posté le 04-02-2014 à 14:28:16

Des dispositions sont prises pour régulariser la situation des Sénégalais au Maroc (ambassadeur)

Vente saly

Des dispositions sont prises pour régulariser la situation des Sénégalais au Maroc (ambassadeur)

 

2014-02-03 21:17:53 GMT

Dakar, 3 fév (APS) – Le gouvernement du Maroc a pris les dispositions pour permettre aux Sénégalais vivant dans ce pays de régulariser leur situation et de  »trouver un travail adéquat », a annoncé lundi à Dakar, Taleb Barrada, ambassadeur du royaume chérifien au Sénégal.

‘’Le Maroc a pris des dispositions pour permettre à nos frères et sœurs sénégalais qui sont en situation irrégulière de pouvoir régulariser leur situation’’, a-t-il dit, répondant aux questions des journalistes sur les conditions de vie des Sénégalais au royaume du Maroc.

‘’C’est cela la décision du gouvernement marocain et nous sommes en train d’y travailler’’, a-t-il fait savoir, devant la presse, lors de la cérémonie de réception d’une ambulance médicalisée offerte par la commune urbaine de Lagouira (Maroc) à celle de Fass-Gueule Tapée-Colbane (Dakar).

‘’Sa majesté le Roi y veille personnellement pour que les personnes qui ne travaillent puissent régulariser leur situation sur le plan administratif et recevoir une formation qui leur permettra de chercher, sur le marché du travail, un boulot qui pourra leur permettre de se prendre en charge’’, a-t-il dit.

Le Roi Mohamed VI avait annoncé, en septembre 2013, la régularisation de la situation de certains immigrés en leur offrant un accès aux opportunités d’emploi et de résidence, pour une meilleure intégration économique et sociale.

Plus de 50.000 Sénégalais — dont environ 20.000 dans la seule capitale économique Casablanca — vivent au Maroc.

FD/AD

Liens
Site

 


 
 
posté le 04-02-2014 à 14:26:26

Sénégal : Sonatel promet de protéger les données personnelles de ses abonnés

Vente saly

Par Les Afriques | Les Afriques |  Mardi 04 février, 2014 03:18

Les bases de données et autres fichiers des Sénégalais détenus par la Société nationale des télécommunications du Sénégal (Sonatel) seront déclarés avant la fin du mois de février 2014 à la Commission de protection des données personnelles (CDP). C’est ce qu’a révélé, à Dakar, le président de Sonatel, Mouhamed Lô. La Sonatel est aujourd’hui un opérateur historique et un grand collecteur de données personnelles via ses abonnés. L’opérateur sénégalais a discuté avec plusieurs partenaires étatiques autour de la question d’échanger sur les modalités de mise en application de la loi de 2008 sur les données à caractère personnel. «Nous avons, ensemble, défini un plan d’action pour recevoir au fur et à mesure les bases de données et autres fichiers. Au finish, on aura pour chaque base de données soit une déclaration, soit une autorisation en bonne et due forme dans notre commission », a déclaré Mouhamed Lô.

Liens
Site

 


 
 
posté le 03-02-2014 à 13:00:08

Incendie à l’hôtel Royal Lodge de Fatick

Vente saly

Par Seneweb Audio | Seneweb.com |  Dimanche 02 février, 2014 17:39

Nous avons appris qu’un incendie s’est emparé de l’hôtel Royal Lodge de Fatick ce dimanche. Si l’origine du feu reste à déterminer, on ignore pour le moment l’ampleur des dégâts. Seneweb News revient incessamment sur cette information de dernière minute.

Liens
Site

 


 
 
posté le 03-02-2014 à 12:56:13

Le Plan Sénégal Emergent, une affreuse piraterie surfacturée !!!

