posté le 08-02-2014 à 15:06:24

FUSD : « Passeport Sénégalais introuvable en Russie, l’expulsion en vue »

Vente saly

Par Ibrahima Khalil | Pressafrik.com |  Vendredi 07 février, 2014 18:58
Les ressortissants Sénégalais en Russie n’en peuvent plus. Ils vivent sans cesse le calvaire et la peur d’une expulsion. A ce jour cette commission demeure absente du territoire Russe alors que ce pays ne donne des « registracia » visas de séjours annuels renouvelables qu’à ceux dont les passeports ont au moins 18 mois jusqu’à la date d’expiration. 
Le Président Macky Sall lors de son séjour en Russie pour les besoins du sommet du G-20 en septembre 2013 avait, à la suite d’une demande des ressortissants, principalement les étudiants, promis l’envoi d’une commission fixe pour le renouvellement des passeports Sénégalais.
Les premiers passeports biométriques avaient été issus en 2010 de ce fait un groupe assez important se retrouve sans le précieux sésame avec le risque de se voir expulser du territoire Russe. Certains de nos compatriotes désespérés de voir cette fameuse commission se voient obligés de rallier Dakar à leurs propres frais pour pouvoir renouveler leurs passeports afin d’obtenir un visa de séjour leur permettant de vivre, d’étudier et de travailler en Russie.
Selon le Front Uni des Sénégalais de la Diaspora (FUSD), cette situation constitue un déplacement coûteux étant donné que l’année scolaire a déjà commencé, elle va de septembre à juillet et que le billet d’avion sur Dakar ne coûte pas moins de 500.000 FCA.
Pour M. Kalidou Dia, le président de l’association des étudiants Sénégalais de Moscou « la bourse annuelle n’est que de 1500 Euros environ 1 million de FCA soit 84.000 FCA par mois et comme les étudiants ne peuvent pas travailler, c’est quasiment impossible pour la majorité d’effectuer ce déplacement. Donc à moins qu’une commission soit déplacée en Russie dans les plus brefs délais certains de nos compatriotes risquent purement et simplement d’être expulsés sans possibilité de retour pour 5 ans, car quiconque devient illégal en Russie ne peut y retourner qu’après 5 années ».
Aussi sans ce visa de séjour nos compatriotes ne peuvent ni envoyer ni recevoir d’argent. Donc, ils se retrouvent financièrement isolés. Le FUSD exige des autorités Sénégalaises l’envoi immédiat d’une commission fixe comme promis par le chef de l’état pour palier sans délai à « ce problème qui n’honore pas notre diplomatie ».
Liens
Site

Tags: #diaspora
 


 
 
posté le 08-02-2014 à 15:04:01

Scandale aux Impôts et domaines sur les timbres fiscaux : Plus d’un milliard de FCFA volé, 9 personnes dont le gestionnaire et des

 

Vente saly

Par Ferloo | Ferloo.com |  Vendredi 07 février, 2014 15:39

Plus d’un milliard de FCFA a été volé au moyen d’une vente parallèles de timbres fiscaux par un réseau orchestré par l’un des plus hauts cadres de l’entité la plus névralgique de l’Etat en l’occurrence le gestionnaire. C’est du moins ce que nous relate dans sa parution du jour « Libération ».

 

L’affaire aurait fait un verrouillage systématique mais in fine l’affaire a fini par éclater. Puisque la section de recherche de Dakar de la gendarmerie a démantelé un vaste réseau de vente parallèle de timbres fiscaux. Une opération menée à la suite d’une plainte déposée par la Direction générale des Impôts et domaines, Seynabou Thiam. Et des premiers éléments de l’enquête, il ressort deux faits qui font l’effet d’une bombe. Primo, le préjudice subi estimé dépasse le milliard de francs CFA ; secondo, le présumé cerveau de l’affaire est un éminent membre de la direction générale : le gestionnaire des impôts. En tout, ce dernier et 8 autres agents des impôts et domaines dont nombre de chauffeurs de hauts cadres, ont été arrêtés et présentement gardés à vue dans les locaux de la Section de recherche de la gendarmerie de Colobane.

