posté le 21-06-2013 à 11:26:32

Un million de manifestants et violences dans les rues du Brésil

Vente saly

 

Au total, un million de personnes ont protesté jeudi dans de nombreuses villes du Brésil. Ces manifestations ont fait des dizaines de blessés et une personne est morte renversée par une voiture.Plus de 300’000 manifestants ont défilé à Rio de Janeiro où, après un début de marche pacifique, des heurts violents ont éclaté devant la mairie. La police a tiré des gaz lacrymogènes et des balles en caoutchouc. Au moins 60 personnes ont été blessées dont un journaliste, touché au front par une balle en caoutchouc.

 

Selon un décompte effectué à partir des estimations de la police et d’experts, ils étaient notamment 110’000 à Sao Paulo, 100’000 à Vitoria, 52’000 à Recife ou 30’000 à Manaus.

 

A Brasilia, des manifestants ont attaqué le ministère des Affaires étrangères d’où ils ont été refoulés de justesse par la police.
La présidente annule une visite d’Etat

Confrontée au plus vaste mouvement de protestation depuis 21 ans au Brésil, la présidente Dilma Rousseff a annulé une visite d’Etat au Japon, prévue du 26 au 28 juin. Elle a convoqué pour vendredi matin une réunion de crise avec ses ministres les plus proches, rapportent des médias brésiliens.

 

Les principales villes du pays, dont Rio et Sao Paulo mercredi, ont accepté de revenir sur leur décision d’augmenter le tarifs des transports publics. Ces manifestations cristallisent désormais toutes les frustrations de la population: services publics précaires comme la santé et l’éducation, corruption de la classe politique, sommes colossales – 10 milliards de francs – investies pour l’organisation du Mondial-2014 de football.

ats/afp/vtom

 

Décès d’un manifestant
A Ribeirao Preto, dans l’Etat de Sao Paulo (sud-est), un manifestant est mort renversé jeudi soir par une voiture.

Celle-ci tentait de doubler un groupe de protestataires qui bloquaient une rue.

- See more at: http://dakar-echo.com/economie/item/1805-manifestations-au-br%C3%A9sil.html#sthash.qOUdORA6.dpuf

Écrit par  Jean Louis Verdier vendredi, 21 juin 2013 08:39

 

Liens
Site

 


 
 
posté le 20-06-2013 à 11:13:23

Abdoul Mbaye salue l’exemplarité de la coopération sino-sénégalaise

Vente saly

 

Dakar, 19 juin (APS) – Le Premier ministre Abdoul Mbaye a magnifié, mercredi, lors de la réception des clefs des stades de Mbour et Fatick, la coopération entre le Sénégal et la République populaire de Chine qui, selon lui, est ‘’exemplaire’’, ‘’multiforme’’, ‘’féconde’’ et ‘’prometteuse’’.

‘’C’est une occasion pour vous (ambassadeur) et moi d’évoquer la qualité des relations entre nos deux pays qui entretiennent une coopération exemplaire et multiforme, et ce n’est pas fortuit’’, a-t-il dit.

M. Mbaye s’exprimait lors de la remise symbolique des clefs des stades Massène Sène de Fatick et Caroline Faye de Mbour.

Ils font partie des 11 stades régionaux rénovés dans le cadre de la coopération avec la Chine. Pour ces deux infrastructures, les travaux ont coûté plus d’un milliard de francs CFA.

’’La République de Chine à véritablement réussi à bâtir avec le Sénégal un partenariat de référence, fécond et prometteur, par le rythme et la qualité des programmes qui illustre le degré de proximité et de solidarité de notre coopération bilatérale », a-t-il indiqué.

Abdoul Mbaye a relevé que les deux pays ont des intérêts communs dans plusieurs domaines. Il a salué l’engagement du peuple chinois à travers sa disponibilité à toujours donner suite aux projets qui lui sont proposés par le gouvernement du Sénégal.

‘’Elle [la Chine] réponde favorablement, a-t-il souligné, aux projets relatifs aux stades, à la culture et pour tout ce qui a trait et contribue à l’émergence économique du Sénégal. C’est ainsi que bon nombre de projets d’infrastructures que le Sénégal à décidé de mettre en ouvre sont financés par la Chine’’, a-t-il salué.

