posté le 11-06-2013 à 11:11:39

Un «trou» à la surface du Soleil perturbe nos portables

Vente saly

 

ASTRONOMIE – Un trou coronal a été observé dans la zone atmosphérique du Soleil selon un service de la NASA…

 

Sur la vidéo du Solar Dynamics Observator, qui dépend de la NASA, on dirait un trou. Un trou béant dans le Soleil. En réalité, il s’agit d’un trou coronal, c’est-à-dire une zone «froide» dans l’atmosphère de l’étoile.

Mis à part l’aspect esthétique sur les vidéos à rayons X, les trous coronaires provoquent une perte de matière du Soleil, et donc des vents solaires très puissants dont les courants de particules voyagent à travers le système solaire et viennent frapper notre Terre.

Black-out de la 4G à prévoir

La plupart du temps, ces vents de particules ne provoquent rien de plus que de jolies aurores boréales. Mais parfois, ces tempêtes électromagnétiques engendrent des coupures électriques et des perturbations dans les communications satellitaires.

<cite>La Nasa annonce, sans panique apparente, que ce gigantesque trou coronal pourrait être à l’origine de quelques black out, notamment en Europe de l’ouest, et de plusieurs  dysfonctionnements des GPS et téléphones portables dans les deux mois à venir.
Par 20minutes.fr | 20minutes.fr – <abbr>il y a 19 heures</abbr></cite>

 

Liens
Site

 


 
 
posté le 08-06-2013 à 13:10:01

Youssou N’Dour sera en concert à Paris-Bercy le 12 octobre 2013

Vente saly

 

Alors que son dernier concert au Louvre, prévu le 29 septembre 2012, a été annulé, Youssou N’Dour propose plus qu’une simple séance de rattrapage : un concert au Palais Omnisports de Paris-Bercy le 12 octobre 2013. La billetterie est ouverte.Après la politique, retour à la musique pour Youssou N’Dour. Hier, le site internet du Palais Omnisports de Paris-Bercy a annoncé que le chanteur sénégalais se donnerait en spectacle le 12 octobre 2013. Un concert unique en France. C’est un évènement pour l’artiste, qui ne s’est pas produit à Paris depuis fort longtemps.

 

Initialement, Youssou N’Dour avait prévu de jouer sous la pyramide du Musée de Louvre l’an dernier à l’occasion de la réouverture du département des Arts de l’Islam après cinq ans de travaux, pour présenter à travers ses textes et sa musique « un autre visage de l’Islam, celui de la tolérance, du dialogue et du respect de l’autre ».

 

Seulement, le concert a été annulé, faute de participants sur le site du label communautaire My Major Company. Car, pour avoir lieu, ce show devait être à 100% financé par les internautes. Et malgré plusieurs bonus offerts aux producteurs, ils n’ont pas été assez nombreux pour réunir la somme requise.

 

C’est dans un tout autre contexte que Youssou N’Dour se produira cet automne dans la grande salle parisienne. On peut imaginer que ce show s’inscrira dans la continuité des quelques autres précédemment organisés dans la même enceinte depuis 2000, où le chanteur a rassemblé toute la communauté africaine.

 

Pour l’heure, on ne sait pas encore si de nouvelles chansons seront interprétées à l’occasion de ce concert, pas plus qu’on ne sait si un nouvel album est attendu dans les semaines ou mois à venir. En revanche, il ne fait aucun doute que ses tubes « Le cour des grands » et « Seven Seconds », partagés avec Axelle Red et Neneh Cherry, seront entendus. Le chanteur pourrait en profiter pour sensibiliser une fois de plus le public français aux enjeux économiques et écologiques.

 

Très engagé, Youssou N’Dour a mis entre parenthèses sa carrière musicale pour se lancer dans une carrière politique. Il a créé son propre mouvement baptisé « Fekke Maci Boolé » (« Je suis engagé »). Il est aujourd’hui ministre de la Culture et du Tourisme au Sénégal.

Écrit par  Jean Louis Verdier vendredi, 07 juin 2013 12:56

 

Liens
Site

 


 
 
posté le 08-06-2013 à 13:07:02

L’an 53 du Sénégal fêté à Paris

Vente saly

 

Le 53ème anniversaire du Sénégal a été célébré, avant-hier, avec faste, à la Porte de Dauphine, dans le 16ème arrondissement de Paris, au cours d’une grande réception offerte par le nouvel ambassadeur, Paul Badji.