Le journal indique que c’est au terme de vérifications poussées menées par la direction des impôts et domaines que se sont révélées ces bizarreries qui ont finalement conduit Mme Seynabou Thiam à flairer une grosse arnaque…

Liens
Site

 


 
 
posté le 07-02-2014 à 15:34:22

Ambassade du Sénégal en Russie: Macky n’a rien fait !

Vente saly

par Xibaaru le 6 Feb 2014 • 17:55

Le FUSD (Front unis des Sénégalais de la Diaspora) exige le déplacement immédiat d’une commission fixe pour les passeports en Russie comme promis par Macky Sall lors de sa dernière visite pour le sommet du G-20.

Le Président Macky Sall lors de son séjour en Russie pour les besoins du sommet du G-20 en septembre 2013 avait à la suite d’une demande de nos ressortissants, principalement les étudiants promis l’envoi d’une commission fixe pour le renouvellement des passeports Sénégalais. A ce jour cette commission demeure absente du territoire Russe alors que ce pays ne donne des ” registracia ” visas de séjours annuels renouvelables qu’à ceux dont les passeports ont au moins 18 mois jusqu’à  la date d’expiration. Les premiers passeports biométriques avaient été issus en 2010 de ce fait un groupe assez important se retrouve sans le précieux sésame avec le risque de se voir expulser du territoire Russe. Certains de nos compatriotes désespérés de voir cette fameuse commission se voient obligés de rallier Dakar à leurs propres frais pour pouvoir renouveler leurs passeports afin d’obtenir un visa de séjour leur permettant de vivre , d’étudier et de travailler en Russie . Ceci constitue un déplacement coûteux étant donné que l’année scolaire a déjà commencé elle va de septembre à juillet et que le billet d’avion sur Dakar ne coûte pas moins de 500.000 FCA. Selon Mr Kalidou Dia le président de l’association des étudiants Sénégalais de Moscou la bourse annuelle n’est que de 1500 Euros environ 1 million de FCA soit 84.000 FCA par mois et comme les étudiants ne peuvent pas travailler, c’est quasiment impossible pour la majorité d’effectuer ce déplacement. Donc à moins qu’une commission soit déplacée en Russie dans les plus brefs délais certains de nos compatriotes risquent purement et simplement d’être expulsés sans possibilité de retour pour 5 ans car quiconque devient illégal en Russie ne peut y retourner qu’après 5 années. Aussi sans ce visa de séjour nos compatriotes ne peuvent ni envoyer ni recevoir d’argent donc ils se retrouvent financièrement isolés. Le FUSD exige des autorités Sénégalaises l’envoi immédiat d’une commission fixe comme promis par le chef de l’état pour palier sans délai à ce problème qui n’honore pas notre diplomatie.

 

Mohamed Touré
Coordonnateur du FUSD
contact presse : fus.diaspora221@yahoo.com

Liens
Site

 


 
 
posté le 07-02-2014 à 15:29:10

Mor Ngom annonce la réhabilitation du nichoir du parc de Djoudj

 

Vente saly


 

par Xibaaru le 7 Feb 2014 • 08:36

Le ministre de l’Environnement et du Développement durable, Mor Ngom, a annoncé, jeudi, l’élargissement et la stabilisation du nichoir du Parc national des oiseaux du Djoudj (PNOD), un espace de reproduction des pélicans.

M. Ngom effectuait une visite dans la région de Saint-Louis où il s’est successivement rendu au PNOD et au Gandiolais confronté à des problèmes d’érosion consécutifs à l’aménagement de la brèche rendant aléatoire la vie dans certains villages.

Mor Ngom a indiqué que ces chantiers seront pris en compte dans le cadre du Programme de renforcement et de consolidation des acquis (PCRA), financé par la coopération hollandaise.