La ‘’ belle aventure’’ qui lie les deux pays trouve ‘’sa source et son fondement dans une communauté de valeurs et d’espérance’’ que les deux peuples partagent, a-t-il précisé.

Il a rappelé qu’’’il y a déjà eu la remise des clefs du stade Alassane Djigo de Pikine, d’Amath Fall de Diourbel, Lamine Guèye de Kaolack’’.

Le Sénégal va encore réceptionner les clefs d’autres stades tels que ceux de Louga, Kolda, Tambacounda, Matam, Saint-Louis et Ziguinchor.

De son côté, l’ambassadeur de la République de Chine à Dakar, Xia Huang, a déclaré que son pays reste conscient de la place que le sport occupe dans la vie quotidienne des jeunes sénégalais. ‘’Nous souhaitons les aider à pratiquer le sport dans des conditions meilleures’’, a-t-il affirmé.

Selon M. Xia, l’achèvement des travaux de réfection des deux stades annonce le démarrage prochain de ceux de deux autres infrastructures du même genre, en plus de l’arène nationale dont le projet de construction est en marche.

‘’La coopération Chine-Sénégal est une coopération tous azimuts et couvre de nombreux domaines’’, a-t-il ajouté.

SK/ASG

 

Liens
Site

 


 
 
posté le 20-06-2013 à 11:11:36

Ressources halieutiques : La pêche a besoin d’une gestion responsable et durable pour sortir de la crise

Vente saly

 

Le secteur de la pêche traverse une crise unanimement reconnue par les différents acteurs. Le Premier ministre, Abdoul Mbaye, présidait, hier, un Conseil interministériel consacré à ce secteur. Selon lui, il est impératif de trouver des solutions rapide afin d’inverser la tendance.  
Le principal défi à relever pour le redressement du secteur de la pêche est celui de la gestion. Il faut mettre en place les mécanismes nécessaires afin d’« assurer une gestion responsable et durable du secteur ». C’est cela, de l’avis du Premier ministre, Abdoul Mbaye, qui lui permettra de renouer avec sa vocation naturelle de création de richesses, d’emplois, et de contribuer à la sécurité alimentaire. L’autre défi préconisé par le Premier ministre, est celui de l’assainissement de la filière transformation artisanale et industrielle en vue d’accroître la valeur ajoutée mais également consolider la capacité d’exportation du secteur. Celui–ci a fait hier un vaste diagnostic à travers une présentation exhaustive faite par le ministre de la Pêche et des affaires maritimes Pape Diouf qui a présenté un secteur en difficultés. L’évolution des statistiques présentées montre une baisse tendancielle des débarquements. Face à cette situation, Abdoul Mbaye pense qu’il faut développer l’aquaculture pour compenser cette baisse et assurer la forte demande en poissons. « Nous sommes dans une démarche visant à réaliser les recommandations et les décisions qui sont prises. Nous devons les rendre effectives », a indiqué le Premier ministre.
Le diagnostic est fait et les décisions qu’il faut mettre en œuvre ainsi que les mesures qu’il faut appliquer ont été identifiées, estime Abdoul Mbaye. Désormais, poursuit-il, il faut aller vite. Parce que : « la ressource continue de s’épuiser. Aujourd’hui, nous complétons nos besoins en pêchant dans les eaux de nos pays voisins et il est possible que demain, des contraintes réduisent notre accès à ces eaux  ou même ne le permettent plus», regrette le Premier ministre.
Les contraintes listées sont nombreuses et elles sont liées à des faiblesses, des insuffisances, des inadaptations dans la politique de développement du secteur. Abdoul Mbaye préconise l’élaboration et l’application d’un plan national de lutte contre la Pêche illicite, non déclarée et non réglementée (Inn). L’organisation de la bonne gouvernance et le renforcement de la cogestion des pêcheries devraient, de l’avis d’Abdoul Mbaye, faire renaître l’espoir dans le sous-secteur de la pêche. « Ce sont des interpellations majeures qui fondent la politique du président Macky Sall pour mieux assurer le développement de la pêche », a-t-il soutenu. Tous les aspects de la pêche ont été pratiquement abordés au cours de ce conseil interministériel qui a réuni l’ensemble des acteurs. La sécurité des pêcheurs en mer, la question de la surpêche, l’absence d’une surveillance efficace, etc.
Sur toutes ces questions,  le document de synthèse lu par le secrétaire général du gouvernement seydou Guèye tente d’indiquer des recommandations et des mesures susceptibles d’apporter des solutions à la raréfaction des ressources halieutiques particulièrement de certaines espèces nobles qui ont pratiquement désertées nos eaux. Outre la production, les segments de la commercialisation et la transformation sont également affectées par la crise.

