posté le 23-01-2014 à 17:32:37

Oumar Guèye : ‘’La promotion de la destination Sénégal nécessite plus de 4 milliards de francs CFA par an’’

Vente saly

par Xibaaru le 23 Jan 2014 • 13:22

Le ministre sénégalais du Tourisme Oumar Guèye a dit que la promotion de la destination touristique Sénégal nécessite un budget de de “plus de quatre milliards” de francs CFA par an.

“On ne fait pas suffisamment de promotion. Il faut donc qu’on insiste sur la promotion. Il y a au moins quatre milliards par an, qui doivent être prévus pour cela”, a dit M. Guèye à l’envoyée spéciale de l’APS, en marge de la 34e édition de la Foire internationale du tourisme (FITUR) de Madrid (Espagne). Cette foire a démarré mercredi, et se poursuivra jusqu’à dimanche.

“Il y a un désir ardent des tours-opérateurs (voyagistes) espagnols de vendre la destination Sénégal. Mais beaucoup déclarent ne pas bien connaitre cette destination. Et pourtant, l’Espagne est un pays émetteur de touristes extrêmement important”, a souligné Oumar Guèye.

Il s’est entretenu avec de nombreux professionnels espagnols du tourisme, dont les responsables de la compagnie de transport aérien Binter Canarias, basée aux Iles Canaries. Cette compagnie prévoit de desservir le Sénégal, avec trois vols par semaine, sur Dakar, selon son directeur commercial Juan José Hernandez.

“Le Sénégal fait partie des plans les plus stratégiques de notre politique d’expansion. Nous allons passer à trois vol par semaine, au lieu d’un vol à destination du Sénégal (…) Cela va nous permettre de mieux prendre en compte la demande touristique au Sénégal”, a annoncé M. Hernandez.

Binter Canarias est une compagnie spécialisée dans la desserte des vols régionaux depuis 25 ans, a-t-il rappelé. ”Mais depuis cinq ans, nous avons commencé l’internationalisation de notre compagnie. Maintenant, nous sommes en train de faire des connexions entre les Iles Canaries et les principaux aéroports d’Afrique de l’Ouest”, a souligné son directeur commercial.

De nombreux ministres africains du Tourisme, ceux du Bénin, d’Algérie, du Mozambique et Cap-Vert par exemple, prennent part à la 34e édition de la FITUR.

Liens
Site

 


 
 
posté le 23-01-2014 à 14:27:32

Les valeurs de paix et de tolérance qu’incarnait Mandela magnifiées à l’UCAD

Les valeurs de paix et de tolérance qu’incarnait Mandela magnifiées à l’UCAD

 2014-01-22 22:05:05 GMT

Dakar, 22 jan (APS) – Des universitaires, experts ainsi que des défenseurs des droits humains et étudiants ont salué mercredi ‘’les valeurs de paix et de tolérance’’ qu’incarnait l’ancien président sud africain, Nelson Mandela, décédé le 5 décembre 2013 à l’âge de 95 ans.

‘’C’est tout le monde qui a pris Mandela comme référence’’, a indiqué le professeur Samba Thiam, directeur de l’Institut des droits de l’homme et de la paix (IDHP) de l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD) de Dakar.

Il s’exprimait lors de la conférence à l’initiative de son institut portant sur le thème: ’’Hommage à Nelson Mandela : L’éducation en droits de l’homme’’. La manifestation s’inscrivait dans le cadre du démarrage de l’année académique 2013-2014 de l’IDHP.

Des universitaires, avocats et experts en droits humains dont, l’ancien ministre des Affaires étrangères Ibrahima Fall, les professeurs El hadj Mbodji, Fatou Kiné Camara, Pape Demba Sy, Ousmane Khouma, l’avocat Demba Ciré Bathily, etc, ainsi que des étudiants ont pris part à la rencontre.

‘’Vous avez vu qu’au moment de sa disparition, tous ont pris le chemin de l’Afrique du Sud, parce que Mandela nous a laissé un certain nombre de valeurs, comme la liberté de tous les êtres humains sans distinction de race, de sexe, de religion’’ a soutenu M. Thiam.

Il a ajouté: ‘’Mandela nous a légué également l’égalité avec les autres. Il nous a laissé une autre valeur extrêmement précieuse qui est la solidarité. L’une des valeurs de l’Afrique, c’est la solidarité ».

‘’Si aujourd’hui, au moment où, on parle de développement, si nous voulons que ce développement soit assuré, il faut qu’il se repose sur la justice, la croissance et la paix’’ a-t-il fait savoir.

Alioune Tine, président du Comité sénégalais des droits de l’homme (CSDH) a aussi loué les qualités et le parcours historique de l’ancien héros de la lutte anti-apartheid.

