VEF Blog

Titre du blog : S'INSTALLER AU SENEGAL
Auteur : immocap-senegal
Date de création : 16-06-2011
 
posté le 06-03-2014 à 14:13:28

Fuite de capitaux : « Plus de 65 milliards FCfa » sortis du Sénégal pour atterrir dans des comptes de la BNP Paribas à Monaco

Vente saly

Par Sen24heures | Sen24heures.com |  Mercredi 05 mars, 2014 22:31

Ce seraient « plus de 65 milliards FCFA » qui auraient été illégalement sortis du Sénégal, de 2010 à juin 2011,pour atterrir dans des comptes de la BNP Paribas à Monaco, a révélé ce mardi le site Seneplus, citant Jean Merckaert, l’administrateur de l’Ong anti-corruption Sherpa.

Révélée par Le Canard Enchaîné, en avril 2013, l’affaire a été portée en justice par Sherpa qui avait demandé au parquet de Monaco d’ouvrir une information judiciaire. L’Ong anti-corruption portera plainte au mois de novembre contre la filiale de BNP pour « escroquerie aggravée en bande organisée, recel d’escroquerie, recel de fraude fiscale et blanchiment aggravé ».

 

Ainsi, le 19 février dernier, le procureur général de Monaco a ouvert une information judiciaire pour « blanchiment et complicité de blanchiment » visant la Bnp Paribas Monaco. La banque est soupçonnée d’avoir servi de support à un circuit financier suspect de chèques en provenance de 21 pays africains dont le Sénégal où le régime de Macky Sall a entrepris une traque des biens mal acquis.

 

« Si l’on procède par analogie avec Madagascar (où le compte d’un seul apporteur d’affaires a été crédité en un peu plus de 3 ans, en 284 remises de chèque, d’environ 10 millions d’euros), on peut estimer qu’il est vraisemblable de penser que près d’une centaine de millions d’euros (plus de 65 milliards de francs Cfa) ont également été sortis du Sénégal pendant cette période », a déclaré Jean Merckaert, selon la publication.

 

Le mode opératoire est le suivant : des complicités (involontaires ?), pour la plupart des touristes français sont invités à régler leurs frais d’hôtel par chèque libellé en euros mais sont priés de ne pas y inscrire le nom du porteur. Le chèque est ensuite racheté en espèces par des résidents des pays concernés qui veulent sortir des devises en contournant les circuits légaux. Ces personnes titulaires de comptes à la BNP de Monaco apposent leur nom sur les chèques qu’ils y déposent. Et le tour est joué.0

Par Sen24heures | Sen24heures.com |  Mercredi 05 mars, 2014 22:31