Adama MBODJ

 

Liens
Site

 


 
 
posté le 20-06-2013 à 11:10:07

Le saumon norvégien est mauvais pour la santé

Vente saly

 

<cite>marieclaire – <abbr>mer. 19 juin 2013 00:00 HAEC </abbr></cite>Les autorités sanitaires norvégiennes viennent de reconnaître, après plusieurs années, que leur saumon d’élevage était très dangereux pour les enfants, adolescents et femmes enceintes.

 

Le gouvernement norvégien vient de le reconnaître : son saumon d’élevage peut être dangereux pour la santé. Après plusieurs années de polémiques, la Norvège a été forcée d’avouer que son poisson gras emblématique était à réduire, voire à proscrire de l’alimentation de certaines personnes comme les jeunes enfants, les adolescents et les femmes enceintes.

 

Cette nouvelle recommandation des autorités sanitaires de la Norvège est en réalité une réponse forcée au journal « VG », qui avait lancé une alerte pour avertir les consommateurs. D’après le docteur Anne-Lise Bjorke Monsen du laboratoire de biochimie clinique de Bergen, « les polluants retrouvés dans le saumon d’élevage ont une mauvaise influence sur le développement du cerveau, et sont associés à l’autisme, à l’hyperactivité et à la baisse de QI. » Femmes enceintes et nourrissons sont concernés par cette recommandation : « On sait aussi qu’ils (les polluants) peuvent avoir un effet négatif sur les défenses immunitaires, le système hormonal et le métabolisme. Ils se transmettent aussi par allaitement. Si l’on a besoin d’oméga-3 provenant du poisson, le maquereau et le hareng sont très bien », révèle le docteur Bjorke Monsen.

 

80 % du saumon consommé en France est norvégien

Depuis plusieurs années, le saumon de Norvège était pointé du doigt par les biologistes. Si le saumon d’élevage norvégien est soumis à des normes strictes, de nombreux chercheurs ont pourtant tenté de démontrer la dangerosité du saumon d’élevage norvégien. Celui-ci contiendrait un insecticide, le diflubenzuron. En 2010, le ministre de l’Agriculture français, Bruno Le Maire, avait écrit à son homologue norvégienne : « Cette substance ne dispose pas d’autorisation de mise sur le marché communautaire ou française en tant que médicament vétérinaire. » Lisbeth Berg-Hansen avait alors répondu qu’il s’agissait d’«informations fallacieuses. » Pourtant, l’Autorité européenne de sécurité alimentaire indiquait en 2009 que le diflubenzuron était « hautement toxique pour les organismes aquatiques. »

 

Suite à la publication d’une enquête dans le journal « VG », le gouvernement norvégien vient donc de faire son mea culpa. La Norvège a beaucoup à perdre. Car en 2012, la Norvège a fourni pas moins de 60 % de la production mondiale en saumon et gagne environ 29 milliards de dollars chaque année sur ces ventes. Les Français sont tout aussi concernés : leur consommation annuelle en saumon importé de Norvège est de 2,3 kg par personne, 80 % de ces poissons provenant de Norvège. La France adoptera-t-elle une règlementation plus stricte ? La Russie, elle, a stoppé dès 2006 son importation de saumons de Norvège, par mesure de précaution.