Vente saly

par Xibaaru le 3 Feb 2014 • 08:32

Face à l’effondrement de son capital-confiance, le régime de Macky SALL en perte de vitesse consacre désormais son énergie à nous gaver, à longueur de journée, d’une chimère très peu convaincante, déloyalement baptisée « Plan Sénégal Emergent », qui, en réalité, n’est rien d’autre que la caricature du rapport final de l’Etude Prospective Sénégal 2035*, conçu sous le magistère du président Abdoulaye Wade.
Après avoir savamment incité en erreur l’écrasante majorité des sénégalais, l’homme sans aucune assise populaire qui s’était affiché à l’opposé de notre présidence, n’a pas tenu toutes ses erronées promesses.
Par des manœuvres de diversion, il s’est fait faire un chiffon indigeste communément désigné Yonou Yokouté et qui dans les faits n’étaient que du vent frais de l’harmattan. Bien évidemment, il a réussi à envoûter les sénégalais en abusant délibérément de leur crédulité. En s’affichant comme un homme de rupture aux mains propres, il a su exploiter les tares d’une gouvernance, dont il fut, en grande partie, partie prenante et responsable. Il faut le prendre pour dit, cet adepte de la courte échelle se plait plus dans un rôle de locomotive car il n’a pas la capacité, ni Benno Bokk Tass YAKAR, d’élaborer un modèle de développement économique pour nous sortir de cette passe difficile, à laquelle nous a enlisés ce pouvoir aux abois.
Cette traque érigée en méthode de gouvernance ne peut être qu’une mesure dilatoire puisqu’elle n’offre pas du pain quotidien aux jeunes chômeurs qui font, au jour le jour, face à un lendemain plus qu’incertain. L’heure n’est donc plus aux jactances ni aux tripotages compensatoires, qui de toute façon sont voués à l’échec. Au lieu de s’épuiser à pérenniser le mal être des sénégalais, ce régime sans devenir dans son ensemble ferait mieux d’estomper cette stérile navigation à vue pour enfin mettre en place un programme socio-économique à visage humain.
C’est le lieu de rappeler que ce prétentieux, qui n’a rien de ce qu’il donne l’air, avait avant son accession aux commandes de l’Etat, pour principal socle la sobriété et la vertuosité. Il est cependant clair que nous ne saurions souscrire ces vulgaires tricheurs sans scrupules qui, pour escroquer les bailleurs de fonds établis au club de Paris, ont honteusement pillé l’essentiel des travaux conçus par le président Wade.
Cette tentative funeste de vouloir s’accaparer de la paternité de l’étude prospective Sénégal 2035 en l’utilisant comme une plateforme pour faire du lobbying auprès des investisseurs nous courbent la tête de honte. A ce titre, il n’est point un secret d’attester que le contenu du plan Sénégal émergent pour lequel le gouvernement Sénégalais a déboursé de 2,5 milliards de FCFA est un insolent plagiat.
Monsieur Macky Sall, qui ne cesse de faire preuve d’amateurisme dans la gestion des affaires de la cité, devrait avoir au moins, les 24-25 février 2013, devant les privés internationaux et nationaux, la décence, la probité morale et l’honnêteté intellectuelle d’expliquer la genèse de ce plan piraté jusqu’à la moelle épinière. En tous les cas, nous l’exigeons puisqu’il sera difficile pour des investisseurs de jeter leur dévolu sur un dol toxique, parodié et surfacturé à l’ordre de 2,5 milliards de FCFA.
Ces actes perfides mettent en exergue plus que la mauvaise foi notoire, l’incompétence généralisée d’un régime sans vergogne en carence cruelle d’inspiration. La bonne gouvernance, dont vous avez souvent recours dans vos logorrhées pompeuses, est aux antipodes de ces procédés qui écornent l’image du Sénégal à l’international. Nous refuserons, quel qu’en soit le prix, que le peuple Sénégalais soit l’otage de ces errements gouvernementaux.
Nous constatons encore une fois, que plus le temps s’effrite, plus ce pouvoir imbibé dans tant de bassesses, s’approprie maladroitement les fruits d’une conception stratégique du président Wade. En piratant cette feuille de route du président Wade, qui avait résolument engagé le Sénégal dans la voix de l’émergence, ces marchands d’illusions ne font que précipiter la courbe de leur chute.

Le peuple sénégalais doit, par ce fait, se rendre à l’évidence que ce régime aux abois ne dispose point de personnes ressources pour pourvoir leurs pressantes attentes. Leurs priorités se résument à des manipulations juridiques insidieuses. En saurait-il être autrement vu leurs impérities cathédrales ? That’s the question.

Samuel A. Sarr
Ancien Ministre d’Etat
Président de l’Institut Libéral
Wadiste éternel
Almadies, Dakar

(*) http://213.154.74.164/invenio//record/18113/files/sen_prospective_2035.pdf

Liens
Site

 


 
 
posté le 03-02-2014 à 12:54:47

Le Ministre de l’Intérieur reçoit son homologue espagnol

Vente saly

par Xibaaru le 2 Feb 2014 • 21:58

Le ministre de l’Intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo reçoit son homologue espagnol, Jorge Fernández Díaz, le lundi à 16h pour une séance de travail. La rencontre avec le Secrétaire d’Etat à la Sécurité du ministère de l’intérieur d’Espagne, aura lieu dans la salle de conférence de son département. Cette rencontre entre dans le cadre de la coopération entre le Sénégal et le Royaume d’Espagne.

Djibril Diallo/Dakar.xibaaru.com

Liens
Site

 


 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article
 
 
Conseils pratiques expatriation- Agence immobiliere - Locations de Villas - Tourisme - Hôtellerie - Vacances - Excursions