‘’Mandela, c’est ce qui nous rend fiers d’être Africains d’abord parce qu’il avait des principes. Il les défendait avec détermination. Il avait quand même des convictions très fortes’’ a souligné l’ancien président de la Rencontre africaine pour la défense des droits de l’homme (RADDHO).

Il a salué la capacité l’ancien dirigeant sud-africain d’être arrivé à assurer la réconciliation de son pays avec lui-même, mais surtout à enseigner la tolérance, et la vérité.

‘’Mandela avait la capacité et c’est qui est fondamental, après avoir fait 27 ans de prison, d’assurer la réconciliation de l’Afrique avec elle-même. C’est incroyable. Et il avait également une façon d’enseigner la tolérance, la réconciliation et la vérité’’ a-t-il dit.

‘’Il nous a appris aussi qu’à un moment donné, il faut dialoguer pour trouver des solutions de sortie de crise. C’est une légende vivante qui nous rend fiers d’être Africains’’, a ajouté M. Tine.

SG/OID

Liens
Site

Tags: #afrique
 


 
 
posté le 23-01-2014 à 14:24:47

Le navire Oleg Naidenov libéré après paiement d’une amende de 400 millions de francs (ministre)

Vente saly

Le navire Oleg Naidenov libéré après paiement d’une amende de 400 millions de francs (ministre)

 

 2014-01-22 22:19:12 GMT

Dakar, 22 jan (APS) – Le navire russe Oleg Naidenov, arraisonné à Dakar depuis le 4 janvier, a été libéré, suite au paiement d’une amende de 400 millions de francs, a annoncé, mercredi à Dakar, le ministre sénégalais de la Pêche Haïdar El Aly.

Les Russes ont également payé 200 millions de francs pour la libération d’un autre bateau qui était arraisonné par la Marine sénégalaise, a dit M. El Aly au cours d’un point de presse relayée par les médias locaux.

 »Ils ont demandé que le montant de l’amende soit baissé en passant d’un milliard à 600 millions de francs », a expliqué Haïdar El Aly qui a précisé que l’amende a été versée au Trésor publique.

Le ministre de la Pêche a en outre préconisé l’amélioration du code la pêche et l’augmentation du montant de l’amende infligée aux navires pirates ainsi que le durcissement des sanctions en allant même jusqu’à la confiscation des navires pirates.

L’arraisonnement du navire de pêche Oleg Naïdenov ne peut nullement entacher la qualité des relations avec la Russie, avait affirmé récemment, le ministre sénégalais des Affaires étrangères Mankeur Ndiaye, soulignant que des négociations sont en cours pour le paiement d’une amende par le propriétaire du navire.

’’Cette opération (l’arraisonnement) ne peut nullement entacher la qualité des relations avec la Russie. Ce sont des situations qui arrivent tous les jours à travers le monde. Des bateaux pirates sont arrêtés tous les jours à travers sans que cela n’entache la qualité des relations entre les Etats’’, avait-t-il dit.

‘’Nous avons une réglementation qu’il nous faut appliquer et nous l’appliquerons quand des bateaux sont arraisonnés. Les négociations ont été entamées avec le propriétaire du bateau et l’ambassadeur de la Russie m’a assuré la disponibilité du propriétaire du bateau à négocier l’amende qui a été fixée par la partie sénégalaise’’, avait indiqué le ministre des Affaires étrangères.

Le bateau de pêche Oleg Naydenov a été arraisonné le 4 janvier 2014 à 46 milles nautiques (85 km) du littoral de la Guinée-Bissau par les militaires sénégalais qui l’ont escorté jusqu’au port de Dakar. Les passeports des membres d’équipage — 62 Russes et 20 Bissau-Guinéens — ont été confisqués.

L’Agence fédérale russe pour la pêche (Rosrybolovstvo) avait annoncé qu’elle préparait plusieurs plaintes en justice contre les autorités sénégalaises, après l’arraisonnement du navire, selon l’agence russe d’information internationale RIA Novosti (officiel) qui cite le quotidien Rossiïskaïa Gazeta.

Le 16 janvier dernier, le chef de l’Etat Macky Sall, en visite à Cayar, a exprimé sa volonté de protéger le secteur de la pêche contre les bateaux pirates.

AD/OID

Liens
Site

Tags: #economie
 


 
 
posté le 23-01-2014 à 14:21:22

Amadou Ba explique la politique économique du Sénégal à Paris

Vente saly

par Xibaaru le 22 Jan 2014 • 21:00

Le ministre de l’Economie et des Finances, Amadou Ba a exposé mardi à Paris devant le Conseil de l’Organisation de la coopération et de développement économiques (OCDE) la politique économique du Sénégal, a-t-on appris auprès de son entourage.