L’anniversaire du 4 avril a été rehaussé par la présence du président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse, du ministre des Affaires étrangères Mankeur Ndiaye, de plusieurs ambassadeurs, du secrétaire général du Parti socialiste, le ministre d’Etat Ousmane Tanor Dieng, du vice-président Moustapha Cissé Lo et des chefs de mission diplomatique accrédités en France, du directeur de cabinet du Secrétaire général de la Francophonie, Abdou Diouf, Pierre Decocatrix, de fonctionnaires sénégalais en France et de plusieurs ressortissants de la communauté sénégalaise vivant dans l’hexagone. Cette manifestation a été une occasion, pour les nombreux invités, de déguster les mets sénégalais : « Thiébou dieune », « Thiéré mboum », les jus locaux.
Cette fête constitue une retrouvaille pour les Sénégalais de France aux côtés de l’ambassadeur Paul Badji entouré de Fatim Guèye, la représentante permanente à l’Unesco, le Consul général à Paris, Amadou Diallo, les vice-consuls et consuls des villes françaises. Après avoir adressé ses vives salutations aux présidents de l’Assemblée nationale, au ministre des Affaires étrangères et aux nombreux invités, l’ambassadeur Paul Badji a déclaré que la célébration de la fête de l’indépendance constitue une heureuse opportunité de renouer avec une tradition républicaine, et revêt un caractère particulier. Il a ajouté que cette fête coïncide avec le premier anniversaire de l’accession à la magistrature suprême de Macky Sall mais surtout son séjour dans la ville lumière où il est arrivé en début de semaine. Il a souligné que n’eût été son calendrier chargé, le président Sall participerait à la fête.
Sur la présence du ministre des Affaires étrangères, il a dit que cela constitue « une marque d’attention et une délicatesse » de la part du chef de l’Etat, qui témoigne son engagement à toujours être au service de ses concitoyens et à insuffler une nouvelle dynamique à la diplomatie sénégalaise. « Votre présence parmi nous, en cette belle circonstance, honore la communauté diplomatique, les nombreux amis et partenaires du Sénégal présents ce soir et la diaspora sénégalaise en France », a déclaré l’ambassadeur Paul Badji.

 

Le diplomate sénégalais souligne que cette fête intervient dans un contexte international marqué notamment par les crises en Syrie et au Mali, conflits pour le règlement desquels la communauté internationale est fortement mobilisée. Il a particulièrement salué l’engagement résolu de la France aux côtés des pays africains pour le Mali, engagement qui a permis de libérer ce pays frère de l’emprise des groupes terroristes.

 

 

Evoquant l’attribution du Prix Félix Houphouët Boigny, au président François Hollande, l’ambassadeur Paul Badji estime qu’il est parfaitement justifié par ce soutien constant de la France à la paix, à la stabilité, à la sécurité et au progrès en Afrique. Il a rappelé les relations exceptionnelles d’amitié et de confiance qui unissent la France au Sénégal, sous l’impulsion des présidents Sall et Hollande.
Selon lui, les deux chefs d’Etat ont la même volonté et partagent les mêmes points de vue sur les questions relatives à la coopération bilatérale. « Cette vision commune, selon Paul Badji, a permis de bâtir un partenariat solide, fructueux et mutuellement bénéfique dans des domaines prioritaires du développement économique, social et culturel. » Il a cité des secteurs comme l’énergie, l’agriculture, l’éducation, la santé, la formation, la décentralisation, l’environnement, ainsi que le renforcement des capacités dans les domaines de la démocratie et de la bonne gouvernance.

