VEF Blog

Titre du blog : S'INSTALLER AU SENEGAL
Auteur : immocap-senegal
Date de création : 16-06-2011
 
posté le 03-10-2013 à 11:15:10

Hommage aux tirailleurs sénégalais oubliés de Chasselay

Écrit par  Moussa Ndiaye , 02 octobre 2013 10:40
 HISTOIRE

Le tata de Chasselay, de son nom officiel « Nécropole Nationale de Chasselay », est une nécropole militaire situé à Chasselay dans le Rhône où sont enterrés 188 tirailleurs sénégalais massacrés par la division de SS allemande Totenkopf (« tête de mort ») en juin 1940.

Cette nécropole a été construite selon le style d’architecture de l’Afrique de l’Ouest, où tata signifie « enceinte de terre sacrée », dans laquelle on enterre les guerriers morts au combat.
Du 19 au 20 juin 1940, à Chasselay, les troupes coloniales sénégalaises de l’armée française, à 1 contre 100, ont retardé l’entrée des troupes allemandes dans Lyon, déclarée « ville ouverte », le 18 juin 1940.

 

Non prévenue par l’armée, la défense s’organise, le 17 juin à Chasselay, situé à une quinzaine de kilomètres au nord-ouest de Lyon.

 

Des barricades sont dressées, grâce aux soldats du 405e RADCA de Sathonay, du 25e régiment de tirailleurs sénégalais, de Légionnaires (2 d’entre eux reposent dans le Tata) et aussi à l’aide de civils.

 

N’ayant rencontré que très peu de résistance depuis Dijon, les Allemands arrivent le 19 juin 1940, près du couvent de Montluzin à Lissieu.

 

De durs et violents combats entre troupes allemandes et françaises se soldent par 51 morts dont un civil du côté français, et plus de 40 blessés pour les Allemands.

 

Le 20 juin 1940, à l’issue d’une deuxième bataille, au château du Plantin, les prisonniers (environ 70), sont divisés en deux groupes, d’un côté les soldats français blancs et de l’autre les Sénégalais Noirs.

 

Après avoir parcouru deux kilomètres à pied, les soldats français couchés dans l’herbe, le long d’un pré, assistèrent au massacre des soldats sénégalais par des mitrailleuses et pour certains écrasés par les chars d’assaut de la 3e Panzerdivision SS Totenkopf.

 

Le Capitaine Gouzy tente de s’interposer pour protéger ses hommes et reçoit une balle allemande dans le genou. Les Français blancs furent emprisonnés à Lyon. Les habitants de Chasselay, horrifiés par le massacre, enterrèrent les corps des Sénégalais dans un cimetière.

 

Le Tata fut inauguré le 8 novembre 1942 en présence de son fondateur M. Jean Marchiani Secrétaire général de l’Office Départemental des Mutilés, Combattants, Victimes de la Guerre et Pupilles de la Nation.

 

Tous les ans, se tient à Chasselay, une cérémonie officielle, où sont présents des représentants Sénégalais et Français.

- See more at: http://dakar-echo.com/culture/item/3333-hommage-aux-tirailleurs-s%C3%A9n%C3%A9galais-oubli%C3%A9s-de-chasselay.html#sthash.y5VQYBUX.dpuf

Vente saly