posté le 20-07-2013 à 11:24:42

Omar SY dans X-MEN

Vente saly

Paradoxalement, si X-Men : Days of Future Past offre un casting plein de stars (Hugh Jackman, Halle Berry, Michael Fassbender, Jennifer Lawrence…), c’est un Français qui fera l’événement sur le sol américain. La Fox a en effet dévoilé quelques nouveaux costumes concernant de nouveaux personnages ou rôles secondaires très attendus des fans.

 

Parmi cette flopée de nouvelles images, l’une d’elles ne passe pas inaperçu. Celle d’Omar Sy.

La star d’Intouchables, qui vient par ailleurs d’ouvrir son compte Twitter, s’est exilée aux Etats-Unis pour mieux vivre son rêve américain. Annoncé dans X-Men : Days of Future Past par le réalisateur Bryan Singer, Omar Sy a revêtu le costume de Bishop et joue la métamorphose. Flanqué de dreadlocks, affichant des yeux rouges et un tatouage M sur l’oeil droit, Omar Sy amuse et étonne dans cette armure d’un personnage apprécié de l’univers de X-Men.

Exit le sweat à capuche et le sourire angélique, Omar Sy est devenu Bishop, un guerrier venu d’un futur post-apocalyptique où les mutants sont traqués et parqués dans des camps de concentration, et qui commande les XSE (Xavier’s Security Enforcers), une milice mutante vouée à la destruction des Sentinelles – de grands robots de combat tueurs de mutants. Et c’est là que la narration se complexifie un peu.

 

Dans l’imaginaire du comics, Bishop est lancé à la poursuite d’un mutant accusé de trahison, et, qui plus est, qui se trouve capable d’ouvrir des portails temporels. Piégé, Bishop se retrouve plongé dans le passé et devient membre des X-Men du présent. Il se rendra alors compte que le traître n’est autre que le télépathe Professeur Xavier, que jouaient James McAvoy dans la version jeunesse du personnage, et Patrick Stewart dans une autre plus âgée. Mais rien ne dit que X-Men : Days of Future Past reprendra cette trame narrative pour ce film.

En revanche, on sait que Days of Future Past suivra les X-Men dans leur nécessité de voyager dans le temps pour changer un événement historique majeur qui menace aussi bien les humains que les mutants. Le buzz autour de ce nouveau volet très attendu continue de monter, illustration d’une communication virale parfaitement rôdée.

Purepeople

- See more at: http://dakar-echo.com/people/item/2260-omar-sy-x-men.html#sthash.dYWysV5l.dpuf

Écrit par  Moussa Ndiaye Publié dans People vendredi, 19 juillet 2013 17:13

- See more at: http://dakar-echo.com/people/item/2260-omar-sy-x-men.html#sthash.dYWysV5l.dpuf

Liens
Site

 


 
 
posté le 20-07-2013 à 11:21:34

La CEDEAO rejette la demande des avocats de Karim Wade

 

Vente saly

Fin du bras de fer entre l’Etat du Sénégal et Karim Wade au niveau de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) qui vient de donner son verdict.

 

La demande des avocats du fils du président sortant Wade, Mes Ciré Clédor Ly, Demba Ciré Bathily et Seydou Diagne qui avaient axé leur combat sur la suspension de l’Etat du Sénégal des instances de la CEDEAO, l’indemnisation de Karim Wade pour le préjudice subi qui est évalué à 225 milliards de FCFA, la levée de la mesure de l’interdiction de sortie du territoire national en plus de la libération de leur client, est  tout simplement rejetée par l’instance juridictionnelle qui juge que son arrestation n’est pas du tout arbitraire.

 

« La Cour a dit dans un premier temps que l’arrestation et la détention de Karim Wade n’est pas arbitraire. Donc, l’Etat du Sénégal n’a pas outre passé la loi. D’autre part, la Cour nous dit qu’elle n’est compétente pour juger les affaires en cours dans les Etats membres.

 

Elle a rejeté toutes les demandes d’indemnisation de Karim. C’est un sentiment de fierté qui n’a vraiment pas de limite », réagit Me Khaly Niang, sur les ondes de la RFM.