 

Liens
Site

 


 
 
posté le 19-06-2013 à 12:56:59

Les grandes fortunes de plus en plus riches et nombreuses dans le monde

 

Vente saly

Écrit par  Jean Louis Verdier mardi, 18 juin 2013 21:51

 

La capacité d’investissement des millionnaires de la planète a atteint 46.200 milliards de dollars en 2012, selon le World Wealth Report établi par CapGemini.Après avoir baissé de 1,7% en 2011, la capacité d’investissement des particuliers les plus fortunés de la planète – ceux qui disposent d’au moins 1 million de dollars d’actifs hors résidence principale (*)- a retrouvé le chemin de la croissance l’an passé. Elle a même augmenté de 10% en 2012 pour atteindre un record de 46.200 milliards de dollars(soit 34.474 milliards d’euros) d’après le World Wealth Report 2013, publié par Capgemini et RBC Wealth Management. Non seulement, ces grandes fortunes se sont enrichis, mais ils sont plus nombreux: 12 millions au total soit 1 million de plus qu’en 2011. La raison de ce bond en avant spectaculaire? La bonne santé du marché des capitaux et de celui de l’immobilier qui a tiré vers le haut leurs patrimoines.

 

Selon l’enquête « Global HNW Insights Survey », réalisée auprès de 4.400 particuliers fortunés dans le monde et sur laquelle se fonde le World Wealth Report 2013, ces derniers sont pourtant restés prudents en 2012 : près de 30% de leur richesse étant placée en liquidités et dépôts.

 

Des différences régionales apparaissent clairement par ailleurs : les actions constituent la plus grande partie des portefeuilles des particuliers fortunés d’Amérique du Nord (37%), tandis que les placements immobiliers sont privilégiés en Amérique latine et en Asie-Pacifique (respectivement 30% et 25% des portefeuilles, exception faite du Japon).

 

L’Amérique du Nord en tête…pour le moment

En 2012, le nombre des particuliers fortunés a considérablement augmenté dans toutes les régions à l’exception de l’Amérique latine, qui occupait la tête de ce classement en 2011 et s’est fait dépasser en raison du faible taux de croissance de son PIB et de la volatilité des marchés boursiers. C’est en effet l’Amérique qui remonte sur la plus haute marche du podium cette année avec 3,73 millions de particuliers fortunés. Leur richesse cumulée atteint 12.700 milliards de dollars, (soit 9.476 milliards d’euros). L’Asie-Pacifique reste deuxième puisqu’elle passe également devant l’Amérique latine, avec 3,68 millions de personnes représentant une capacité d’investissement de 12.000 milliards de dollars, (soit 8.953 milliards d’euros).

 

Et, selon Jean Lassignardie, directeur des ventes et du marketing d’une structure de Capgemini, cette hiérarchie pourrait encore être bousculée dans les années à venir. « Il ne serait pas surprenant que l’Asie-Pacifique reprenne la tête de ce classement. Il est intéressant de constater que si l’Amérique du Nord compte le plus grand nombre de particuliers fortunés, le taux de croissance de la richesse globale en Asie-Pacifique est supérieur à celui de l’Amérique du Nord (12,2 % contre 11,7 %). »

 

De nouveaux records en vue ?

A l’échelle mondiale, les perspectives sont optimistes. Pour George Lewis, Group Head, RBC Wealth Management & Insurance, « Malgré une tendance marquée en faveur de la protection du capital et des placements monétaires, les particuliers fortunés ont atteint un niveau de richesse record en 2012. Nous devrions donc assister à une poursuite de la croissance si le retour de la confiance dans les marchés se confirme. »

 

La richesse des particuliers fortunés dans le monde devrait ainsi augmenter de 6,5 % par an au cours des trois prochaines années, selon Capgemini et RBC Wealth Management.

 

*Les particuliers fortunés (HNWI, high net worth individuals) désignent les individus qui possèdent au moins 1 million de dollars d’actifs « investissables », hors résidence principale, objets de collection, consommables et biens de consommation durables.

- See more at: http://dakar-echo.com/societe/item/1774-grandes-fortunes-dans-le-monde.html#sthash.R96Y5eBf.dpuf

 

Liens
Site

 


Commentaires

 

1. lafianceedusoleil  le 19-06-2013 à 21:55:54  (site)

Bonsoir,
en prenant connaissance de cet article, je reste sans voix !
merci pour votre passage.
Bonne fin de semaine.
Cordialement.
Cricri

 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article
 
 
Conseils pratiques expatriation- Agence immobiliere - Locations de Villas - Tourisme - Hôtellerie - Vacances - Excursions