Il s’est préoccupé de l’état des infrastructures d’accueil dans ce site et promis l’intervention de l’Etat pour les améliorer, afin d’attirer encore de touristes en partenariat avec le ministère du Tourisme.

‘’Avec le ministre du Tourisme, nous allons pouvoir faire du PNOD un levier de développement économique et social’’, a dit le ministre, soucieux de la contribution de l’économie verte à l’économie nationale.

”Il y a 25.000 touristes qui viennent annuellement et il nous faut réhabiliter les plans d’eau”, a estimé le ministre qui pense aussi aux embarcations transportant les touristes vers le nichoir.

Dans le Gandiol, M. Ngom a promis le soutien des autorités étatiques, en collaboration avec les partenaires étrangers, pour trouver une solution à l’érosion qui empêche les populations de dormir tranquillement.

‘’Sur le plan international, il y a des dispositions qui sont en train d’être prises mais l’Etat sénégalais ne va pas attendre très longtemps’’, a dit le ministre. Mor Ngom a mis l’accent sur l’attitude des populations de Doun Baba Dièye qui ont accepté de loger sur un autre site où 600 parcelles ont été aménagées pour les accueillir.

Liens
Site

 


 
 
posté le 07-02-2014 à 15:21:01

Un slogan est né contre Macky : ‘’une carte électorale, un vote contre Macky’’

Vente saly

par Xibaaru le 7 Feb 2014 • 08:31

Et le Slogan se termine ainsi : « Contre Macky La gaffe ». Un slogan qui va faire bondir les apéristes qui préparent déjà la riposte. Mais celui qui va souffrir le plus de ce slogan est le locataire du Palais qui sollicite le suffrage des Sénégalais pour les prochaines élections à venir.

Le Slogan est né en France et est la propriété du NPO. Entendez par NPO, le Nouveau pôle de l’Opposition (sénégalaise) en France. Ce pôle est l’œuvre de plusieurs partis qui entendent porter la riposte à Macky Sall à l’extérieur et faire entendre la souffrance du peuple à l’échiquier mondial. Et le communiqué du NPO parvenu à notre rédaction contient plusieurs appels à l’endroit de tous les sénégalais de l’extérieur comme de l’intérieur d’utiliser leurs cartes électorales comme un bouclier contre Macky Sall. Communiqué…

Elections locales : Le Nouveau Pôle de l’Opposition en France (NPO) lance le slogan « une carte électorale, un vote contre MACKY LA GAFFE »

En vue des prochaines échéances locales, les partis d’opposition en France, regroupés autour du Nouveau Pôle de l’Opposition (NPO), se sont réunis le Mercredi 05 février 2014, à Paris, et ont décliné un programme d’actions articulé autour d’un slogan simple « une carte électorale, un vote contre Macky la GAFFE ».

Le Nouveau Pôle de l’Opposition (NPO) a conçu un maillage de l’hexagone, sous forme de cercles concentriques, à partir des données, résultant des dernières élections présidentielles. Cette cartographie, effectuée sur la base du fichier électoral de 2012, permet d’identifier, de manière précise, les zones d’établissement des sénégalais en France.

Partout, le NPO/France demande aux sénégalais de France de transformer ce vote local, en vote sanction contre le régime de Macky Sall, dont l’avènement, depuis le 25 mars 2012 est synonyme de malheurs et de calamités pour le Sénégal. En effet, pour la première fois depuis l’indépendance du Sénégal, la Ville de Dakar et ses environs ont été frappés par une pénurie d’eau d’une ampleur inouïe, s’étalant sur plusieurs semaines et ramenant notre pays à l’âge de la pierre.