El hadji Abdoulaye THIAM et Moussa DIOP

Dernier de Jean Louis Verdier

Écrit par  Jean Louis Verdier vendredi, 07 juin 2013 13:01

 

Liens
Site

 


 
 
posté le 07-06-2013 à 11:54:43

Au Sénégal, la grande muraille verte de l’Afrique porte ses fruits

Vente saly

 

Écrit par  Jean Louis Verdier jeudi, 06 juin 2013 18:39

L’après-midi, sous un soleil écrasant, de nombreuses femmes toutes habillées de vêtements traditionnels colorés, se plient en deux pour cueillir des tomates et des aubergines dans le village de Widou Thiengoli au nord du Sénégal. Les fruits et les légumes dans leurs mains sont le résultat concret d’une initiative novatrice intitulé la «Grande Muraille Verte de l’Afrique» qui consiste à planter une bande d’arbres à travers le continent africain, du Sénégal à l’ouest jusqu’à Djibouti à l’est.

 

L’objectif des 11 pays qui participent à ce projet ambitieux est d’arrêter l’avancée du désert du Sahara avec une longue barrière verdoyante. Les arbres permettront de protéger la région contre le vent du désert et de garder l’humidité du sol et de l’air soutenant ainsi le développement agricole dans ces régions touchées par la malnutrition.

 

Un mur verdoyant

A Widou Thiengoli, la «Grande Muraille Verte» n’est pas encore grande ni verte. Il faudra du temps pour laisser pousser les arbres et pour réaliser cette ambitieuse idée de créer une bande verdoyante de 7 500 kilomètres de long sur 15 kilomètres de large. Mais les communautés qui vivent dans cette région commencent déjà à en bénéficier.

 

Les jeunes arbres d’acacia commencent à pousser et de petites parcelles de terres ont été créées pour cultiver des légumes. La récolte a été bonne cette année et permettra d’ajouter des micronutriments essentiels à un régime alimentaire traditionnellement riche en viande et en lait. Tout excédent est vendu sur les marchés locaux.

 

«Lorsque j’étais jeune, il y avait plus d’eau dans le village et nous cultivions nous-même du mil,» indique Khaira Haidara, Président adjointe de l’organisation des femmes locales. «Ce projet a un impact positif sur notre vie. Il nous permet de diversifier notre régime alimentaire et nous nous inquiétons moins pour la nourriture.»

 

Changement climatique

Comme beaucoup de communautés rurales au Sénégal, les habitants de Widou Thiengoli ont dû faire face à la réalité du changement climatique au cours des vingt-cinq dernières années. Les sécheresses sont devenues plus récurrentes alors que la pluviométrie s’est réduite d’un tiers. De plus, lorsqu’il pleut, de nombreux endroits sont souvent touchés par les inondations.

Le PAM soutient le projet «Grande Muraille Verte» en distribuant une assistance alimentaire aux groupes agricoles pendant la période de soudure pour qu’ils puissent renforcer leur résilience et mieux confronter les chocs climatiques.

 

«Auparavant, les personnes partaient pour chercher du travail dans les villes pendant la soudure mais depuis le début du projet, tout a changé,» explique Papa Sarr, Directeur technique à l’Agence nationale pour le projet de la Grande Muraille Verte. «Grâce au soutien du PAM, ils ont pu s’installer et cultiver les terres ici tout en se rendant compte du fait qu’ils peuvent se nourrir et gagner de l’argent en même temps.»

 

Cette année, les agriculteurs communautaires de Widou Thiengoli auront des récoltes de mangues, d’oranges, de citrons, de tamarin, de goyaves, de pommes, de choux, d’oignons, de tomates, de laitue et d’aubergines. C’est un pas vers un avenir durable. Même si la vision d’une «Grande Muraille Verte» africaine ne se réalise jamais, son impact fait déjà partie du quotidien chez ces communautés qui ont désormais un meilleur accès à la nutrition et peuvent mieux faire face aux chocs climatiques.

 

Liens
Site

 


 
 
posté le 07-06-2013 à 11:53:07

Omar et Fred, le grand retour ?

Vente saly

 

Révélé dans le SAV des émissions diffusés tous les soirs sur Canal + , Omar et Fred nous ont fait beaucoup rire grâce à leur humour. Pour le bonheur des fans, les deux compères reviennent au cinéma avec une comédie « African Dream » tournée au Sénégal.C’est avec une grande tristesse que les téléspectateurs avaient appris l’arrêt du SAV des émissions sur Canal +. En effet, le duo comique Omar et Fred avait beaucoup de succès et étaient appréciés du public. Depuis, les deux humoristes ont fait leur bout de chemin chacun de leur coté. Omar Sy a joué dans le film « Intouchables » qui a rencontré un grand succès Il est d’ailleurs à l’affiche du film « De l’autre coté du périph ». Fred Testot lui, a joué dans le film « Sur la piste du Marsupilami » qui a rencontré un succès plutôt relatif. C’est donc avec une grande surprise que nous avons appris le retour de Omar et Fred … mais au cinéma ! Ils joueront les deux rôles principaux de la comédie « African Dream ». Le film sera réalisé au Sénégal par CHI FOU MI production. Les deux compères devraient d’ailleurs participer à la réalisation du film.