 

Avec PressAfrik

- See more at: http://dakar-echo.com/politique/item/2261-rejet-de-la-demande-des-avocats-de-karim-wade.html#sthash.uQ3TzuJs.dpuf

Liens
Site

 


 
 
posté le 20-07-2013 à 11:15:27

John Kerry arrache une reprise du dialogue israélo-palestinien

Vente saly

Une rencontre entre négociateurs palestiniens et israéliens pour relancer les pourparlers de paix au point mort depuis trois devrait se tenir la semaine prochaine à Washington, a annoncé vendredi le secrétaire d’Etat américain John Kerry.
Le secrétaire d’Etat américain John Kerry a annoncé vendredi soir une réunion à Washington la semaine prochaine entre négociateurs palestiniens et israéliens pour relancer les pourparlers de paix, au point mort depuis près de trois ans.

 

Dans des déclarations à la presse à Amman, M. Kerry a affirmé que le négociateur palestinien Saëb Erakat et son homologue israélienne Tzipi Livni se réuniront avec lui à Washington « pour entamer les pourparlers au cours de la semaine prochaine ».

 

Ultime effort
Au terme d’une mission diplomatique de quatre jours, il s’agissait d’un ultime effort du secrétaire d’Etat américain pour relancer le dialogue israélo-palestinien, gelé depuis 2010.

 

Le président américain Barack Obama a de son côté exhorté le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu à travailler à une reprise des négociations « le plus tôt possible ». Une demande qui intervient alors que les Palestiniens refusent de négocier sans le gel de la colonisation israélienne.

 

afp/olhor

- See more at: http://dakar-echo.com/international/item/2262-dialogue-israelo-palestinien.html#sthash.gZcbjGgT.dpuf

Écrit par  Jean Louis Verdier Publié dans International vendredi, 19 juillet 2013 19:42

Liens
Site

 


 
 
posté le 19-07-2013 à 12:12:23

Mandela a fêté ses 95 ans en famille, souriant

Vente saly

Mieux portant après avoir frolé la mort, Nelson Mandela a fêté jeudi ses 95 ans sur un lit d’hôpital de Pretoria entouré de ses proches venus à son chevet pour un traditionnel déjeuner avec gâteau d’anniversaire tandis que le monde lui renait hommage. « Il continue à bien réagir au traitement et ses progrès sont encourageants », a déclaré le président Jacob Zuma, lors d’un sommet avec l’Union européenne, intercalé dans un agenda minuté à l’extrême en raison des multiples manifestations officielles pour l’anniversaire de son illustre prédécesseur. « Lorsque je lui ai rendu visite aujourd’hui, je l’ai trouvé vraiment stabilisé, j’ai pu souhaiter ‘bon anniversaire’ et il a pu sourire », a ajouté Jacob Zuma.

 