Le NPO/France demande aux étudiants dont les camarades au Sénégal sont confrontés à la hausse vertigineuse des frais d’inscription, aux travailleurs immigrés qui subissent de plein fouet le contrecoup de DEUK BI DAFA MACKY, via les transferts d’argent destinés à leurs familles, aux sans-papiers qui sont laissés pour compte, aux binationaux sénégalais (dont les enfants ne disposent ni de passeport, ni de carte nationale d’identité) , victimes collatérales de la procédure de visa en vigueur, de sanctionner lourdement ce régime.

Chaque mandat envoyé par un sénégalais de France au pays doit être accompagné d’un mot d’ordre sans équivoque « MACKY LA GAFFE DOYNA SEUK ».

Le NPO/France informe l’opinion publique que la caravane de l’opposition sénégalaise sillonnant l’hexagone est d’ores et déjà opérationnelle au niveau des foyers, des résidences universitaires et dans les grandes agglomérations où résident les sénégalais : en Ile de France, et progressivement, dans les villes de Province. Partout, le constat, sans appel, est le même, faisant état d’une déception énorme des sénégalais de France à l’égard de ce régime, qu’ils ont pourtant plébiscité lors des dernières élections présidentielles de 2012. Avec la ferme volonté de tourner la page « MACKY LA GAFFE ».

Le NPO/France sera particulièrement attentif au fichier électoral actualisé pour éviter toute fraude, tentatives de fraudes, inscriptions multiples ou non viables.

 

Le NPO/France constate que « l’alliance pour le partage des ressources » section France est en lambeaux, fracturée de toutes parts, plongée dans une période d’hibernation continue. Malgré les moyens financiers mobilisés, le fameux meeting du Palais des congrès, s’est mué en une illusion d’optique de courte durée, et n’a jamais pu remobiliser les troupes dont le moral est au plus bas.

Le NPO/France réitère solennellement son appel à l’unité de l’opposition au Sénégal, et recommande d’instaurer dès à présent, un cadre de dialogue et de concertation, afin de ne laisser aucun espoir à ce régime de perdurer.

Le NPO/France estime que compte tenu de l’état  actuel de délabrement de l’économie sénégalaise, de la situation catastrophique du monde rural (à Kolda, la campagne arachidière est déjà marquée par la multiplication des bons impayés) , de l’asséchement de nos finances publiques, comme en témoigne l’usage abusif des décrets d’avance, des menaces sur les libertés, de la multiplication des foyers de tensions sociales, les partis d’opposition au Sénégal ont la responsabilité historique d’unir toutes leurs forces pour redonner espoir au peuple sénégalais, désabusé par le pouvoir actuel.

Dans toutes les localités, le NPO/France demande à faire barrage aux candidats de l’APR (alliance pour le partage des ressources) et à leur infliger une cinglante défaite.

Il demande aux partis d’opposition au Sénégal d’adopter une vigilance particulière, quant au fichier électoral actuel, pour empêcher toute tentative de manipulation.

Le NPO/France se félicite de la dynamique d’unité enclenchée en hexagone, et salue l’esprit de dépassement des leaders d’opposition qui privilégient l’intérêt général au détriment des intérêts partisans.

Le NPO/France salue l’appel à l’unité de l’opposition, lancé Mr Bamba N’Diaye, Secrétaire Général du Mouvement Populaire Socialiste SELAL, et approuve totalement l’initiative récente de REWMI et du PDS à Dagana, portant sur un consensus pour les locales. Il demande  que ce mouvement soit étendu à tous les partis d’opposition, à toutes les forces vives et sur toute l’étendue du territoire national.

Le NPO/France souligne que cette unité en gestation au niveau de la diaspora et au Sénégal est un impératif, pour les élections locales à venir, une première étape dans la reconquête de l’électorat et une condition essentielle pour préparer la troisième alternance en 2017.

Paris, le 05 Février 2014

Au nom du Nouveau Pôle de l’Opposition en France, Mr Sidy Fall

Liens
Site

 


 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article
 
 
Conseils pratiques expatriation- Agence immobiliere - Locations de Villas - Tourisme - Hôtellerie - Vacances - Excursions