 

Les cinq raisons pour lesquelles Omar et Fred devraient rejouer ensemble :

 

1. Parce qu’il forment le duo comique parfait :

Omar et Fred, ce sont deux personnalités différentes et c’est ce qui fait leur force. L’un est d’origine sénégalaise, l’autre est français. Omar Sy nous fait mourir de rire avec son rire très communicatif, Fred a le don de pouvoir imiter n’importe quel accent. En plus d’être un duo, les deux humoristes sont également amis dans la vraie vie. Dans le SAV des émissions, on a pu voir une réelle complicité qui s’est installée entre les deux acteurs qui ont commencé leur carrière à deux.

 

2. Parce que Fred galère dans sa carrière sans Omar

Omar Sy a connu un succès fulgurant avec le film « Intouchables ». Il a d’ailleurs remporté en 2012, le César du meilleur acteur pour son rôle. Depuis, les rôles s’enchaînent pour Omar Sy et connaissent le même succès. Il a joué dans « De l’autre coté du périph » aux cotés de Laurent Lafitte. Il a également donné la réplique à José Garcia, Ramzy, Joey Starr, Franck Dubosc et Gad Elmaleh dans le film « Les Seigneurs ». Voulant débuter une carrière à l’international, Omar Sy est en plein tournage de « X-men : Days of Future Past » aux cotés de Robert De Niro. Tout semble donc aller pour Omar Sy, qui a sa carrière qui décolle ! Les temps sont plus durs pour Fred qui semble plus galérer que Omar pour faire avancer sa carrière. Pour l’instant, il n’a joué un rôle déterminant que dans le film « Sur la piste du marsupilami ». La nouvelle notoriété de Omar pourrait donc l’aider à avancer un peu plus vite.

 

3. Parce qu’on adore Doudou, Tata Suzanne et tous les autres !

Le SAV des émissions, c’est aussi pleins de personnages. Au fil des années et des émissions, Omar et Fred se sont appropriés des personnages qui nous font tous autant rire les uns que les autres. Entre Doudou la femme africaine qui interprète les plus grands tubes français, François le français le patriote fier de sa patrie, les téléspectateurs se sont attachés à tous ces personnages. Omar et Fred ne manquent jamais d’imagination pour faire en sorte que le public ne se lasse pas et c’est ce qu’on aime chez eux !

 

4. Parce que cela pourrait inciter pleins de duos et groupes comiques à se reformer

Récemment, le groupe mythique « Les inconnus » a annoncé qu’ils se reformaient ensemble pour la suite de leur film « Les trois frères » ce qui avaient fait le bonheur de leur public. Mais d’autres groupes comiques pourraient également envisager de se reformer. On pense notamment à Alexandra Lamy et Jean Dujardin alias Chouchou et Loulou qui avait cartonné avec leur mini série « Un gars , Une fille ». On pense aussi au retour de la série Friends, ou encore à Eric et Ramzy qui nous ont fait tant rire pendant des années.
5. Parce que le SAV des émissions nous manque !

Depuis l’arrêt du SAV, on est en manque du fameux téléphone rouge. Le public a été très demandeur de l’émission et d’ailleurs lorsque l’émission s’est arrêté dans Le Grand Journal, on a remarqué une forte baisse d’audience sur Canal +. Le retour de Omar et Fred au cinéma fera donc le bonheur de tous les fans de l’émission.

Écrit par  Jean Louis Verdier Publié dans People jeudi, 06 juin 2013 18:21

 

Liens
Site

 


 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article
 
 
Conseils pratiques expatriation- Agence immobiliere - Locations de Villas - Tourisme - Hôtellerie - Vacances - Excursions