M. Ba était l’invité du panel organisé par l’OCDE sur les chaînes de valeur mondiales. La rencontre s’est tenue au siège de l’OCDE, à Paris, précise un communiqué transmis à l’agence de presse sénégalaise.

La même source ajoute que le rencontre a enregistré la présence du secrétaire général de l’OCDE, Angel Gurria, son adjoint, Rintaro Tamaki et Mario Pezzini, directeur du Centre de développement de l’OCDE.

Le panel était animé par Annabel Gonzalez, ministre du Commerce extérieur du Costa Rica et Jing Peng, directrice du département des politiques de recherche du ministère du Commerce de la Chine.

En présence des ambassadeurs des 34 pays membres de l’OCDE et les représentants des 42 pays membres du Comité directeur du Centre de développement, Amadou Ba a prononcé une communication portant sur le thème ‘’Chaînes de valeur mondiales, échanges et transformation de la production: défis et contraintes pour les pays en développement’’.

Il a salué la ‘’collaboration très féconde’’ que l’OCDE entretient avec les pays africains, mais aussi avec des institutions comme la Banque africaine de développement, notamment à travers la préparation du Rapport annuel sur les perspectives économiques du Continent, dont celui en préparation porte sur les chaines de valeur mondiales, souligne le communiqué.

Le ministre a indiqué que le Sénégal a pris l’option de formuler une nouvelle stratégie fondée sur la vision d’un Sénégal émergent.

‘’Cette Stratégie, le Plan Sénégal Emergent (PSE), a été élaborée selon un processus partagé pour constituer le socle consensuel de la politique de développement du pays, destiné à placer l’économie sénégalaise sur la rampe de l’émergence’’, rappelle la même source.

Avec ce plan, poursuit le document, ‘’plusieurs leviers sont identifiés pour accélérer la croissance économique, par la promotion des investissements privés et des exportations. Ces leviers visent à favoriser le développement d’un faisceau de partenariats public-privé, autour de plateformes industrielles et de services, au sein de filières et de réseaux ouverts sur le reste du monde’’.

Amadou Ba a rappelé que grâce aux synergies d’actions inhérentes à ces différentes formes de partenariat, ‘’le Sénégal souhaite susciter la montée en puissance de nouveaux moteurs de création de richesses et impulser une nouvelle dynamique d’innovation et d’investissement, qui permettra de rendre la croissance de l’économie à la fois forte, soutenue et inclusive’’.

A Paris, le ministre du Plan, Abdoulaye Baldé, l’ambassadeur du Sénégal en France, Paul Badji, des conseillers du président de la République et du Premier ministre, du secrétaire exécutif de la Stratégie de croissance accélérée (SCA), de l’APIX ont également tenu des réunions avec l’OCDE sur le PSE et sur le Groupe consultatif pour le Sénégal prévu les 24 et 25 février au Siège de la Banque mondiale à Paris.

Etaient également présents des représentants de la Confédération nationale des entreprises Sénégal (CNES) et du Conseil national du patronat (CNP),

Liens
Site

Tags: #diaspora
 


 
 
posté le 23-01-2014 à 14:17:53

Des escrocs démasqués par le Palais : ils agissent au nom de Macky et de sa femme

Vente saly

par Xibaaru le 23 Jan 2014 • 08:35

Les services de communications du Palais lancent une alerte aux citoyens qui sonne comme une mesure de prudence. Et sur le site de la Présidence, il est marqué : « Attention aux Sénégalais ».

Une bande d’escrocs agit au nom du Président de la république. Et la présidence a découvert la supercherie. Alors elle a publié sur son site le message suivant :

« Attention aux sénégalais

Des personnes mal intentionnées sollicitent des services auprès de citoyens ou d’organismes de l’Etat, en prétendant agir au nom du Président de la République ou de la Première Dame. Ces personnes agissent soit par contact direct, soit en utilisant des adresses courriel qui, de toute évidence, ne sont pas celles du Président de la République. La Présidence de la République appelle les populations et les services de l’Etat à une vigilance absolue, pour dénoncer toute pratique malveillante, qu’elle soit sous cette forme ou par un trafic d’influence.

Publié le: Lundi, 20 Janvier, 2014 – 15:15 »

Xibaaru lance aussi une alerte aux populations afin de veiller au respect des institutions et de signaler tout acte suspect aux forces de l’ordre ou au commissariat le plus proche.

Penda Sow/Dakar.xibaaru.com

Liens
Site

Tags: #president
 


 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article
 
 
Conseils pratiques expatriation- Agence immobiliere - Locations de Villas - Tourisme - Hôtellerie - Vacances - Excursions