, précisant qu’ »il n’y a pas eu de pertes en vies humaines ».

Le feu a été maîtrisé par les sapeurs-pompiers de Linguère et ceux de Touba, a ajouté M. Diouf.

ESF

Liens
Site

Tags: #incendie
 


 
 
posté le 24-12-2013 à 11:53:15

Mankeur Ndiaye : ‘’il ne faut pas dépenser beaucoup d’argent pour entretenir des diplomates’’

Vente saly

par Xibaaru le 23 Dec 2013 • 22:38

Les postes diplomatiques et consulaires doivent être rentables, pour donner du sens à l’orientation économique prise par la diplomatie sénégalaise, a dit lundi à Dakar Mankeur Ndiaye.

Au nom de l’orientation économique prise récemment par la diplomatie sénégalaise, “il ne faut pas dépenser beaucoup d’argent pour entretenir des diplomates, payer des résidences et des chancelleries, et qu’en retour cela ne rapporte pas grand-chose”, a affirmé Mankeur Ndiaye, en présence de ses collaborateurs.

“Aujourd’hui, la diplomatie sénégalaise est marquée par une orientation économique très prononcée, avec une obligation de résultats. Il faut que les postes diplomatiques et consulaires soient rentables pour le pays”, a dit le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur. Mais, l’orientation économique “ne veut pas dire que les diplomates vont abandonner la diplomatie classique : les questions politiques ou sécuritaires”, a précisé M. Ndiaye.

Il tenait un point de presse, en prévision de la quatrième conférence des ambassadeurs et consuls généraux du Sénégal, prévue de jeudi à samedi prochains à Dakar.

Liens
Site

Tags: #consulat
 


 
 
posté le 24-12-2013 à 11:50:18

Vie après la retraite : Vers la création d’une université du troisième âge

Vente saly

Par Ferloo | Ferloo.com |  Lundi 23 décembre, 2013 20:35

Il y a-t-il une vie après la retraite ? Des retraités sénégalais entendent répondre par l’affirmative. Eux qui veulent mettre sur pied une université du troisième âge (UNITRA). Du moins si l’on en croit Sidy Kaïrou Camara qui expliquait sur les ondes de la Rts de Ziguinchor, ledit projet.

 

« Après sa retraite à 60 ans, il vous reste en moyenne 20 ans encore à vivre. Faut les passer inactif ? Je crois que non ! Il s’agit pour nous de rompre, désormais, avec la tradition sénégalaise qui veut que  retraité soit synonyme de grand place à longueur de journée alors que le pays a besoin de l’expérience des retraités. L’objectif de l’UNITRA est de recapitaliser ce dynamisme à travers des projets pré retraités », estime Sidy Kaïrou  Camara à Ziguinchor pour montrer l’antenne régionale de Casamance de l’université des retraités.

 

Selon Sidy Kaïrou Camara, il y a déjà un programme dénommé « Almoumbara », (courage en langue mandingue) qui consiste à solliciter l’employeur à financer le projet de son désormais ex employé pour l’accompagner dans nouvelle vie et de l’aider, par ricochet, à partager son expérience avec les jeunes.

 

« Nous n’allons pas nous battre avec nos petits enfants pour des postes mais les accompagner et apporter une valeur ajoutée d’environ un milliard par an à l’économie sénégalaise si les retraités travaillent deux heures par jour en raison de 1000f/h », s’empresse-t-il de préciser comme pour rassurer les jeunes chômeurs.

 

Ce serait, à l’en croire, une première dans la sous région ouest africaine. « L’université du troisième âge n’existe que dans deux pays africains, à savoir le Maroc et l’Afrique du Sud ».

 

Liens
Site

 


 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article
 
 
Conseils pratiques expatriation- Agence immobiliere - Locations de Villas - Tourisme - Hôtellerie - Vacances - Excursions