Zindzi, l’une des filles du héros de la lutte anti-apartheid, prix Nobel de la paix pour son oeuvre de pardon et de réconciliation nationale, a espéré qu’il pourrait « bientôt » quitter l’hôpital où une infection pulmonaire le tient confiné depuis le 8 juin et a faillé l’emporter le 23 juin. Devant la clinique privée du Mediclinic Heart Hospital, où l’on se pressait le coeur serré ces dernières semaines, c’était l’exubérance d’un jour de victoire. Une fanfare militaire a joué l’hymne national, dont le début est un hymne à l’Afrique et un chant de résistance à l’apartheid, suivi d’un « Happy Birthday » plus profane.
Il communique avec ses yeux
Les enfants des écoles ont aussi chanté pour « papa Madiba ». Madiba est le nom de clan affectueusement utilisé pour parler de Nelson Mandela en Afrique du Sud. « Une fois de plus, Tata (papa, ndlr) a prouvé qu’il est un lutteur », commentait une étudiante. Qu’il puisse fêter ses 95 ans, c’est un « cadeau pour la famille, pour le pays et pour le monde entier qui l’aime », a commenté son ex-épouse, Winnie Mandela-Madikizela, longtemps égérie de la lutte contre la minorité raciste blanche.
A l’aube, la présidence avait donné le ton en annonçant que l’état de santé du père de la jeune démocratie multi-raciale sud-africaine « s’améliorait régulièrement ». Pour la première fois depuis le 23 juin, le terme d’ »état critique » n’a pas été prononcé sans que l’on sache si Mandela est toujours sous assistance respiratoire. Il communique en « utilisant ses yeux, hochant la tête », a précisé à l’AFP Ndileka Mandela, l’une des petites-filles au nombre des convives du déjeuner à l’hôpital. Au menu, les plats favoris de la famille et de son illustre patriarche : « queue de boeuf, crevettes, boulettes (ou quenelles, ndlr) et légumes ».
Actions caritatives ou symboliques
Pour Graça Machel qui le veille jour et nuit et que Mandela a épousée en troisièmes noces le jour de ses 80 ans, c’était leur quinze ans de mariage. Une multitude d’actions caritatives ou symboliques ont marqué cette journée du 18 juillet dont l’ONU a fait un « Mandela Day », où chaque citoyen du monde est appelé à consacrer symboliquement 67 minutes au service des autres, en hommage à ses 67 années de militantisme.
Le « Mandela Day » a été institué en Afrique du Sud en 2009. Cette année, plus que jamais, hommes ou femmes politiques se sont fait photographier manches retroussées, prêtant la main à une oeuvre caritative. Il flottait comme un soupçon de récupération politique de la part des dirigeants actuels de l’Afrique du Sud, au pouvoir depuis 1994 et qui n’auront pas la partie facile aux élections de 2014. De partout, les éloges ont afflué.
Cérémonie spéciale à l’ONU
« Un homme extraordinaire et infatigable champion des droits de l’homme », a dit l’archevêque sud-africain Desmond Tutu. Mais aussi de « courage, gentillesse et humilité » (selon le président américain Barack Obama) et qui a « rendu sa dignité au peuple sud-africain » (pour le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius). « Courage, persévérance et magnanimité », a aussi dit de lui le dernier président blanc d’Afrique du Sud Frederik de Klerk, avec lequel Mandela a négocié la fin de l’apartheid et reçu le Nobel en 1993.
Bill Clinton a raconté que Nelson Mandela avait éprouvé de la haine pour les autorités de l’apartheid qui l’ont maintenu en prison durant 27 années, mais qu’il avait réussi à surmonter ses « démons », preuve de sa grandeur. L’ancien dirigeant américain participait à une cérémonie spéciale à New York au siège des Nations unies dont le secrétaire général Ban Ki-moon a salué en Mandela « une immense figure de la lutte pour l’égalité et la justice ». A Washington et dans d’autres villes américaines, des services religieux, des rassemblements et 67 minutes d’aides communaitaires diverses ont marqué la journée. A Paris, la France, qui célèbre la saison culturelle de l’Afrique du Sud, a illuminé la Tour Eiffel aux couleurs sud-africaines.

- See more at: http://dakar-echo.com/politique/item/2244-mandela-day.html#sthash.6VQG58tJ.dpuf

Écrit par  Jean Louis Verdier jeudi, 18 juillet 2013 22:47 – See more at: http://dakar-echo.com/politique/item/2244-mandela-day.html#sthash.6VQG58tJ.dpuf

Liens
Site

 


 
 
posté le 19-07-2013 à 12:11:03

Ivre, il arrache et avale le téton de sa compagne

 

Vente saly

L’homme a évoqué un jeu sexuel qui aurait mal tourné…

 

Nuit d’horreur pour une femme de l’Aisne (en France). Son amant, un homme de 34 ans, a été mis en examen mardi soir à Laon (Aisne) pour violence ayant entraîné une mutilation, après avoir mordu puis avalé son téton.

 

«Au cours d’un rapport sexuel dimanche soir, l’homme qui avait consommé de l’alcool a mordu le sein de sa compagne et lui a arraché le téton qu’il a avalé», a indiqué le parquet de Laon.

 

Seul recours: la chirurgie esthétique

L’agresseur présumé, qui a évoqué lors de sa garde à vue un jeu sexuel ayant mal tourné, a été placé sous mandat de dépôt et incarcéré à la prison de Laon à l’issue de sa mise en examen.

 

La victime, âgée d’une quarantaine d’années, a été hospitalisée quelques heures et devra subir ultérieurement des actes de chirurgie reconstructrice, selon le parquet.

- See more at: http://dakar-echo.com/faits-divers/item/2221-un-jeu-sexuel-qui-tourne-mal.html#sthash.9MUl3I3A.dpuf

Écrit par  Jean Louis Verdier mercredi, 17 juillet 2013 20:28

- See more at: http://dakar-echo.com/faits-divers/item/2221-un-jeu-sexuel-qui-tourne-mal.html#sthash.9MUl3I3A.dpuf

Liens
Site

 


 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article
 
 
Conseils pratiques expatriation- Agence immobiliere - Locations de Villas - Tourisme - Hôtellerie - Vacances - Excursions