VEF Blog

Titre du blog : S'INSTALLER AU SENEGAL
Auteur : immocap-senegal
Date de création : 16-06-2011
 
posté le 07-03-2014 à 10:32:54

Gestion des bourses des étudiants sénégalais de l’étranger: Un serveur lancé pour fournir des renseignements à temps réel

Vente saly

Par Le soleil | Le Soleil |  Vendredi 07 mars, 2014 08:27

La rengaine est parfois tenace. Elle traverse les frontières et pire qu’une rumeur elle se diffuse au gré des vents tourbillonnants. Dans le cadre du Service de gestion des étudiants (sénégalais) à l’étranger, la rumeur avait, toutefois, un fond de vérité sur la difficile accessibilité du service. En effet, les étudiants sénégalais en France et ailleurs dans le monde en ont fait, à un moment donné de leur cursus, l’amer expérience. Un serveur vocal interactif (SVI) vient d’être mis en place pour remédier aux appels sans réponse.

 

De notre correspondant permanent à Paris, Moussa DIOP (Le Soleil)

 

PARIS « Depuis le 26 février, le Service des étudiants (sénégalais) à l’étranger dispose d’un Serveur vocal interactif », informe Moise Sarr lors d’une sobre cérémonie de lancement. Nouveau chef du SGEE depuis juillet 2013, Moise Sarr mise sur la technologie pour améliorer la qualité du service offert et palier le manque d’effectif. « Le SGEE gère entre 3000 et 4000 boursiers répartis dans une trentaine de pays. Le serveur vocal interactif va résoudre les difficultés auxquelles nous sommes confrontées comme les flux d’appels, les décalages horaires avec certains pays (Etats-Unis, Canada ou encore Chine, ndlr) ». Au sein des nouveaux locaux plus adapté et confortable du SGEE, Moise Sarr en a « remercié le président », situés dans un immeuble appartenant à l’Etat sénégalais dans le 16è arrondissement de Paris, un test a été effectué sur le serveur vocal interactif dont le numéro d’appel est(00 33) 1 71 25 00 61. Sur les éléments techniques, le serveur vocal interactif propose plusieurs choix à l’étudiant sénégalais résidant à l’étranger qui souhaite recueillir une information sur son statut de boursier ou de bénéficiaires d’aides ministérielles ou municipales.

 

Modalités du serveur

 

Ainsi on se rend compte très rapidement que c’est un service qui fait la promesse d’une forme de rupture en précisant que son ambition est « encore de mieux vous (les étudiants, ndlr) servir ». Et ceci en donnant des informations concernant « les statuts sur les demandes de renouvellement, le dernier paiement, le statut sur les demandes de billets de retour, 24h/24 et 7jours/7 ». Une fois en contact avec le serveur, l’appelant doit disposer de son numéro d’étudiant et de sa date de naissance. Ainsi il est invité à suivre les indications au nombre de 5. Le serveur demande de taper 1 si c’est pour avoir des informations sur « le statut de renouvellement de bourse, si vous (l’étudiant, ndlr) avez déjà été allocataire ou si c’est pour consulter le paiement ou la demande de billet de retour définitif au Sénégal ». Le deuxième choix concerne les étudiants désireux d’avoir « toutes les informations sur les documents à fournir pour les nouveaux allocataires (bourses ou aides, ndlr) ». Le troisième choix est pour acquérir « toutes les informations sur une nouvelle demande d’allocation ». Pour les nouveaux étudiants boursiers, afin de connaitre les pièces à fournir pour le paiement ainsi que l’adresse et les coordonnées du SGEE, il leur est demandé de taper 4. Si la personne qui appelle n’arrive pas à être satisfaite par ces différentes propositions, elle peut être mise en relation avec un agent du SGEE pour le choix 5. « C’est un choix en dernier recours, commente l’inspecteur du trésor Mamadou Moussa Sow qui est le régisseur du SGEE. Les quatre premiers choix se justifient car étant les cas les plus récurrents ». Pour Moise Sarr, l’objectif est que « tout étudiant qui appelle puisse avoir une réponse à sa préoccupation ».

 

Test concluant

 

« Cela s’inscrit dans la réforme que nous sommes en train de mettre en place », commente le Professeur Aminata Sall Diallo, conseillère technique du ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche. Mme Diallo précise que les 3 autres axes de la réforme mise en place par Mary Tew Niane porte sur une réorientation de l’enseignement vers les disciplines scientifiques, la mise en place de la réussite des étudiants avec la réforme des bourses dont celle d’excellence et une formation articulée aux réalités économiques du Sénégal. « C’est une initiative qui porte sur le deuxième axe de la réforme » note t-elle encore. Le serveur vocal interactif du SGEE va certainement participer à un gain de temps des étudiants. Présente à la cérémonie de lancement du SVI, Aïssatou Badiane, étudiante en cursus d’ingénieur en télécommunications et représentante de la Fédération des étudiants et stagiaires sénégalais en France, a participé à la phase test et avait soumis des observations (comme la touche dièse pour raccourcir le message d’accueil) qui « ont été intégrées », selon Moise Sarr.

 

Cependant l’initiative a été saluée comme étant « un projet ambitieux pour la modernisation du SGEE avec l’apport des NTIC » par Mamadou Lamine Sané, attaché administratif du SGEE. Ibrahima Mbodji, vice consul du Sénégal à Lyon parle d’un « dispositif révolutionnaire », alors que Tamsir Faye, consul général du Sénégal à Marseille, préfère mettre l’accent sur « l’interactivité et l’accessibilité avec les étudiants sénégalais à l’étranger ». Une interactivité que A. Naoussad, l’accompagnateur du projet, de la société Nastech espère durable car « c’est le fruit de 5 mois de travail ».